hopital de huy

  • Une permanence sans rendez-vous tous les matins à la pédiatrie de l’hôpital de Huy

    Lien permanent

    bebe.pngLa pédiatrie de l’hôpital de Huy, installée dans la nouvelle unité depuis trois ans, recense 1.200 admissions environ chaque année. L’âge des patients varie entre 0 et 15 ans.

    Les admissions reprennent les cas médicaux, chirurgicaux et les prises en charge psycho-médico-sociales (bilans psychologiques, placements par le juge en attendant une place en famille d’accueil…).

    Les cas d’oncologie (cancer) ou nécessitant des soins intensifs pédiatriques sont transférés vers d’autres hôpitaux.

    Les séjours sont généralement de courte durée à Huy.

    Il y a 16 lits, dont 10 chambres particulières, et six lits en hôpital de jour.

    Il existe des couchettes ou fauteuils lits pour les parents. L’équipe médicale de base du service se compose de huit membres : tous des pédiatres généralistes qui participent aussi à la prise en charge néonatale et sont présents au bloc opératoire lors des césariennes. Ils collaborent par ailleurs avec le service psychologique du CHRH, la clinique de l’Espérance de Montegnée, le CHR de la Citadelle, et des consultants externes dans toutes les spécialités (allergologie, pneumologie, cardiologie, endocrinologie, hématoimmunologie, gastro-entérologie, néphrologie et nutrition).

    Le docteur Mihai Iordachescu est le chef de service de la pédiatrie et Ludivine Remy en est l’infirmière en chef.

    Une vingtaine d’infirmiers pédiatriques complètent l’équipe médicale. À relever, une permanence d’urgence pédiatrique est organisée tous les matins de la semaine de 9 à 12h, c’est-à- dire des consultations sans rendez-vous.

    Vous y êtes reçus par deux pédiatres et une infirmière pédiatrique dans une salle spécifique à la Policlinique de Gabelle, avec l’avantage de ne pas passer par les urgences des adultes. Des prélèvements sanguins biologiques y sont également réalisés.

    En dehors de cet horaire, un pédiatre est toujours présent, mais via les urgences classiques cette fois. - A.G.

     

    Huy: bienvenue à l’école de l’hôpital (photos)