envisager

  • En Belgique, on passe au LED mais on veut aussi envisager l’éclairage intelligent

    Lien permanent

    C’est l’une des technologies qui sera le plus rapidement installée sur nos routes.

    En Belgique, on passe au LED mais on veut aussi envisager l’éclairage intelligent.

    En quoi cela consiste ?

    En fait, au lieu d’illuminer toute la nuit à forte puissance, les luminaires pourront être réglés sur un niveau minimum.

    Lorsque qu’un automobiliste ou un piéton (parce que le système peut aussi être adapté aux villes) se manifeste, l’éclairage s’intensifie.

    Les avantages : une diminution de la consommation électrique, de la pollution lumineuse et de l’empreinte écologique du système d’éclairage.

    Et cela tout en maintenant le confort visuel et la sécurité de chaque usager. Dans notre pays, les entrepreneurs qui soumissionneront à l’avenir devront proposer cet éclairage intelligent pour nos routes.

    Autre système, celui-ci imaginé par des Néerlandais : le marquage au sol lumineux. Une poudre photoluminescente est ajoutée à la peinture utilisée pour marquer le sol.

    Elle absorbe l’énergie solaire le jour et la restitue la nuit. Les bords de routes sont donc particulièrement bien éclairés.

    Mais le « glow in the dark » ne séduit pas vraiment chez nous. Pourquoi ?

    Tout d’abord le marquage devient vert (et non plus blanc comme le spécifie le code de la route).

    Il faut aussi miser sur une luminosité suffi sante, ce qui n’est pas forcément le cas dans les mois d’hiver.

    L’éclairage a tendance à diminuer au fil des heures pour être pratiquement nul en fi n de nuit. Et enfin c’est cher par rapport au service rendu. 

    M.P