dissiers justice

  • Geoffrey (36) a dérobé des câbles et des métaux au parc à conteneurs de Nandrin

    Lien permanent

    justicegif.jpgFièrement, Geoffrey, 36 ans, a annoncé hier, durant son audience qu’il venait de décrocher un nouveau job. Il travaille chez Intradel. Surprenant, vu qu’il se retrouve au tribunal pour avoir volé des câbles et des métaux… dans le parc à conteneurs de Nandrin. L’intercommunale de traitement de déchets dément : elle ne l’aurait jamais engagé.

     

    Geoffrey, 36 ans, de Neupré, a annoncé ce jeudi au tribunal de Huy que depuis trois semaines il avait décroché un nouvel emploi.

    L’homme aurait été engagé chez Intradel. Une annonce qui a fait sourire toute la salle d’audience puisque ce prévenu comparaissait pour un vol et une tentative de vol dans… le parc à conteneurs de Nandrin, propriété de l’intercommunale de traitement des déchets.

    En véritable expert, il a même expliqué qu’il n’avait pas eu à entrer par effraction pour commettre ces délits. «Il y avait des trous dans le grillage. Et maintenant que j’y travaille, je peux vous dire que c’est comme ça dans tous les parcs !» Quel fin connaisseur… Les faits se dé- roulent en 2013.

    Le 6 octobre, lui et son complice Christopher tentent de voler un coffre métallique. «Il était vieux et destiné à être jeté ». Manque de chance pour eux, leur petit manège attire l’attention des forces de l’ordre. Les hommes ont tenté de prendre la fuite, mais ont été interceptés. Le 13 décembre, rebelote.

    Lui et Jean-Marie, qui avait également fait le déplacement au tribunal, volent des câbles et des métaux. Ils sont, de nouveau, arrêtés par la police.

    L’ennui pour ces deux voleurs, qui reconnaissent les faits, est qu’ils n’ont plus droit un sursis. Geoffrey avait été condamné à trois ans de prison par la Cour d’assises de Liège en 2007.

    Sa maîtresse avait voulu assassiner son ex-mari et avec l’aide de Geoffrey, qui était à l’époque son amant.

    Ils avaient forcé l’homme à ingurgiter du Destop. La victime s’en était heureusement sortie. Pour les accusations qui pèsent à présent sur lui, la substitut a requis une peine de 8 mois de prison ou 200 heures de travail. Pour son complice Jean-Marie, elle a requis 3 mois de prison, mais l’homme pourrait éventuellement avoir une peine de travail au lieu de se retrouver derrière les barreaux.

    L’avocat de la partie civile a, lui, indiqué que les biens avaient été remis à Intradel et que pour cette raison, il demandait un euro à titre définitif. Leur jugement sera prononcé mardi prochain.

    Source info Sudpresse article de  V.D

    IL N’EST PAS DANS LE FICHIER

    Intradel dément l’avoir engagé

    Nous avons demandé à Intradel comment il était possible que la société ait engagé une personne qui soit accusée de vol chez eux. Le porte-parole nous a indiqué qu’il n’était repris sur aucun fichier, et qu’il était donc impossible qu’il travaille pour un recyparc. « Ce qu’il se pourrait c’est qu’il travaille pour un collecteur privé avec qui on soustraite. À partir de là, nous n’avons aucune visibilité sur les engagements ». V.D

    Journal en PDF

    Vendredi 26 Juin 2015

    Vendredi 26 Juin 2015