francine poncin

  • Avis décès Monsieur Roger Poncin fils et petit fils d'une famille bien connue du Condroz

    Lien permanent

     Il faut dire que la famille Poncin est très bien intégrée dans son village. Son grand-père, dont il porte le nom, a créé une entreprise spécialisée dans la charpente et les ouvrages d’arts : les Ateliers Poncin, aujourd’hui repris. De plus, sa mère Francine Poncin-Remacle a été échevine (MR), de 1994 à 2000, à Clavier. Mais aussi conseillère provinciale de 2000 à 2012. De 2006 à 2012, elle était cette fois conseillère communale, toujours à Clavier. « J’ai témoigné mon soutien à Francine Poncin, ce vendredi », a indiqué le bourgmestre de Clavier, Philippe Dubois, qui souligne : « La famille Poncin est une famille honorable, longtemps pourvoyeuse d’emplois dans la commune. » Un dernier adieu est possible au domicile familial

    C’est vers 22h30 jeudi soir que Roger Poncin a trouvé la mort sur la N97 entre Hamois et Havelange.

    Il a croisé la route d’un convoi agricole et il ne tenait pas assez sa droite. « Le premier véhicule s’est écarté mais la voiture l’a quand même légèrement percuté. Elle s’est ensuite encastrée dans le second engin », a précisé le parquet de Namur.

    L’homme est mort sur le coup. L’expert envoyé sur place par le parquet n’a pu que constater le décès de Roger. « Il était seul dans son véhicule donc il est impossible de savoir s’il s’est endormi ce qui pourrait expliquer qu’il a dévié vers la voie réservée aux véhicules venant en face. Quant à la possibilité qu’il ait bu, nous ne pouvons pas nous prononcer là dessus », explique la police. Dans le village dont il est originaire, Ocquier (Clavier), tout le monde connaissait Roger Poncin.

    Tous le décrivent comme un bon vivant. « J’ai eu Roger dans mon unité scout quand il était gamin. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’était un garçon actif ! Toujours volontaire ! Il était tellement actif que quand on faisait des tours à vélos, il crevait la roue de son vélo avant tout le monde », raconte Jean-Louis Alexandre, Président du Patro d’Ocquier à l’époque où Roger y était.

    Roger qui travaillait toujours dans l’Horeca comme cuistot dans la région de Huy, a tenu un temps un restaurant à Somme-Leuze.

    Olivier, l’un de ses voisins explique que c’est tout un village qui est en deuil : « C’était aussi une personne très aimable et très souriante . »

    Il laisse derrière lui une petite fille de 5 ans.

    Son corps est exposé au domicile familial. -

    L.M.

    http://www.enaos.net/P1230.aspx?IdPer=456572&IdAN=231766

    Article complet dans notre édition http://huy-waremme.lameuse.be/133119/article/2017-09-30/clavier-roger-poncin-tue-par-un-convoi-agricole

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.