hamoir

  • Winter Festi'hall aujourd'hui 18 novembre 2017

    Nous vous annoncions, à la fin du mois d’octobre dernier, l’organisation du premier festival de Cover par le très connu Manu Longueville le 18 novembre : Winter Festi’Hall, l’une des manifestations phares de cette saison, à Hamoir.

    L’ampleur de l’événement est telle qu’elle surpasse toutes les attentes de l’équipe organisatrice.

    Près de 350 billets sont d’ores et déjà partis en prévente à quelques jours du lancement : « C’est plus que ce qu’on espérait », affirme avec un certain enthousiasme Manu Longueville.

    « On attend encore d’autres personnes dans les jours à venir mais aussi le soir même, on tablait sur 450 visiteurs, je crois qu’on va les dépasser ! ».

    « Mais là où on est vraiment contents », poursuit le chanteur, « c’est pour la formule buffetconcert qui a marché du tonnerre, la billetterie s’est clôturée avec 190 couverts. » C’est une grosse surprise pour toute l’équipe qui ne s’attendait pas à un pareil succès.

    Le hall omnisports, dans lequel aura lieu l’événement, a la capacité d’accueillir jusqu’à 1000 visiteurs, autant dire qu’il y a encore de la place.

    Au départ coupé en deux, il faudra peut-être l’ouvrir complètement au public si le phénomène continue à prendre de l’ampleur.

    Une bonne nouvelle pour le groupe de M. Longueville, Waterfront, qui fêtera comme il se doit ses 10 ans sur scène dans une ambiance qui promet d’être explosive.

    LE PROGRAMME D’autres grands spécialistes de la scène seront présents.

    Ainsi, sur le coup de 20h Lipstick jouera Balavoine.

    Suivra ensuite Waterfront à 21h30.

    La soirée se clôturera avec October qui chante U2. 

     

    Winter Festi'hall Hamoir

    Article de LAURENT CAVENATI

    Source clic ici 

  • Les offres d’emploi disponibles dans la région

    Trouver un emploi grâce à Ham’Jobs

    Un outil pour centraliser les offres dans la région

    Cela fait un mois qu’une plateforme collaborative a vu le jour sur Facebook. Une initiative de la commune de Hamoir pour centraliser les offres d’emploi disponibles dans la région et permettre aux demandeurs d’emploi de Hamoir d’être plus réactifs aux offres qui les intéressent.

    Malgré la multitude d’outils disponibles sur internet et les nombreuses structures apportant aide et assistance dans la recherche d’un emploi, on passe très souvent à côté de belles opportunités.

    C’est pourquoi la commune de Hamoir a mis en place, Ham’Jobs, une plateforme collaborative pour répertorier les offres disponibles sur la région et aux alentours, jusqu’à 30 km (Liège – Huy – Marche-en-Famenne).

    « Qui n’a jamais eu le sentiment que le boulot idéal était sur le marché et que, faute de le savoir, il était finalement trop tard pour postuler ?

    Les réseaux sociaux véhiculent de nombreuses offres d’emploi mais ça reste une chance de tomber dessus à temps », explique le bourgmestre Michel Legros. Ce groupe a pour objectif de faciliter le partage de l’information et de permettre à chacun d’en bénéficier et ce le plus rapidement possible grâce à une démarche citoyenne participative.

    « On a tous eu l’impression dans notre recherche d’emploi qu’une grande partie de notre temps était perdue à consulter des offres qui ne correspondent pas à notre profil : pour le type de contrat, les horaires et lieu de travail ne nous correspondent pas. On a l’impression de perdre du temps. Mais si ce travail semble perdu pour nous il ne l’est peut-être pas pour un autre. »

    Le bourgmestre ajoute par ailleurs que si la recherche d’un emploi n’a plus de secret pour certains, d’autres apprécieront grandement d’être guidés et épaulés dans leurs dé- marches. « Ici, il n’y a pas d’administrateur pour alimenter la page chaque jour, la richesse de cet outil c’est les publications de ses membres. »

    Un outil également mis à la disposition des sociétés et des indépendants qui cherchent à recruter localement. Ainsi sont publiés sur cette page les offres d’emploi, les jobs d’étudiants, demande de bénévolat ou des liens vers des outils spécialisés, pour des conseils etc. « On privilégiera les informations et les conseils, plutôt que les longs dé- bats ou critiques en tous genres.

    Le succès de l’outil dépendra de la contribution positive et solidaire de ses membres ! » Un outil disponible depuis un mois qui met en avant l’entraide, et la réactivité !

    Une plateforme qui porte déjà ses fruits vu les remerciements des utilisateurs.

     CYC

     
    1147395687.25.JPG
     

     

  • Idée sortie le 6 août aura lieu la 26e édition de la brocante d’Hamoir

    Ce dimanche 6 août aura lieu la 26e édition de la brocante d’Hamoir, organisée par l’office du tourisme entre 6h et 18h. La nouveauté de cette année ? Un site élargi vers le lieu-dit « les Bains » et le club de tennis.

    Une nouvelle carte a d’ailleurs été réalisée afin de recartographier le site. Les nombreuses demandes d’exposants ont poussé les organisateurs à agrandir la brocante.

    Cette année, il y aura donc 300 exposants sur les deux berges en amont et en aval de l’Ourthe.

    « Le site très bucolique le long des berges attire le monde » selon MarieNoëlle Minguet qui travaille au sein de l’organisation de la brocante.

    « Il y a d’ailleurs encore des exposants qui patientent sur une liste d’attente pour le moment. » Autre nouveauté pour cette 26e édition : un renforcement des mesures de sécurité.

    Tous les accès où il y aura du public seront fermés aux véhicules non autorisés sur le site afin d’empêcher le passage de camions.

    Les exposants ont également dû communiquer leur numéro de plaque d’immatriculation ainsi que leur numéro national afin d’être contrôlés au préalable.

    « Chaque exposant ayant été contrôlé recevra alors une pastille à mettre sur son véhicule. » Sur une longueur de quatre kilomètres, 10.000 visiteurs sont attendus pour venir chiner mais aussi profiter de diverses activités.

    « On privilégie les associations locales pour le bar et les stands. » Entre 11h et 15h, une animation musicale fera danser le grand chapiteau de l’office du tourisme situé sur le quai du Baty.

    Le groupe Appaloosas y réalisera également une démonstration de danse country à 14h.

     MARIE LARDINOIS

    1147395687.25.JPG

  • Fête de la musique le 25 juin 2017 chez nos voisins

    Le 25 juin 2017 sur les berges

    Gratuit  couvert en cas de pluie 

  • Il lancé officiellement sa chaîne YouTube

    Patrick Lecerf lance sa chaîne YouTube clic ici

    Le député wallon MR (par ailleurs bourgmestre en titre de la commune de Hamoir) compte publier régulièrement, en fonction des circonstances, des vidéos qui interpellent les citoyens. «  L’idée est venue de mes trois collaboratrices au parlement qui trouvaient sympa de se servir de ce nouveau canal pour rendre compte de considérations, de visites et de rencontres, plutôt que d’utiliser un support écrit. Cela permet de disposer d’un créneau de communication supplémentaire. Elles vont alimenter, filmer, monter, à un niveau modeste bien sûr  », explique l’intéressé.

    « Faire réagir »

    L’objectif est double: rendre compte de l’activité parlementaire de Patrick Lecerf «  ce qui n’est pas facile de faire sur Facebook  » et faire réagir les internautes.

    « Je souhaite aborder des sujets suscitant une question à la fin de la vidéo, pour que les gens réagissent dans les commentaires. Pas sur tous les sujets d’actualité, mais ceux présentés dans les commissions parlementaires où je suis actif, cela peut toucher à l’enseignement, l’environnement... J’aimerais notamment évoquer le glyphosate, demander l’avis des citoyens.

    Je ne suis pas un acharné des nouvelles technologies, mais je trouve que ce canal peut amener les gens qui n’osent pas donner leur avis à s’exprimer. Ce qui compte, c’est de rendre la parole aux gens  », évoque le député. La chaîne, qui ne compte pour l’heure que 7 abonnés, comprend une autre vidéo mettant en scène Patrick Lecerf et Georges-Louis Bouchez.

    «  Je lui ai demandé de résumer en 1 minute 30 de l’allocation universelle. En espérant que les gens réagissent en commentant la vidéo, sinon cette chaîne n’a pas d’intérêt  », souligne Patrick Lecerf.

    1147395687.25.JPG

     

    Lire la suite

  • Conférence-Débat sur l'allocation universelle le jeudi 4 mai à 20h00

    18055954_671183893075302_4569531148167452097_o.jpg

    Patrick Lecerf, député-bourgmestre de Hamoir reçoit Georges-Louis Bouchez, délégué général du MR pour parler de l'allocation universelle.

    Le débat sera modéré par Gaspard Grosjean (SudPresse).

    La conclusion de la soirée sera réalisée par Philippe Goffin, député fédéral.

    Cette rencontre vous est proposée par la section locale MR de Hamoir et par les Jeunes MR de l'arrondissement Huy-Waremme.
    • Entrée gratuite
    • Au Hall omnisports de Hamoir  
  • Conférence-Débat sur l'allocation universelle le jeudi 4 mai à 20h00

    18055954_671183893075302_4569531148167452097_o.jpg

    Patrick Lecerf, député-bourgmestre de Hamoir reçoit Georges-Louis Bouchez, délégué général du MR pour parler de l'allocation universelle.

    Le débat sera modéré par Gaspard Grosjean (SudPresse).

    La conclusion de la soirée sera réalisée par Philippe Goffin, député fédéral.

    Cette rencontre vous est proposée par la section locale MR de Hamoir et par les Jeunes MR de l'arrondissement Huy-Waremme.
    • Entrée gratuite
    • Au Hall omnisports de Hamoir  
  • Une beach avec Dj Daddy K, Furax et Melle Luna pour le Télévie

    télévie,hamoir,mademoiselle luna,«dj daddy k

    Un événement au centre Equi-Noxe les 8-9 avril.

    Le second week-end d’avril risque de faire grand bruit du côté de Hamoir… et pour la bonne cause! Deux jours de festivités seront organisés au centre équestre Equi-Noxe, au profit du Télévie. Au programme, on retient notamment une «beach party», en présence de Dj Daddy K, mais aussi Dj Furax et Melle Luna. 

    C’est un grand événement qui se prépare, au cœur de Hamoir! Le week-end des 8 et 9 avril s’annonce festif, au centre équestre Equi-Noxe, à Filot. Et pour cause, Vinciane Lambert, la propriétaire des lieux, épaulée par Julien Sgherzi, un ami, s’est lancé un défi de taille: organiser deux jours d’activités, dont les bénéfices seront entièrement reversés au Télévie.

    « En fait, j’avais déjà organisé des petites choses l’an der nier mais cela n’avait pas pris l’ampleur qui se profile ici », confie-telle. « Ma maman a eu un cancer, ainsi que d’autres personnes proches de moi… Chaque année, je donnais de l’argent de façon privée mais je voulais en faire plus et organiser quelque chose. » Et le défi lancé est de taille. La journée du samedi projette d’être consacrée à l’équitation: concours d’obstacles pour petits et grands, souper et concert
    country sont au programme. Le dimanche laissera alors la place à un rallye de voitures ancêtres mais aussi à un autre événement de taille: de midi à minuit sera organisée une «beach music». « C’est une sorte de garden-party, sauf qu’elle se déroulera sur le sable, soit sur la piste extérieure du manège, sur une surface de 500m 2», explique Vinciane Lambert. « Et nous aurons la chance d’accueillir de grands noms de la musique pour l’animer. On compte DJ Daddy K, notamment, mais aussi DJ Furax, V-Beathz ou encore M elle Luna et Beatrix », cite-t-elle.

    « C‘est une chance incroyable de pouvoir compter sur eux, et bien d‘autres encore.

    Cela a pu être possible grâce à Pepone, qui a accepté d‘être parrain de l‘événement, mais aussi grâce à Matt Sarlet, organisateur d‘événements qui connaît tous ces Dj‘s… « Cela fait maintenant 6 mois que Vinciane et Julien, entourés d‘amis motivés, se sont lancés dans ce défi, qu‘ils espèrent à la hauteur de leurs attentes. « L’an dernier, alors qu’il n’y avait ‘que’ le concours et le rallye, nous avions ramené un chèque de presque 5.000 euros pour le Télévie.

    Ici, j’aimerais parvenir à en faire le double!

    Nous avons déjà une belle enveloppe de quasi 1.000 euros avec l’aide de Pepone.

    Ce que l’on recherche aujourd’hui, c’est encore un maximum de bénévoles et de sponsors, afin de réduire les frais. Moins cela nous coûte d’argent, plus on saura remettre des bénéfices au Télévie. »E.D.


    à noter Pour contacter/aider Vinciane Lambert: 0471/85.53.52.

    voir aussi La Meuse.JPG

     

  • Nandrinois La fin des justices de Paix de Hamoir !

    justicegif.jpgÀ plus long terme, les citoyens devront se rendre à Huy, Waremme, Sprimont ou Grâce-Hollogne.

    C’est officiel, les justices de Paix de Hamoir et de Hannut devraient fermer leurs portes, dans un laps de temps qui n’a pas encore été précisé.

    Les citoyens devront dorénavant se diriger vers Huy, Sprimont, Waremme ou Grâce-Hollogne dans le cas de la commune de Fexhe. Une décision prise au détriment des justiciables mais qui vise à faire des économies.

     

    On l’attendait depuis longtemps déjà et la nouvelle est tombée: le ministre de la Justice, Koen Geens (cd&V) a dévoilé la troisième phase de son plan concernant la réforme des justices de Paix. Concrètement, plus de 60 bâtiments devraient voir leurs portes fermer à la suite de ce plan global. Chez nous, les justices de Paix de Hannut et de Hamoir sont directement concernées.

    Les justiciables seront dès lors redirigés vers Sprimont, Waremme et Huy (sud). La justice de Paix de Grâce-Hollogne recevra quant à elle la commune de Fexhe dans son giron. « Cela faisait quelque temps que l’on s’en doutait mais on espérait toujours », a commenté Maryse Simon, greffière en chef à Hamoir. « Nous avons été avertis par mail mais n’avons aucune précision quant à la suite des événements et leur timing », a-t-elle ajouté.

    Cette dernière, ainsi que sa collaboratrice, ne perdront pas leur emploi mais seront réaffectées ailleurs. Du côté de Hannut, Manu Douette, le bourgmestre, compte « faire entendre son opinion » car il ne se dit « pas ravi de cette décision pour un service de proximité plus qu’utile à la population ».

    Ladite réforme vise évidemment à faire des économies sur le budget de la justice, soit 10%. « On a regardé où il était possible de faire le moins de dégâts et que les gens puissent accéder plus ou moins facilement à leur justice de Paix.

    Puis, en fonction des statistiques également… Hamoir et Hannut sont les deux plus petites infrastructures en matière du nombre d’affaires traitées », explique le juge Désir, président f.f. des juges de Paix de l’arrondissement de Liège.

    « Le ministre ne cherche pas, ici, uniquement à supprimer des juges mais aussi à faire des économies sur les bâtiments et leurs frais de fonctionnement. Il prend souvent, à titre d’exemple, le fonctionnement de la Hollande, qui comptabilise une 40aine de lieux de justice, là où il y en a environ 300 chez nous. »


    UN SERVICE EN 1ÈRE LIGNE

    Reste que, comme souvent, ce sont les citoyens qui feront les frais de ces économies. « Pour les gens, ce n’est certainement pas une bonne chose », reconnaît Luc Désir, qui a « toujours défendu une justice de proximité, proche des gens ». À Hamoir, Maryse Simon partage cet avis.

    « Je suis persuadée que ce sera préjudiciable pour les citoyens. Cela va augmenter leurs déplacements mais aussi ceux des juges de Paix. Notre région n’est pas bien desservie en transports en commun. Ici, nous étions juste devant la gare.

    Une personne d’Anthisnes, par exemple, qui devra se rendre à Huy, en train, si elle n’a pas de véhicule, devra faire un détour en allant jusqu’aux Guillemins. » Dans votre vie, il y a de fortes chances que vous ayez davantage affaire à une justice de Paix, qui est une juridiction civile qui ne traite donc pas des matières pénales.

    C’est elle qui pourra vous aider en cas de problèmes de voisinage, par exemple, mais aussi lors de soucis qui concernent les matières locatives, les dégâts de gibiers, les expropriations, ou encore la désignation d’un administrateur judiciaire de biens.

    Notons que le ministre ne se ferme pas, pour l’instant à la possibilité d’organiser exceptionnellement des audiences dans une commune concernée par une fermeture de bâtiment, moyennant une négociation avec la commune.

    Article de E.D 

    Plus d'info 


    arbres,biodiversité,marchin

     

  • Nandrinois attention Claude Courtois et José Mosbeux, toujours disparus

    disparition.JPGCela fait un peu plus de dix jours que Claude Courtois, un Hutois de 56 ans, n’a plus donné de signe de vie. La dernière fois que l’ancien propriétaire de l’entreprise de peinture et tapisserie «Courtois Décors» (installée place des Tilleuls) a été aperçu, c’était à proximité du magasin Lidl, situé avenue du Bosquet à Huy, vers 16h, le 03 mars dernier.

    Selon des proches et témoins, le quinquagénaire résidant à Ben-Ahin se déplaçait sur un vélo bleu et gris de marque Giant. Mercredi dernier, des fouilles ont été menées en Meuse, à proximité du port de Statte, dans le cadre des recherches mises en place pour le retrouver. Agents des voies navigables, de la cellule disparition et de la zone de police de Huy ont scanné le fond du fleuve à bord d’un bateau de la protection civile.

    Leurs recherches ont néanmoins dû se stopper, en raison de la dangerosité de ces actions. En ce début de semaine, lesdites recherches n’ont pas pu reprendre, en raison du débit trop important de la Meuse. « Deux taches métalliques pouvant correspondre à l’ombre d’un vélo ont été repérées dans le fond de l’eau. Les plongeurs doivent aller les vérifier… Ce n’est qu’une hypothèse à ce stade - ci.

    Cela pourrait être tout à fait autre chose », a expliqué le substitut du procureur du Roi, en charge du dossier. La zone de police du Condroz est occupée par le même problème, dans le cadre d’une autre disparition, où des recherches doivent être opérées dans l’Ourthe cette fois. C’est un habitant de la rue des Combattants, à Hamoir, qui n’a plus donné de signe de vie depuis le 21 février dernier.

    José Mosbeux, âgé de 66 ans, a quitté son domicile pour une destination inconnue et ne s’est plus manifesté. Son véhicule (une Citroën C3 de couleur grise) a toutefois été retrouvé, vide de tout occupant, le jeudi 23 février, rue du Pont à Comblain-au-Pont. Les recherches menées en hélicoptère n’ont, jusqu’ici, rien donné.

    Dans un cas comme dans l’autre, le parquet avoue ne pas se montrer très optimiste dans ces disparitions. Et ce n’est pas la téléphonie qui peut aider les enquêteurs, puisqu’aucun des deux hommes n’est en possession de son téléphone portable. Battues et recherches doivent donc encore se poursuivre.

    E.D.

    voir aussi La Meuse.JPG

  • Bientôt un RAVeL à Hamoir avec 50m de chemin à l’état sauvage

    Info SI.jpgProche d’une zone protégée, cette portion ne peut être couverte de tarmac.

    Des enjeux conséquents pour la commune de Hamoir sont en cours de discussion entre le Collège, la Région et le Département nature et Forêt (DNF).

    L’objet de cette discussion? La construction d’un RAVeL de 5,5km ralliant Comblain-la-Tour à Hamoir: 400m de ce chemin se trouvent à proximité d’une zone protégée par Natura 2000. Le DNF refuse que 50m soient couverts de tarmac. 

    Le bourgmestre de Hamoir, Michel Legros, n’en revient pas. Le projet d’un RAVeL de 5,5km ralliant Comblain-la-Tour à Hamoir pourrait être sérieusement compromis si le DNF et la Région ne trouvent pas une solution acceptable pour son aménagement.

    «Un tronçon de 400m pose problème et ne peut être aménagé parce qu’il s’agit d’une zone où se sont développées des espèces animales spécifiques.

    Leurs propositions jusqu’à présent n’étaient pas réalistes et en phase avec la réalité, notamment en terme de budget (un pont sur pilotis par exemple)» , explique le bourgmestre.

    Bien que ce dossier soit sous l’entière responsabilité de la Région, la commune participe aux réunions et remet un avis quant aux propositions formulées.


    UN ENJEU ÉCONOMIQUE

    « Les personnes  responsables d u dossier au DNF se sont réunies il y a quelques jours .

    Une nouvelle proposition a été trouvée et va être discutée dans les prochains jours, à savoir, l’ abstention de macadam sur 50m mais en faisant en sorte qu’elle reste accessible à tous, que ce soit en vélo ou avec une poussette.

    Il s’agirait seulement de ne pas recouvrir cette zone afin de préserver la faune et la flore qui s’y développent» , explique Stéphanie Ernoux, chargée de communication pour le SPW.

    Elle ajoute par ailleurs qu’un panneau serait posé à l’entrée de cette zone afin d’expliquer aux personnes l’empruntant la différence de recouvrement.

    Une réunion est prévue dans le courant de la semaine prochaine avec les autorités locales.

    Le bourgmestre ne se dit pas contre pour autant que cela ne nuise pas à l’utilisation du RAVeL.

    «Les enjeux économiques sont conséquents pour la commune. Le premier tronçon Comblain-la-Tour – Fairon pose problème, les travaux doivent être significativement avancés pour septembre tandis que la seconde partie Fairon-Hamoir doit être réalisée en grande partie pour décembre. Si ce n’est pas le cas, on perdra le permis d’urbanisme et le budget prévu.

    Ce serait une catastrophe.»

    Dans ce cas de figure, l’échéance peut être repoussée d’une année, mais cette option est déjà épuisée.

    Ces deux tronçons représentent en réalité la moitié du projet annoncé par le ministre Prévot souhaitant rallier Durbuy à Liège d’ici 2018 en créant ensuite les tronçons Hamoir – Palogne et Bomal – Durbuy.

    «Un chantier très important pour le développement touristique et économique de la commune surtout au vu des dernières actualités sur Durbuy (gros projet de parc d’attractions NDLR)», conclut Michel Legros.

    Article de CYNTHIA CHAROT Source Sudinfo H-W 

  • Dans l'actu des communes voisines Gendarmerie à vendre à 250.000€

    hamoir source MCL G SI.JPGFinimmoweb, c’est le nom du nouveau site immobilier que vient de lancer le SPF Finances (nos éditions du 1er février). Conçu sur le même principe que n’importe quel site immobilier, comme immoweb par exemple, il reprend tous les biens appartenant à l’Etat qui sont actuellement mis en vente, soit de gré à gré, soit en vente publique. Parmi la vingtaine d’annonces en ligne pour le moment, une seule concerne l’arrondissement de Huy-Waremme.

    Il s’agit de la vente de l’ancienne gendarmerie de Hamoir désertée par les képis depuis leur déménagement à Strée. Soit, selon Patrick Lecerf, bourgmestre en titre de Hamoir, «depuis au moins cinq ans ».

    Cette grosse bâtisse de trois étages, en brique et pierre pour les encadrements est située rue de la Station et est vendue au prix de 250.000 euros. Autrefois, le rez-de-chausse abritait les bureaux et les étages les appartements des gendarmes.

    Sa particularité: « selon mes souvenirs, il y a encore un cachot qui a été aménagé entre les caves et le 1er étage », croit savoir Patrick Lecerf qui est étonné que le bien n’ait toujours pas trouvé un acquéreur, vu son état et ses possibilités d’aménagement en appartements.
    Autre signe distinctif du bâtiment: la plaque en laiton accrochée sur la façade, à gauche de la porte d’entrée: il s’agit d’une plaque en hommage à André Lhoest, né en 1885 et décédé en 1863 à Songololo au Congo.

    Qui était cet homme? « Je l’ignore », confesse Patrick Lecerf. «Un quai de l’Ourthe à Hamoir porte également son nom.

    Cela devait donc être quelqu’un d’assez important» , reprend-il. Dans le cas de ce bâtiment, il s’agit d’une vente de gré à gré, les frais sont de 15%. Si vous êtes intéressé, toutes les conditions de vente se trouvent sur le site Finimmoweb.

    Article de M-CL.G source Sudinfo 

  • L’ancien bourgmestre de Hamoir est décédé

    hamoir Aurelien lacroix source SI.JPGYves Ranscelot, l’ancien bourgmestre de Hamoir, est décédé ce jeudi soir, à l’âge de 93 ans. Père de deux enfants, il avait été bourgmestre de Hamoir de 1953 à 1971 et de 1976 à 1993.

    À l’époque, il avait passé le relais à Patrick Lecerf (MR).

    Affilié au PSC, Yves Ranscelot avait rallié le PRL en 1985.

    Ses funérailles se dérouleront ce lundi dès 10 heures 30 heures en l’église Notre-Dame de Hamoir. Sa dépouille repose à son domicile, au château Lassus à Hamoir où les visites sont souhaitées samedi et dimanche de 16 à 19 heures.


    «UN REBELLE»

    Patrick Lecerf, l’actuel bourgmestre de Hamoir mis en congé suite à sa nomination de député fédéral, a bien connu Yves Ranscelot, qui exerçait la profession d’avocat: «J’ai été échevin lorsqu’il était bourgmestre», préciset-il.

    Il se souvient d’un homme au caractère bien trempé, amoureux de la nature et de la chasse.
    Un homme qui incarnait une autre époque et qui pourtant, menait des combats qui résonnent étrangement dans l’actualité: «Il était très rebelle par rapport aux intercommunales! lance Patrick Lecerf.

    Il estimait qu’elles vivaient dans la luxure alors que les communes souffraient, c’est pourquoi il a toujours refusé que sa commune mette les pieds dans les intercommunales.»

    Fumeur de pipe, Yves Ranseclot a eu le plus grand mal à ne plus fumer dans les lieux publics: «Lui faire arrêter de fumer au conseil communal n’a pas été simple, rigole Patrick Lecerf.

    Il a finalement accepté de ne plus fumer en séance publique, mais comme il était un avocat astucieux, il a trouvé un arrangement: il affirmait que, comme le huis clos n’était pas public, il pouvait fumer à ce moment-là.»

    Et Patrick Lecerf de conclure: «Le décès d’Yves Ranscelot, c’est la fin d’une époque.»

    Article de A.BT source Sudinfo 

  • L'actualité des communes voisines Un camion arrache le passage à niveau à Hamoir

    depannage.jpgUne barrière du passage à niveau de la rue du Pont, à Hamoir, a été percutée ce mardi matin. Vers 7h55, un camion est sorti de la rue de la Station avant de tourner sur la droite pour remonter la rue du Pont. Une portion de route qui, selon le bourgmestre de Hamoir, Michel Legros, est interdite au plus de 3,5t.

    « Les camions n’ont pas le droit de circuler dans la rue de la Station », explique-t-il.

    « Or, ce mardi matin, un camion est bel et bien sorti de cette rue. Il a emporté avec lui, en tournant, la barrière du passage à niveau ainsi qu’une partie de la signalisation lumineuse. »

    Il ajoute que le camion a continué sa route. La police est intervenue rapidement. Entre-temps, suite aux dégâts provoqués par le camion, les trains passant à proximité de ce passage à niveau ont dû rouler à pas d’homme.

    « Le trafic s’est adapté. Les trains ont donc roulé autour de 5km/h », dit Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel.

    « Cela a notamment entraîné des retards de 20 à 30 minutes sur la ligne Liers-Marloie. »

    L’incident a également causé des perturbations sur le trafic routier.

    « Les gens ont été punis par cet acte en se retrouvant bloqués »,
    continue le bourgmestre.

    D’autant plus que le second passage à niveau, situé avenue des Villas, est lui aussi resté abaissé par sécurité. Vers 12h15, le passage à niveau a été réparé par une équipe d’Infrabel.

    Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident se produit.

    « Il y a quelques mois, un véhicule a tourné à la sortie de la rue de la Station, toujours vers la rue du Pont, mais cette fois sur la gauche. Il a alors arraché la corniche descendante du toit de l’hostellerie de la poste », conclut Michel Legros.

    Article de J.G. Source Sudinfo 

  • Journée portes ouvertes du Télé-Service du Condroz ce mardi 19 avril 2016

    DSC01650.JPGLe Conseil d'Administration et l'Equipe du Télé-Service du Condroz seraient très heureux de vous rencontrer lors de la journée portes ouvertes qu'ils organisent ce mardi 19 avril au Kursaal à Hamoir.

    Venez découvrir notre nouvelle installation pour le dépôt de mobilier .

    Télé-Service du Condroz

    Nom de l’institution : Télé Service du Condroz
     
    Adresse :Rue du Perron, 29 - 4590 Ouffet
     
    N° de téléphone : 086/36 67 18 ou 0479/29 81 18
     
    Personne de contact : Patricia Hotte
     
    Nom du Service : Télé Service du Condroz
     
    Description du service proposé :
     
    Ce service est subsidié par les communes suivantes : Anthines, Comblain-au-Pont, Ferrières, Hamoir, Ouffet, Clavier, Durbuy, Modave, Nandrin et Tinlot.
    Il propose plusieurs actions de base (acceuil, écoute, visites, orientation, information, animation, distribution, ...) dont l'aide aux déplacements pour toutes personnes (habitant ces communes) en difficulté de mobilité (physique ou autre).
    Chauffeurs avec véhicules personnels non adaptés PMR (Personne à Mobilité Réduite).

    Accessibilité du service :
     
    Contacter le service qui trouvera un bénévole afin d'assurer le déplacement demandé. L'attente est de maximum 2 heures, au-delà il faut prévoir 2 trajets.
     
    Note : un fascicule mensuel est envoyé aux membres tous les mois, il reprend les différentes activités du mois.
     
    Condition d’accès au service :
     
    Etre habitant des communes de : Anthines, Comblain-au-Pont, Ferrières, Hamoir, Ouffet, Clavier, Durbuy, Modave, Nandrin et Tinlot.

    Coût du service :
     
    Possibilité d'être membre en payant une cotisation de 15€/année. Coût : 0,30 €/km pour les membres et 0,40 €/km pour les non membres.

    Territoire couvert : 10 communes précitées.
     
    Source info 
  • Hamoir, Nandrin: le verglas fait des dégâts

    hamoir,nandrin: le verglas fait des dégâtsHamoir, Nandrin: le verglas fait des dégâts

    Photo prétexte (VL)

    Le verglas a encore fait des victimes ce mardi matin. Tout d’abord à 6h à Hamoir, à proximité de Jenneret. Une dame circulant de Ouffet vers Hamoir a perdu le contrôle de son véhicule et s’est retrouvée dans le fossé. Pas de blessure.

    Ensuite à Nandrin, 7h50, rue des martyrs. À hauteur du n o19, la Peugeot 206 en direction d’Anthisnes a glissé à la sortie du virage a gauche et s’est encastrée dans le portail métallique d’une habitation. La conductrice n’est pas blessée mais sa voiture a dû être dépannée.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.gif