fusion des communes

  • «On peut regrouper des communes!» Trois autres sources d’économies la dernière étude de l'économiste Jean Hindriks

    Lien permanent

    i2.JPG«On peut regrouper des communes!»

    »La Wallonie héberge un tiers de la population belge, mais 44% des communes sont wallonnes, ce qui signifie que les communes wallonnes sont globalement moins peuplées qu’en Flandre», avance Jean Hindriks.

    « Pourquoi ne pas fusionner ou faire des regroupements par zone entre celles qui font moins de 20.000 habitants (près de 80% des communes) ?

    Les services à la population n'en pâtiraient pas et j’estime l’économie annuelle à 40 millions d’euros. »

    Avec la disparition des provinces et l’harmonisation des pensions des parlementaires (« C’est en Wallonie que ça bloque », dit Jean Hindriks), cela ferait deux autres sources d’économies.

    « Et là, je ne touche pas à un centime des investissements prévus. Au contraire, je dégage des moyens financiers pour les consolider », conclut Jean Hindriks.

    « Il y a moyen de rationaliser le service public en Wallonie, ce qui permettrait d’éviter un jour qu’on le rationne, c’est-à-dire que l’on décide arbitrairement 10% de coupes sombres dans tous les secteurs, ce qui serait une politique dramatique!»

    Article de  D.SW source info Sudinfo

    Le professeur de l’UCL compare le poids du secteur public sur l’économie de la Wallonie et de la Flandre: les écarts sont saisissants.

    Lire la suite