des tanguy

  • 60% des jeunes Belges logent chez papa et maman et à Nandrin ?

    Lien permanent

    i2.JPGIl y a en Belgique 15,2% de jeunes (âgés de 29 ans maximum) qui ne vont plus à l’école et se retrouvent sans emploi.

    L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a actualisé ses tableaux.

    L’édition 2016 de ce «Panorama de la société» estime à environ 40 millions le nombre de jeunes de 15 à 29 ans qui, dans les 35 pays de l’OCDE, sont sans emploi et sortis du système éducatif, soit un peu moins de 15% de l’ensemble de ce groupe d’âge (et deux tiers d’entre eux ne cherchent pas de travail).

    « Jusqu’à 40% des jeunes connaissent un épisode d’inactivité ou de chômage sur une période de quatre ans, mais pour la moitié d’entre eux, cet épisode dure au moins un an et peut entraîner découragement et exclusion », précisent les auteurs de l’étude qui pointent la crise de 2008 comme l’élément qui a le plus influencé le classement.

    La Belgique se situe un peu au-dessus de la moyenne de l’OCDE, loin devant l’Italie (25,9%), la Grèce (24,7%) ou l’Espagne (22,7%), mais aussi loin derrière l’Allemagne (8,8%) ou les Pays-Bas (7,8%).

    « Les jeunes qui arrêtent l’école à 16 ans avant d’avoir obtenu leur diplôme de fin du secondaire représentent plus de 30% des jeunes déscolarisés et sans emploi.

    En outre, ceux qui sont nés à l’étranger ont en moyenne 1,5 fois plus de risques de tomber dans cette catégorie que les jeunes nés sur place », indique l’OCDE.

    >Pauvreté: on parle ici de gens dont le revenu est inférieur à 50% du revenu médian dans chaque pays. Selon les statistiques, ce serait le lot de 11% des jeunes Belges (la moyenne de l’OCDE est à 14%) et d’environ 9% des citoyens âgés de 65 ans ou plus.

    Satisfaction :ce sentiment n’est pas seulement lié au salaire, dit l’organisation, mais aussi aux conditions de vie et à «l’expérience de vie» de chacun.

    Un peu moins de 70% des jeunes Belges afficheraient cette satisfaction pour leur parcours de vie. Cela représente une baisse de 5% par rapport aux statistiques de 2008. Les pays scandinaves accueillent les jeunes les plus satisfaits et la Grèce et le Portugal ceux qui affichent le spleen le plus profond.

    Toujours chez leurs parents: la crise n’a pas aidé les jeunes à voler de leurs propres ailes. 62% des jeunes Belges (âgés de 29 ans maximum) habitent toujours chez leurs parents. C’est 3% de plus que la moyenne des pays de l’OCDE.

    Ici aussi, ce sont les pays tout au Nord de l’Europe qui s’en tirent le mieux (moins de 40%). Ils sont 80% en Italie, 75% en Espagne, mais seulement 56% en Allemagne, 53% en France, 52% au Royaume-Uni et 51% aux PaysBas.

    Article de D.SW. source Sudinfo