dubois antoine

  • Des jeunes Nandrinois représentent la Belgique à Grenoble dans une compétition mondiale de ski

    Lien permanent

    maxim.JPGAntoine Dubois (17) et Maxime Colignon (13) affrontent 19 pays aux ISF Schools Winter Games.

    P lus de 900 jeunes, issus de 20 pays, se réuniront, du 5 au 9 février à Grenoble, dans le cadre des ISF Schools Winter Games. Parmi eux, deux Nandrinois : Antoine Dubois (17) et Maxime Colignon (13). Ces passionnés de sports affronteront, en équipe, des compétiteurs de haut niveau à ski.

    Du 5 au 9 février auront lieu les ISF Schools Winter Games de Grenoble (les jeux d’hiver scolaires de la Fédération internationale de ski, NDLR). L’événement, qui se déroule tous les deux ans, verra plus de 900 jeunes, venus de 20 pays, s’affronter par équipe dans de multiples disciplines telles que le curling, le ski ou encore le patin à glace.

    « L’événement est organisé cette année par rapport aux 50 ans des jeux olympiques de Grenoble », indique Éric Schnitzler, chargé de mission pour l’équipe belge. « Le niveau y est vraiment très relevé. » C’est dans le domaine du ski alpin que figureront les Nandrinois Antoine Dubois (13) et Mathieu Colignon (13).

    Ce dernier, scolarisé à l’athénée d’Esneux, fait du ski depuis l’âge de… trois ans ! « Il y a un peu plus de deux ans, il a passé sa flèche d’argent et son chamois de bronze », sourit sa maman, Virginie Evrard.

    « Nous l’emmenions en vacances chaque année alors que l’on partait au ski. » Maxime Colignon a ainsi sillonné les pistes de Tignes, des Arcs, de la Rosière ou encore de Val Thorens.

    «À chaque fois, il a bien accroché », continue-t-elle. Il faut dire que le Nandrinois ne lésine pas sur le sport. Il pratique le football en parallèle depuis l’âge de 5 ans et il suit trois entraînements par semaine au club de Sprimont Comblain.

    Son grand-père, Marc Evrard, est président de la Fédération sportive de l’enseignement en Wallonie-Bruxelles.

    C’est via le bouche à-oreille qu’il a entendu parler de cet événement à Grenoble.

    « Nous avons envoyé des documents par mail et demandé l’autorisation de l’école.

    Il fallait également justifier ses compétences en matière de ski, ce que l’ISF m’a transmis via internet. »

    C’est à Maastricht, au SnowWorld de Landgraaf aux Pays-Bas, que s’entraîne actuellement le jeune Nandrinois.

    « C’est un gamin un peu angoissé à la base », commente sa maman.

    « On se dit qu’il faut saisir l’occasion, car il n’aura peut-être plus jamais une telle opportunité. Toutefois, il ne se met pas la pression pour autant. »

    Il se rendra à Grenoble avec son matériel en partie prêté pour cette compétition. Il partira en camionnette avec les 16 autres jeunes qui représenteront la Belgique à Grenoble. « Je suis fière de lui », sourit sa maman.

    « Il ne sait pas encore vers quoi il se dirigera plus tard.

    On va voir ce que ça donnera au niveau du ski.

    Si à un moment donné, il a une possibilité d’évoluer là-dedans. Le but à mes yeux, c’est qu’il prenne du plaisir. » 

    J.G

    maxim.JPGAntoine Dubois Il rêve de devenir moniteur de ski

    Antoine Dubois (17), lui aussi de Nandrin, représentera la Belgique à Grenoble. « On part chaque année aux sports d’hiver », indique Delphine Genon. « Il suit actuellement des études d’éducation physique et est inscrit au club de Seraing athlé- tique. » Contrairement à Maxime Colignon, il n’a pas décroché sa flèche d’argent et son chamois de bronze, des distinctions sportives.

    « Il devait les passer lors du Nouvel an mais, finalement, il n’a pas pu. Il est allé passer des tests à Landgraaf, et des professionnels l’ont jugé aptes à s’inscrire. »

    Le Nandrinois aimerait bien devenir moniteur de ski en France ou ailleurs. Actuellement, il suit une semaine de stage dans une station de ski en Italie avec l’école, l’athénée Agri Saint-Georges, à Huy.

    « C’est le plus sportif de la famille. Il a besoin de se dépenser, je pense qu’il a vraiment ça dans le sang. Il fait également beaucoup de VTT. »

    - J.G.

    Deux Nandrinois à Grenoble dans une compétition mondiale de ski