des primes wallonnes ; rouler au gaz naturel

  • Nandrinois,Vers des primes wallonnes pour rouler au gaz naturel

    Lien permanent

    des primes wallonnes ; rouler au gaz naturelPour réduire la pollution et le risque de décès prématurés, il faut s’attaquer en priorité au transport routier et diminuer les oxydes d’azote et les particules fines.

    Pour y arriver, le gouvernement wallon envisage de se lancer dans un grand programme pour favoriser l’utilisation du gaz naturel CNG comme carburant routier.

    « Cela présente l’avantage, pour le transport en commun mais aussi pour les voitures individuelles, d’être beaucoup moins polluant », soulignait Carlo Di Antonio lors de la présentation du rapport d’activité de l’AWAC.

    Le CNG (gaz naturel compressé) diminue de 95 % les particules fines rejetées dans l’air, mais aussi les émissions de CO2 (-12 % pour le diesel et -27 % pour l’essence).

    Tous les experts soulignent sa grande sécurité et sa facilité d’utilisation (notamment le parking souterrain admis, contrairement au LPG).

    UN PLAN « POMPES » EN WALLONIE Financièrement, il présente aussi de nombreux avantages : il est nettement moins cher (entre 20 et 40 % selon le cours du pétrole) et le véhicule ne coûte que 2.000 euros de plus qu’une voiture normale.

    « Un kilo de gaz me coûte 0,87 euro et le moteur CNG consomme moins que les autres », souligne Maarten Van Houdenhove, responsable des pompes Dats24, les pionniers du CNG en Belgique.

    Le problème, justement, c’est la rareté des distributeurs CNG en Wallonie (deux à ce jour, à Nivelles et dans le Tournaisis).

    « Mais nous sommes en pleine discussion avec le gouvernement wallon et Ores pour implanter massivement le CNG sur le réseau wallon », poursuit Maarten Van Houdenhove.

    Une soixantaine de stations supplémentaires devraient voir le jour bientôt. « Dans les grandes villes, sur les principaux axes routiers wallons, le gouvernement wallon a de grandes ambitions sur le sujet », précise-t-on chez Dats24.

    Aujourd’hui, 1.700 voitures roulent au CNG en Belgique, mais la technologie est en pleine expansion.

    Interrogé au parlement wallon, le ministre Di Antonio a confirmé que la Wallonie allait soutenir financièrement l’installation de station-service (prêt à taux zéro) et qu’on proposerait aux bus wallons de tester l’expérience, comme c’est le cas en Italie.

    Enfin, dans le débat qui a suivi l’audition de la présidence de l’AWAC, le ministre a évoqué la possibilité d’un « abattage de 80 % pour les véhicules CNG ».

    Une prime fiscale, à l’instar de la Flandre ?

    Hier, le cabinet du ministre n’a pas été en mesure de nous donner plus de détails… À suivre, donc.

    Source info Sudpresse

    du 26 mars 2015 

    Article de  D.SCA.