ellections 2018

  • Nandrin :Marc Foccroulle, président de la Fédération PS de H-W, appelle les deux parties« à la raison ».

    Lien permanent

    Le 7 octobre, les échevins Daniel Pollain et Charlotte Tilman acceptaient d’officialiser ce qui se pressentait dans les rangs socialistes: une rupture avec le bourgmestre en place, Michel Lemmens. Ils annonçaient créer une liste à part, avec le chef de file de l’opposition Tous ensemble, Benoît Ramelot. Marc Foccroulle, président de la Fédération PS de Huy-Waremme, temporise et appelle les deux parties « à la raison »

     

    Nous avons voulu connaître la position de Marc Foccroulle, président de la Fédération PS de Huy-Waremme, quant à la crise que traverse actuellement le groupe socialiste nandrinois.

    Les échevins Daniel Pollain et Charlotte Tilman ont en effet décidé de se désolidariser du mayeur et de voler de leurs propres ailes sur une liste concurrente, en compagnie de Benoît Ramelot et peut-être d’autres conseillers communaux.

    Dans ce contexte, quel candidat le PS va-t-il soutenir?

    Le bourgmestre sortant ou l’échevin dissident?

    «  Il est prématuré de répondre à cette question. J’attends de voir les réactions des uns et des autres le moment venu, au-delà des déclarations faites, comme à Modave d’ailleurs. La Fédération se prononcera pour savoir qui sera repris par le PS.

    J’espère que la raison reviendra. Vous savez, le dépôt des listes n’a lieu qu’en septembre 2018... D’ici là, beaucoup de choses peuvent se passer  », commente le Braivois.

    Est-il en contact avec les Nandrinois pour tenter de réconcilier les parties?

    «  Je ne suis pas resté en retrait, répond-il.

    Que des tensions apparaissent, c’est normal, mais j’appelle les deux parties à la raison.

    Il faut renouer le dialogue, et privilégier l’intérêt global des projets réalisés et qui restent à venir. Il vaut mieux être ensemble que séparé  », insiste-t-il.

    Et de constater les multiples reconfigurations politiques dans l’arrondissement, en vue des élections communales.

    Du côté de Daniel Pollain, la position ne change pas.

    «  Je ne comprends pas ce que Marc Foccroulle veut dire.

    Je ne vois pas comment, et pour quelles raisons, on pourrait se remettre avec Michel Lemmens... Nous avons fait une déclaration, le message était très clair, nous ne revenons pas dessus.

    Nous restons déterminés, c’est une question de sincérité.

    La rupture n’est pas une surprise pour la Fédération que j’ai prévenue souvent et depuis longtemps de ce qui se passait.

    Il n’y a pas de liste étiquetée PS à Nandrin, donc ça ne change rien. »

     

    Michel Lemmens, quant à lui, ne s’étend pas :

    «  Mes colistiers ont été clairs sur le fait qu’ils en avaient marre de moi.

    J’ai du travail, une commune à gérer.

    Une réunion d’exécutif est bientôt prévue.  »

     

    Article de AG L'article complet clic ici