foot « la pression reposera sur templiers-nandrin »

  • Foot « La pression reposera sur Templiers-Nandrin »

    Lien permanent

    templiers nandrin.JPG

    LES HOMMES DE FABRICE PITERS COMPTENT SUR LE TOUR FINAL POUR ACCÉDER À LA P2

    Favori, Templiers assumera-il son statut ?

    Templiers-Nandrin se prépare doucement à cette rencontre face à Faimes après une belle victoire 7-3 lors de son premier match du tour final contre Crisnée.

    Les hommes de Fabrice Piters font dès lors office de favoris pour cette joute à élimination directe.

    « Nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout et à nous imposer pour monter en deuxième provinciale », glisse d’emblée le coach.

    « Nous sommes déçus de ne pas avoir décroché le titre de champion. Une deuxième chance s’offre à nous et nous sommes très déterminés pour arriver à ce but.

    Je pense qu’en remportant les deux prochains matches, il sera atteint.»

    Templiers-Nandrin devra cependant se défaire de Faimes le jeudi 14 mai prochain. « C’est une équipe vraiment coriace.

    Mais cette rencontre se dispute sur notre terrain, ce qui est assurément un avantage. Nous en avons bien profité lors du premier match contre Crisnée en jouant notre football.

    Il fallait tout de même leur mettre 7 buts.

    Mes joueurs sont en bonne condition physique actuellement.

    De plus, nous récupérons Marc Dubois jeudi prochain.

    Mais nous devons toujours nous méfier de notre adversaire », déclare Fabrice Piters qui attend le résultat des prochaines rencontres pour éventuellement encore transférer d’autres joueurs.

     C.W

    Faimes et son T1, Hervé Docquier, ne veulent cependant pas être des victimes consentantes

    Faimes a décroché sa qualification pour la prochaine rencontre du tour final ce dimanche. Les hommes de Hervé Docquier se sont imposés aux tirs au but face à Strée. Ils s’apprêtent maintenant à affronter Templiers-Nandrin pour continuer leur rêve.

    Le tour final tient toutes ses promesses en troisième provinciale A. Faimes, quatrième du classement à l’issue du championnat, s’est en effet imposé à Strée, dimanche passé, lors de la première rencontre du tour final.

    Une victoire qui s’est finalement jouée aux tirs au but alors que le score aurait pu être plié dès les 90 premières minutes.

    « Nous aurions mérité de gagner plus tôt. Nous avons raté quelques grosses occasions et nous nous sommes même fait peur jusqu’à la dernière seconde », résume Hervé Docquier, l’entraîneur faimois.

    Ses joueurs ont en effet dû cavaler pour revenir au score alors qu’ils étaient réduits à dix, tout comme leur adversaire.

    « Mon défenseur, qui est dernier homme, tire le maillot du joueur de Strée.

    À partir du moment où l’arbitre siffle, il n’a pas le choix. Mais cette infériorité numérique n’a duré que cinq minutes.

    Strée s’est en effet retrouvé à dix après un quart d’heure de jeu pour un coup volontaire.

    Je ne saurais pas le commenter, pour la simple et bonne raison que je ne l’ai même pas vu.

    Ensuite, nous sommes parvenus à égaliser dans les arrêts de jeu après avoir encaissé à dix minutes du terme.» Un succès qui réjouit bien entendu le coach après la défaite à Fraiture Sports lors de la dernière journée de championnat.

    « Nous avons réalisé une très bonne rencontre.

    Je suis très content de la mentalité affichée par mes joueurs.

    Ils ont montré du caractère.

    Pour autant, on ne peut pas dire non plus qu’on ait produit du football champagne », reconnaît le coach. Faimes s’apprête maintenant à se déplacer à Templiers-Nandrin pour cette finale de la série.

    « C’est encore autre chose. Ils sont vraiment très impressionnants chez eux pour le moment.

    Mais nous n’irons pas en victime consentante. Je pense que la pression repose plutôt sur notre adversaire.

    Ils sont clairement favoris et veulent monter en deuxième provinciale.

    Tout le monde dans mon noyau est bien conscient qu’il s’agit là d’une équipe assez forte.»

    Hervé Docquier, comme beaucoup de ses collègues, pensent également déjà à la prochaine saison.

    Il est à la recherche d’un attaquant après une mésaventure avec le Limontois Tony Hart.

    «Il nous avait donné sa parole et avait même prévenu son club qu’il partait. Mardi soir, à 21h, il m’a envoyé un sms pour me signaler qu’il ne viendrait finalement pas renforcer notre effectif.

    Je suis vraiment déçu, surtout qu’il avait directement donné sa réponse », conclut l’entraîneur faimois.

    Source Sudpresse la Meuse H-W

    Article de

    CÉDRIC WILLEMS

     LES CONFRONTATIONS

    Faimes et Templiers se sont rencontrés à deux reprises cette saison dans le cadre du championnat.

    Et ces deux confrontations ont chaque fois tourné à l’avantage du club hesbignon. Lors du match aller, Templiers s’était incliné 1-2 à domicile.

    Le match retour s’était terminé sur le même score, toujours à l’avantage de Faimes.

    « Nous avons un avantage psychologique en les ayant battus à deux reprises.

    Cela trotte certainement un peu dans leur tête.

    Mais notre succès chez eux était un vrai hold-up », reconnaît Hervé Docquier, l’entraîneur de Faimes.

    Des scores qui motivent encore plus Fabrice Piters et ses hommes. « Nous souhaitons prendre notre revanche.

    Avec ces six points-là, nous aurions été champions.

    Mais, il faut rappeler que nous n’avions pas l’équipe actuelle lorsque nous avions été défaits. »

    C.W.