frite gratuite

  • Des cornets de frites gratuits offerts par NRJ l'actu des communes voisines

    Lien permanent

    Info SI.jpgL’équipe de l’émission «Le Réveil Duroy» s’arrêteraen Mounie ce samedi 18 février 2017 dès 11 h

    Les auditeurs fans de l’émission matinale d’Olivier Duroy sur NRJ (le Réveil Duroy) ou tout simplement les passants qui ont faim, auront l’occasion de déguster un sachet de frites gratuit ce samedi à Huy.

    L’équipe à bord de son fritkot fera en effet arrêt en Mounie, à l’entrée de la Grand’Place, de 11 à 14h. Elle entame ainsi une nouvelle tournée des villes belges par Huy.

    Après avoir sillonné la Belgique francophone (Liège, Jambes, Nivelles, Charleroi, Arlon et Mons) l’an dernier dans leur fritkot aux couleurs de l’émission «Le Réveil Duroy», les animateurs de la matinale de NRJ ont choisi la ville de Huy comme premier arrêt de leur nouvelle tournée 2017.

    Le rendez-vous est fixé en Mounie, à l’entrée de la Grand’Place (au niveau de la Boucherie). Ce samedi 18 février de 11 à 14h, l’équipe du 6-10 distribuera des sachets de frites gratuits à tous ceux qui répondront à la question: «Qu’est-ce qui vous met de bonne humeur le matin?».

    « La bonne réponse est «Le Réveil Duroy», slogan de l’émission, mais toutes les réponses sont acceptées », tolère l’animateur Olivier Duroy.

    Il sera accompagné de Bérénice, du «commandant» (un personnage de la matinale), de Jerem du Standard… « Toute l’équipe sera présente .» Le tout dans une ambiance bon enfant.
    «RENCONTRER LES AUDITEURS»

    L’objectif est de rencontrer les auditeurs. « Je reviens justement d’un laser game remporté par une jeune auditrice avec ses copains. J’adore rencontrer les gens, ils sont si gentils.

    Or, nous avons peu l’occasion de les voir en vrai. Nous essayons de sortir le fritkot mobile une fois par mois et ce samedi, ce sera à Huy! Nous allons distribuer des frites puis prendre des photos et signer des autographes avant de revenir servir au fritkot.

    Pourquoi des frites?

    Pour garder la belgitude de l’émission, de la radio, bref garder la frite! En général, l’action fonctionne très bien, on a eu près de 500 personnes à Arlon et Mons, les dernières fois» , se réjouit l’animateur, habitant d’Eghezée.

    « Je ne suis effectivement pas très loin », sourit-il. Vont-ils découper les pommes
    de terre en prévision?

    «Non non, on en reste à la cuisson mais c’est bien nous qui servirons les frites» , répond-il en rigolant.

    Article de ANNICK GOVAERS Source Sudinfo H-W