espoirselites villers-le-temple

  • Cyclisme Espoirs/Elites Villers-le-Temple Nandrin

    Un Champion du Monde gagne en Espoirs/Elites, Eccli en Cadets

    Il a bien eu une réprimande des commissaires à la table des inscriptions, mais une dérogation signée de l’UCI l’a autorisé à faire briller l’arc-en-ciel à Villers-le-Temple. Bjorn De Decker, champion du monde Amateurs 2017 (successeur d’un certain… Hophra Gérard), a rapidement fait exploser le peloton pour démontrer qu’il méritait le dossard 1, habituellement réservé au champion du monde, mais déjà attribué lorsqu’il s’est présenté aux inscriptions. «  J’ai simplement un peu insisté après une bosse puis on s’est retrouvé à deux, puis trois en tête », s’étonne le Gantois de Shifting Gears, qui a notamment porté le maillot du Team Cibel. Brisant le vent et le froid, le trio ne sera jamais revu par un peloton morcelé par l’exigence du parcours condruzien.

    «  Nous avons bien collaboré même si la tâche ne fut pas aisée. J’ai contré une accélération de l’Allemand, puis j’ai pu résister au sprint. Je suis content d’enfin gagner, après être monté sur deux podiums en Espagne. J’apprécie les courses wallonnes, et compte bien m’illustrer à Romsée-Stavelot-Romsée. J’espère aussi que notre équipe sera invitée au Tour de Liège, mais ce ne sera pas simple car nous avons créé cette formation cet hiver  », conçoit celui qui a mené son coéquipier Joeri Calleeuw vers le podium de l’interclubs de Gand-Staden, ce dimanche.

    Un Waremmien en Cadets

    Chez les plus jeunes, le vent a lui aussi permis d’isoler les meilleurs. En Cadets, un quintet composé notamment du vainqueur en titre Arnaud De Lie et du Waremmien Cyrian Eccli s’est rapidement positionné en tête. « Ça a commencé à se regarder dans le dernier tour  », retrace le représentant du CC Chevigny. «  J’ai attaqué et ça n’a pas réagi. Mon avance était suffisante pour résister au retour de mon coéquipier Arnaud. Je suis vraiment heureux, car j’ai hésité à venir jusqu’ici. Je suis un peu malade, sous antibiotique, donc c’était plutôt déconseillé. Mais pour la reprise, je tenais à mordre sur ma chique. J’ai bien progressé cet hiver, donc j’espère continuer sur ma lancée. Pourquoi pas viser cinq victoires, pas mal de podiums et surtout de beaux résultats en interclubs. »

    En Juniors, enfin, rien ni personne n’a pu priver l’ogre Thibaut Ponsaerts d’un nouveau succès à Villers. Déjà lauréat en Débutants en 2016, le Limbourgeois s’est aisément débarrassé de ses trois compagnons d’échappée, tandis qu’Emerson Fontaine devait se satisfaire de la quatrième place, battu au sprint pour le podium de quelques centimètres par un Flamand.

    Article de M.S.

    Article complet ici 

    «J’ai manqué de flair»

    Dans la zone de départ à Villers-le-Temple, les néo-espoirs grelottent de froid et d’impatience de recommencer la saison dans une nouvelle catégorie. Christophe Prémont et Olivier Pardini prennent eux le temps de discuter, des retrouvailles à l’échelon inférieur pour ces deux anciens professionnels. À l’arrivée, le Haccourtois Pardini devra se contenter de la quatrième place, manquant l’échappée partie en début d’épreuve. « Les jambes répondaient présentes, j’ai juste manqué de flair quand l’échappée est partie  », regrette l’Elite-sans-contrat du Team Differdange, qui retrouvait la compétition après un long hiver. «  J’ai bien travaillé en stage, mais en l’absence de course par étapes de préparation comme chez les pros, je manque un peu de rythme. Mais le calendrier de mon équipe est plutôt léger en ce début de saison, donc je pense déjà à avril et mai où quelques épreuves par étapes me plaisent bien. En attendant, je vais enchaîner quelques courses pros, pour prendre du plaisir. Au Samyn, je ne peux plus ambitionner un top 10 comme l’an dernier, mais je vais m’accrocher aussi longtemps que possible avec les favoris.  »

    M.S.