funérarium noel

  • Nouveau funérarium Noël en novembre 2017 à Nandrin

    Un sixième site devrait voir le jour en novembre sur la route du Condroz dans la commune de Nandrin qui comptabilise 65 décès par an.

    « Il se situera face à la friterie Chez Marcel. Autrefois, il fallait faire 14 km avant d’arriver au funérarium de Tinlot.

    En plus de rendre service à ma clientèle, il s’agit là d’une facilité pour 3 de mes 14 salariés (Benoît et Pierre Ramelot et Hugues Lecomte). »

    L’année 2018 devrait voir arriver 2 sites supplémentaires en Hesbaye et dans le Condroz. Toujours à l’écoute et soucieux du respect qu’il porte à l’égard de sa clientèle en deuil, Bernard Noël compte réorganiser le travail de son personnel.

    « Le but serait de former des équipes par régions, propres à chaque site.

    Cela permettra à la cliente de s’identifier davantage à une seule personne et de permettre à l’équipe d’être plus présente le plus rapidement possible. »

    1147395687.25.JPGInfos au 085/23.16.36

    Un funérarium Noël sur la route du Condroz à Nandrin clic ici

    Bientôt à Nandrin Funérarium Noël Route du Condroz clic ici

     

     

     

  • Un funérarium Noël sur la route du Condroz à Nandrin

    Après Villers-le-Bouillet, Huy, Marchin et Braives, les pompes funèbres Noël vont ouvrir un nouveau funérarium sur la route du Condroz à Nandrin.

    La commune ne comptait pas de funérarium jusqu’à présent. « Cela faisait un moment qu’on souhaitait s’installer à Nandrin. Nous avons déjà trois délégués dans le Condroz (Benoît Ramelot, Pierre et Hugues Lecomte) et là, nous avons acheté un bâtiment situé au 225 de la route du Condroz.

    L’accès est simple et rapide », souligne Bernard Noël, le patron. Pour donner un point de repère, la bâtisse (qui abritait auparavant Aux Mille Délices) se trouve à 300 mètres du restaurant Jacob’s et en face de la friterie Chez Marcel. Le funérarium est en cours d’aménagement.

    « Il y a un parking de 40 places à l’arrière, qui permet un accès sécurisé aux personnes rendant visite ainsi qu’une discrétion lorsque nous chargeons ou déchargeons les défunts.

    Il y a aussi 10 places de parking à l’avant », précise-til. On pourra entrer via l’accès à l’avant ou celui à l’arrière. À l’intérieur, pas de grosses transformations.

    « Le bâtiment étant entièrement vide, on peut faire ce qu’on veut dedans, c’est l’avantage! La façade avant, typique du Condroz, ne peut pas bouger car elle est classée. »

    Il y aura, dans un premier temps, deux salons avec chacun une cuisine privative, ainsi qu’un bureau pour recevoir les familles, répondre aux demandes d’informations et prendre les rendez-vous.

    fn source si.JPG« L’un des salons mesurera 80 m2 , avec un mur de fond en pierre. On peut y accueillir facilement 50 personnes. L’autre sera plus petit, autour de 45 m2 .

    Dans un futur proche, une salle de réception après les funérailles devrait voir le jour juste à côté, c’est en cours de négociation », indique Bernard Noël.

    L’ouverture, prévue au printemps 2017, sera l’occasion de célébrer les 40 ans des pompes funèbres créées à Villers-leBouillet par Roger Noël.

    Bernard Noël compte s’implanter durablement dans le Condroz. « D’autres projets sont en cours, d’ici quelques mois, on pourra en reparler. » En janvier, Noël s’installera par ailleurs à Vaux-Borset, en face de l’église, à la place de l’ancienne quincaillerie. Un salon avec cuisine est prévu dans un premier temps.

    Article de ANNICK GOVAERS