eau

  • La nuit fut longue à Nandrin après les inondations du 16 mai 2018

    Lien permanent

    c’est clairement tout le territoire de Nandrin qui a été touché. Place Ovide Musin, face à l’administration communale, le village de Yernée-Fraineux (notamment rue Saint-Séverin), rue des Quatre Bras à Villers-le-Temple, rue sur Haies également, Bois de la Croix Claire… «  C’est vraiment éparpillé un peu partout  », commente l’échevin Daniel Pollain, «  avec des conséquences qui sont plus ou moins importantes selon les endroits. Ce sont surtout des coulées de boue et de l’eau. Les pompiers(de la zone de secours Hemeco, NDLR) et les services communaux sont sur le pied de guerre. Les riverains aussi se montrent solidaires et tentent d’évacuer l’eau… Mais il n’y a rien à faire, la pluie est tombée d’une telle abondance en une demi-heure que les terres ne l’absorbent plus. Nous supposons bien sûr qu’il y aura des dégâts. Nous en tirerons un bilan complet ce jeudi  », a-t-il conclu.

    En dehors de l’entité nandrinoise, où une vingtaine d’interventions étaient recensées vers 21h, les pompiers hutois ont également été appelés du côté de Marchin, principalement pour des vidanges de caves, ainsi qu’un morceau de toiture envolé.

    Les Photos clic ici 

     

    Partout à Nandrin article complet clic ici 

    aj1.jpg

    ab.jpg

     

     

     

     

    *aj3.jpg

    aj2.jpgah2.jpg

    ah6.jpg

  • Les gens ont dû quitter le stade de foot à Nandrin les pieds dans l’eau 16 mai 2018

    Lien permanent

    Les intempéries qui se sont abattues en région hutoise ce mercredi soir, peu après 19h, n’ont duré qu’un bon quart d’heure. Et pourtant, cela a suffi à engendrer d’impressionnantes inondations. L’entité de Nandrin a été principalement touchée.

    À commencer notamment par le site du club de football de Templiers-Nandrin, rue du Péry. Des enfants se trouvaient en plein entraînement, tandis que d’autres, âgés d’une douzaine d’années, étaient occupés à jouer un second match du Mundialito, quand une véritable « drache » est tombée. En quelques minutes à peine, les deux terrains synthétiques ont été recouverts d’eau. «  On se trouve dans une cuvette ici  », introduit Paul Henrotay, secrétaire du club. «  Toutes les eaux des prés aux alentours se sont déversées ici. Et le diamètre des canalisations de sortie n’est pas suffisant que pour tout évacuer au fur et à mesure.  »

    Les activités ont été interrompues et les personnes présentes -environ 200- se sont protégées à l’intérieur de la cafétéria, installée à l’étage. « Tout le rez-de-chaussée, où se trouvent les vestiaires, la chaufferie et la buanderie, a été bien touché. Il y a sans doute des dégâts dus à la boue. La chaudière à mazout a aussi été noyée, nous sommes donc en panne de chauffage  », a-t-il poursuivi. «  Un moment, il y avait bien 50 centimètres d’eau partout. J’avoue, j’ai même cru que ma voiture, sur le parking, allait finir par se soulever si cela ne s’arrêtait pas. Il a fallu attendre pour partir… L’entrée principale était sous eaux également. Il fallait alors faire tout un tour et escalader une clôture pour quitter les lieux.  »

    Peu après 21h, le secrétaire ne s’inquiétait pourtant pas davantage. «  Il y a quatre ans, nous avons déjà connu un scénario pareil. Ici, le premier terrain a déjà quasi absorbé toute l’eau. Sur le second, elle s’évacue doucement… Dans ce genre de cas, le terrain synthétique se soulève, on aurait même l’impression que tout va s’arracher, mais le drainage est très bien fait !  »

    32635746_10215485236954325_8119755945057189888_n.jpg

    31649379_10215485236754320_8302340734296522752_n.jpg

     

    Article complet photos et vidéo Clic ici 

     

    Toutes les photos clic ici 

  • Nandrinois attention à L’eau à la bactérie tueuse trouvée en Belgique

    Lien permanent

    Cette histoire, répond-t-on à l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, n’arrive presque jamais.

    Une eau pétillante venue d’Italie a été bloquée en Belgique, suite à une Rasff (Rapid Alert System for Food and Feed), une alerte européenne lancée par le ministère de la Santé italien.

    Cette alerte concerne des lots d’eau minérale produite par la société Fonte Cutolo Rionero in Vulture.

    Cette société basée dans la province de Potenza (région de Basilicata) appartient en fait à la marque San Benedetto. Une bactérie très dangereuse pour la santé a été trouvée dans 8 lots de l’Acqua Effervescente Naturale Cutolo Rionero et l’Acqua Eurospin Blues Effervescente Naturale.

    Cette bactérie est la « Pseudomonas aeruginosa ». Elle peut s’avérer pathogène, dans certaines conditions. Très résistante, elle est de plus en plus souvent responsable d’infections nosocomiales. Le taux de mortalité atteint 50 % chez les patients vulnérables, apprend-on. Elle peut provoquer des infections de l’œil, des urines, des plaies… mais aussi pulmonaires, gastro-intestinales voire des septicémies chez des malades soumis à certains traitements.

    Les patients atteints du sida ou des victimes de brûlures sont aussi forts exposés aux infections induites par cette bactérie « tueuse ».

    « Des lots ont été bloqués chez un opérateur en Belgique », confirme l’Afsca qui a été prévenue le 11 septembre par les autorités italiennes. Aucune bouteille infectée n’a donc fort heureusement été bue en Belgique puisque tous les lots sont restés chez le client.

    VOICI LES LOTS

    Selon nos informations, ces lots sont arrivés le 5 septembre dernier en Belgique. Il s’agit de lots de 12 bouteilles contenant 1 litre ou 1,5 litre. Ils ont été enregistrés sous les numéros suivants : LR7248C, LR7249C, LR7250C, LR7251C, LR7252C, LR7253C.

    Les dates d’expiration s’échelonnent entre le 05/ 09/2018 et le 09/12/2018.

    Quand nous demandons au porte-parole de l’Afsca dans quelle région ces lots ont été livrés, la question reste sans réponse.

    « Je ne le sais pas mais, si je le savais, je ne pourrais pas vous le dire. De toute façon, cette affaire n’est pas compliquée car ces bouteilles n’ont pas été vendues ».

     PIERRE NIZET

    1147395687.25.JPG

  • Journée mondiale de l'eau 22 mars 2017 !!! l'eau de Nandrin vient de l'IDEN

    Lien permanent

    robi.jpgPrès de 400 activités activités gratuites pour tous les âges et tous les publics partout en Wallonie !

    Ces actions ludiques sont organisées par les Contrats de Rivières subventionnés par la Direction générale opérationnelle de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement (SPW-DGO3) durant les deux dernières semaines de mars.

    Tantôt réservées aux écoles, tantôt ouvertes aux familles, découvrez celle qui est faite pour vous.

    L'eau est un élément primordial de la vie.

    Elle est non seulement vitale en matière de santé, mais aussi d'emplois en permettant de subvenir au développement économique, social et humain.

    L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 22 décembre 1992 la résolution A/RES/47/193 qui déclara le 22 mars de chaque année "Journée mondiale de l'eau", à compter de l'année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED)

     

    IDEN Nandrin 

    Route du Condroz 319
    4550 NANDRIN, Belgique
    Tél : +32(0)4 247 20 24
    Fax : +32(0)4 247 20 25
    Courriel : idenandrin@skynet.be
    Site Web : http://www.iden-eau.be

    http://www.journee-mondiale.com/116/journee-mondiale-de-l-eau.htm

    http://www.un.org/fr/events/waterday/

    http://www.aquawal.be/fr/les-journees-wallonnes-de-l-eau.html?IDC=479&IDD=7151

     

     

  • L'évolution sur la situation samedi 16 janvier 2016 neige, coupure électrique,eau à Nandrin

    Lien permanent

    Nandrin neige.jpg

    Flash de 10h 30 samedi 16 janvier 2016 sur le Blog Sudinfo de Nandrin 

    Des milliers de foyers privés d’électricité !

    les coupures d’électricité des conséquences sur la distribution d’eau à Villers--le-Temple et sur une partie de Nandrin .
    "Source Villageoise et non vérifié "

    Communication 

    COUPURES D'ELECTRICITE
    La phase provinciale est maintenue.
    Le Comité de coordination provincial se réunit ce matin sous la présidence du Gouverneur afin de faire le point sur la situation commune par commune.
    RESA ainsi que les compagnies distributrices d'eau ont été convoquées!
    Les représentants des services d'intervention sont également autour de la table.

    Voici le numéro d'appel pour RESA: 04/220.12.11

     

    Attention conseil 

    Suite à une panne de courant, certains aliments qui n’ont pas été gardés au frais ne sont plus sûrs et pourraient être à l’origine d’une intoxication alimentaire. Voici quelques conseils pour trier votre frigo et votre congélateur lorsqu’une panne survient.

    http://www.afsca.be/…/vieprati…/conservation/pannedecourant/

     

    Des milliers de citoyens de l’arrondissement ont passé leur vendredi dans le noir et sans chauffage.

    Au total, 19 communes ont été touchées, dont Hannut, Amay et Waremme qui ont déclenché ou rejoint un plan d’urgence. De son côté, Resa indique que la texture de la neige est la cause de ces intempestives coupures de courant. 

    Dans certaines communes  un plan d’urgence est en place un call-center et en ouvrant des centres d’hébergement chauffés où une collation était servie. « Les gens ont pu réchauffer des plats, un biberon, trouver un peu de réconfort… », indique Manu Douette, bourgmestre de Hannut. 

    Info Nandrin http://www.nandrin.be/ 

    Hier en soirée, on apprenait que le plan d’urgence était aussi déclenché à Amay et Villers-le-Bt. 

     

    Communication via les réseau sociaux pour Amay, Marchin ,Villers le Bouillet Héron et d'autres ....

    Commune amay.JPG

    commune Marchin s.JPG

    gouverneur.JPG

    Service travaux Amay 

    neige 2016,nandrin,eau,resa,panne

    Mot du Bourgmestre de Hannut 

     

    neige 2016,nandrin,eau,resa,panne

     

     

     

     

     

     
  • Nandrinois(e)s ENQUETE PUBLIQUE DONNONS VIE A L’EAU !

    Lien permanent

    eau.jpgDONNONS VIE A L’EAU !

     

     

    ENQUETE PUBLIQUE

    relative aux projets de plans de gestion établis pour les parties wallonnes des quatre districts hydrographiques internationaux

    Da

    Dans le cadre de la directive européenne sur l’eau, une enquête publique est organisée du 11/06/2012 au 18/01/2013 inclus.

    Vous êtes invité à donner votre avis sur les actions proposées pour protéger nos rivières, nos fleuves et eaux souterraines.

    Les documents sont consultables dans votre commune (place Ovide Musin, 1 à 4550 NANDRIN), aux sièges des contrats de rivière* et sur le site internet : eau.wallonie.be.

    Vos observations écrites peuvent être envoyées, au plus tard le dernier jour de l’enquête, au Collège communal (place Ovide Musin, 1 à 4550 NANDRIN) ou à la DGARNE, soit via le site internet, soit par courriel à eau@spw.wallonie.be, soit par courrier postal au Secrétariat de la Direction des Eaux de Surface de la DGARNE, Avenue Prince de Liège, 15 - 5100 JAMBES.

    Vos observations verbales pourront être recueillies dans votre Administration communale (place Ovide Musin, 1 à 4550 NANDRIN) aux jours et heures habituels d’ouverture. Par ailleurs, une permanence particulière sera organisée par votre commune. Dans ce cas, rendez-vous devra être pris auprès de la personne de contact.

    Horaires des permanences :
    • du lundi au vendredi de 9h à 12h ;
    • le mercredi également de 13h30 à 15h30 ;
    • le jeudi également de 18h à 20h.

    Personne de contact dans votre commune : CALLEBAUT Xavier
    Numéro de téléphone : 085/51 94 99

    Une séance de clôture sera organisée le 18 janvier 2013 à 11h.

    Donnez-nous votre avis !

    * Site des contrats de rivière : http://environnement.wallonie.be/contrat_riviere

    A l’initiative du Gouvernement wallon, ce projet est soumis à enquête publique en vertu des articles D. 28 du Livre II du Code de l'Environnement contenant le Code de l'Eau et D. 29 du Livre Ier du Code de l'Environnement. Projet de catégorie A.2. (article D. 29-1 du Livre Ier du Code de l'Environnement). Le projet a également fait l'objet d'une évaluation des incidences sur l'environnement, en vertu de l'article D. 53 du Livre Ier du Code de l'Environnement.