hesbaye

  • La zone de secours Hesbaye Meuse-Condroz se dote de nouveaux moyens.

    Lien permanent

    Deux nouvelles ambulances pour les pompiers de la zone

    Un investissement de plus de 300.000 euros pour Hemeco

    L e poste de Huy et le poste de Hamoir des pompiers de la zone de secours Hesbaye-Meuse Condroz (Hemeco) sont désormais dotés chacun d’une nouvelle ambulance. Plus de 300.000 euros ont en effet été investis par la zone dans l’achat de deux ambulances dernier cri. Explications.

    La zone de secours HesbayeMeuse-Condroz se dote de nouveaux moyens. Elle vient tout juste d’acquérir deux ambulances flambant neuves dont l’une sera destinée au poste de Huy tandis que l’autre servira au poste des pompiers de Hamoir. Un investissement sur fonds propres de pas moins de 303.175 euros.

    Une fierté pour les 15 communes couvertes par la zone Hemeco qui, depuis la fusion des zones, doivent travailler de concert à la sécurité de leurs habitants. « Le programme d’acquisition budgétisé à l’extraordinaire en 2017 lisse les dépenses sur 6 ans et permet d’avoir des équipements aux normes », explique le commandant chef de corps Stéphane Bouquette avant d’ajouter que les vé- hicules sont remplacés soit tous les deux ans, soit une fois les 200.000 kilomètres dépassés.

    Deux ans seulement ?

    Sachez que la zone Hemeco comptabilise par an pas moins de 6.000 sorties en ambulance. Le nombre d’ambulances de la zone (actuellement 5) ne change donc pas puisque ces deux nouveaux véhicules d’intervention remplacent les autres devenus obsolètes.

    « Fin 2016, deux véhicules étaient en effet en fin de parcours, du coup nous avons anticipé cette dépense en la budgétisant à l’extraordinaire pour 2017.

    Il y a donc aujourd’hui toujours deux ambulances pour Hamoir, deux pour Huy et un véhicule de réserve. Comptez qu’un tiers du budget 2017 est alloué à l’aide médicalisée d’urgence. Et 90 % du budget est consacré à l’ordinaire et 10 % à l’extraordinaire. »

    UNE REMISE À NIVEAU

    Spacieuses et munies de technologies modernes, ces deux ambulances améliorent la sécurité des patients mais également les conditions de travail des 130 pompiers de la zone (composés à 80 % de professionnels) qui sont amenés à travailler avec ces véhicules.

    « Les pompiers ont tous été formés au permis C afin de pouvoir utiliser l’ensemble des véhicules. » Caméra de recul et d’angle mort, suspension pneumatique, système permettant à la centrale 100 d’encoder l’itinéraire directement dans le véhicule, statut du véhicule… une « belle remise à niveau », souligné par Caroline Cassart, bourgmestre d’Ouffet.

    D’autres investissements tels que des véhicules d’officiers, de commandement, de désincarcération, véhicules plongeurs et camions-citernes neufs intégreront bientôt la caserne de la zone de secours. -

    Article de C.L Article Complet clic ici 

    1147395687.25.JPG