igor de camargo crée la sensation à la friterie

  • Igor de Camargo crée la sensation à la friterie !

    Lien permanent

    igor+.JPG

    Le Standardman a fait une apparition très remarquée

    Quelques jours après son installation à Villers-leTemple, le joueur de foot s’est rendu à la friterie du Condroz,jeudi soir. 
    Provoquant un véritable buzz ! Ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve dans la même file qu’Igor de Camargo...
    Quelques clients, abasourdis, ont échangé quelques mots avec le joueur et obtenu une photo souvenir à ses côtés.
    «Ils n’en croyaient pas leurs yeux», sourit Benjamin Dalla Costa, le fils du patron du Snack du Condroz (ex-friterie Marcel), en parlant des clients présents ce jeudi soir. 
    «Et moi non plus. 
    On n’y croit pas trop quand on voit une star débouler chez vous! » L’entrée d’Igor de Camargo, dans la friterie,route du Condroz à Nandrin, n’est pas passée inaperçue.
    «Les enfants présents se rapprochaient de lui comme un aimant. Et, surtout, tout le monde le regardait, c’était très impressionnant. 
    Comme il était derrière moi dans la file, je lui ai demandé si ça ne le gênait pas trop mais il m’a répondu qu’il avait l’habitude », raconte Marie Cannella, de Yernée. 
    Qui ne regrette pas sa sortie improvisée. 
    «Mes enfants ne voulaient pas aller à la friterie mais comme j’étais rentrée tard, je n’avais pas envie de cuisiner alors j’ai insisté. Sur place, mon fils Tom (14 ans) s’est figé et m’a dit qu’Igor de Camargo venait d’entrer ! 
    Il a commencé à envoyer des sms à ses copains.
     Il était tout tremblotant, il n’osait pas lui parler. 
    Comme c’est un grand fana du Standard, on a demandé à Igor de Camargo si on pouvait prendre une photo avec lui et il a gentiment accepté. Mes enfants m’ont remerciée d’avoir été à la friterie, finalement !», rit-elle.
    L’impression générale est très positive.
     Le Standardman a échangé quelques mots avec plusieurs personnes, confirmant son installation dans le village de Villers-le-Temple (voir notre édition du 26 septembre), discutant des résultats sportifs... «Il était souriant, poli et gentil.
     Le dialogue était ouvert», souligne Marie Cannella qui espère le recroiser un jour. 
    Benjamin Dalla Costa, 24 ans, le fils du patron de la friterie, compte lui aussi revoir la star.
    Il en a même reçu la promesse. « En fait, nous ouvrons plus tard les jours de match pour les supporters du Standard.
     Igor de Camargo m’a dit que ses coéquipiers lui en avaient parlé dans les vestiaires et qu’on lui avait conseillé mon snack.
     D’où sa présence jeudi.
    Et il m’a dit qu’il reviendrait !
    Peut-être même après un match.»
     Le jeune homme n’en revient pas.
     «Vous vous rendez compte qu’ils ont parlé de nous dans les vestiaires ?
     Ça me fait super plaisir ! C’est même lui qui a proposé qu’on fasse une photo ensemble. 
    Je vais la poster sur Facebook et bientôt l’afficher dans la friterie. 
    C’est un bonus non négligeable. »Au menu du Belgo-Brésilien de 30 ans, champion de Belgique avec le Standard en 2008 et 2009 : une boulette sauce lapin, avec une petite frite et une fricadelle spéciale. 
    Le tout arrosé de deux canettes de Gini. 
    Article de ANNICK GOVAERS pour le journal La Meuse de H-W du 3 octobre 2013