eric cop

  • Il y aura bien une liste Pour Nandrin,citoyenne

    Lien permanent

     Il y a eu un petit clash entre Marc Evrard, chef de file de Pour Nandrin, citoyenne, et Eric Cop, chef de file de Tous Ensemble .

    Le premier reproche au second de répandre de fausses rumeurs concernant l’absence de liste Pour Nandrin,citoyenne aux élections.

    Eric Cop s’est contenté de répondre que lui avait une liste complète.

    Le bourgmestre est intervenu pour rappeler qu’il ne s’agissait pas d’une question d’actualité.

    Quant à sa propre présence sur les listes, Michel Lemmens a botté en touche, préférant leur réserver la « surprise ».

    « Pour Nandrin citoyenne  poursuivra bien, en l'état actuel des choses, son engagement en faveur du citoyen.

    Pour Nandrin, citoyenne ne communiquera pas sur la composition de la liste, ne désirant pas faire d'effets d'annonce comme trop de listes à Nandrin, avant la mi-juin », a indiqué Marc Evrard dans un communiqué.

  • Eric Cop de Nandrin sera tête de liste

    Lien permanent

    Photo :Eric Cop. (TVA)

    Le groupe, amputé de Benoît Ramelot et Guy Mottet, se veut « incontournable »

    Nandrin: Eric Cop sera tête de liste du groupe «Tous Ensemble»

    En 2012, Eric Cop, Vincent Licata et Alain Henry se présentaient pour la première fois aux élections au sein de la liste « Tous Ensemble ». Ils ne se connaissaient même pas, mais le feeling est passé et le trio est rapidement devenu inséparable. «  Nous sommes maintenant des amis », confirme Alain Henry. Lorsque Benoît Ramelot, leur chef de file, et Guy Mottet, tous deux à l’origine de la liste TE, ont annoncé leurs intentions (rejoindre les échevins Pollain et Tilman sur leur liste dissidente pour l’un, arrêt de la politique par dégoût et soucis de santé pour l’autre), les trois conseillers communaux d’opposition ont décidé de poursuivre l’aventure « Tous Ensemble » et de se présenter aux élections communales d’octobre sous ce nom. Eric Cop, prépensionné de 58 ans, délégué syndical CSC chez Arcelor pendant 21 ans et président syndical durant 6 ans, aujourd’hui impliqué dans le comité de parents de Saint-Martin (trésorier et président ff) et dans l’organisation de la brocante de Nandrin en mai, en sera la tête de liste, vient-il d’annoncer.

    Alain Henry, 56 ans, agriculteur et éleveur de poulets à Nandrin, poussera la liste et Vincent Licata, 41 ans, indépendant maçon, a choisi d’être au milieu. «  Ce sont les membres du groupe qui ont décidé des places stratétiques  », précise Eric Cop. Il s’agit d’une liste apolitique « pour ne pas avoir de pressions de la part des partis. »

    Une partie des candidats a été présentée jeudi soir (voir encadré). Outre les trois élus communaux et la conseillère CPAS sortante Carmela Nesca, sept nouveaux visages font leur apparition sur la liste dont l’ordre n’a pas été dévoilé. «  Nous pouvons juste annoncer que Melisa Tedesco Prévot, directrice de l'Ecole Polytechnique de Seraing, sera deuxième sur la liste. »

    Il y aura donc 4 listes concurrentes en octobre à Nandrin. «  Etant le seul groupe à nous entendre avec tout le monde, nous sommes persuadés d’être incontournables pour une alliance éventuelle. Nous respecterons le choix de l’électeur. Notre objectif est d’être en majorité. »

    Un site (tousensemblenandrin.be) comprenant des sondages et une page Facebook « Tous Ensemble » viennent d’être lancés.

    Les candidats

    Tous les profils sont représentés, de l’employée au Okay de Nandrin Manu Blindeman, à l’ingénieur architecte Jean-Luc Henry, l’ingénieur civil des Constructions Pierre Archambeau, la directrice d’école Melisa Tedesco et l’employé en mutualité (et auto-stoppeur connu à Nandrin) Daniel Poncelet

    Et deux jeunes : Antoine Dubois, 18 ans, qui a participé aux jeux olympiques interscolaires de Grenoble, et Sophie Baltus, 21 ans, employée administrative service comptabilité.

    « Beaucoup d’autres sont intéressés, nous devrons faire un choix pour avoir une liste variée. »

    Source 

    tva.JPG

     

    Lire la suite

  • 400 personnes à la manif du Nandrinois Eric Cop

    Lien permanent

    liège eric cop.JPG

    « Pas touche à nos prépensions ! », ont-elles lancé au MR

    À l’initiative du conseiller nandrinois Eric Cop, 400 personnes se sont rassemblées à Liège ce jeudi matin. 
    Elles ont crié leur indignation face à une mesure du gouvernement qui oblige les prépensionnés de moins de 60 ans à rechercher activement du travail.
     
    Eric Cop est satisfait.
    L’appel du Nandrinois, lancé sur Facebook, a été largement entendu. 
    «Je ne m’attendais pas à autant de monde,il y en avait même plus que prévu sur Facebook », s’exclame l’ancien syndicaliste CSC chez ArcelorMittal.
    Parmi les 400 personnes rassemblées devant les bureaux du MR à Liège ce jeudi matin, beaucoup d’anciens de la sidérurgie,aujourd’hui à la prépension, choqués d’apprendre que s’ils n’ont pas atteint 60 ans, ils deviennent des chômeurs actifs, c’est-à-dire qu’ils doivent pouvoir prouver leurs recherches d’emploi.
     «J’ai l’impression d’avoir trahi mes collègues car à l’époque, je leur avais conseillé de prendre leur prépension.
    Changer un accord en cours de route, c’est vraiment scandaleux », nous avait confié le Nandrinois.
    Sa manifestation a reçu le soutien officiel de la CSC.
     Le permanent CSC Metea Jordan Atanasov était présent au rassemblement, comme annoncé.
     «Mon but était de faire prendre conscience du problème aux syndicats.
     Je suis content que la CSC prenne le dossier en main. J’espère que la FGTB va embrayer.»
    Aucun incident à déplorer. 
    «Tous ont respecté l’appel au calme et au respect. 
    Rien n’a été jeté sur la façade du MR. » 
    Seuls quelques slogans convaincus et des pétards ont été lancés. 
    À l’issue du cortège, une délégation a été reçue par le parti libéral. 
    «Fabian Culot a pris note de nos remarques et va informer le ministre des pensions Daniel Bacquelaine.
     J’ai aussi pris rendez-vous avec le cdH et le PS. 
    Si nous ne sommes pas entendus, je n’écarte pas de nouvelles actions. » 
     
    Article de A.G. pour La Meuse