des armes et de la drogue trouvées dans les voitures à nandrin

  • Des armes et de la drogue trouvées dans les voitures à Nandrin

    Lien permanent

    1498853939_B97267751Z.1_20130324202841_000_GU7KTBL1.1-0.jpgNandrin: des armes et de la drogue trouvées dans les voitures

    Samedi soir, la zone de police du Condroz était sur le pied de guerre pour une grande opération destinée à assurer la sécurité des fêtards.

    Durant toute la nuit de samedi à dimanche, 35 policiers étaient déployés sur la Nationale 63, la route du Condroz, pour un grand contrôle routier. Évidemment, la localisation n’avait pas été choisie au hasard…

    L’essentiel de l’effort des policiers était concentré aux alentours de la discothèque le Monastère, très fréquentée par des jeunes.

    Au cours des dernières semaines, plusieurs incidents graves se sont déroulés autour de la boîte de nuit.

    L’accident dans lequel Michel Ojéa a été blessé est d’ailleurs intervenu sur le parking du Monastère.

    Très clairement, les jeunes sont ciblés par les policiers. Plusieurs stagiaires sont les premiers à contrôler, accompagnés de leurs mentors.

    Les conducteurs sortent les papiers de leur véhicule, ils soufflent dans un éthylotest, répondent à quelques questions. Pendant ce temps, un maître-chien, spécialisé dans la recherche de stupéfiants, fouille la voiture.

    Très vite, les premières recherches sont fructueuses.

    Dans une voiture, le chien entre et aboie au-dessus d’un sac à main.

    Les policiers découvrent un joint. Une jeune fille est interrogée, on prend sa déposition, elle peut repartir. Dans une autre voiture, une découverte plus sérieuse.

    Quatre garçons ont chacun un petit pacson de cannabis sur eux.

    Mais les policiers trouvent aussi une grande quantité de sachets vides, destinés à la revente au détail. Le chien inspecte minutieusement toute la voiture, mais ne trouve rien.

    Dans un autre véhicule, un jeune conducteur très détendu plaisante avec un policier.

    Il n’a pas l’air de penser qu’il a fait quelque chose de mal. Pourtant, il est en possession d’une arme prohibée, d’un taser plus exactement. Selon lui, c’est uniquement pour se défendre.

    Visiblement, les jeunes savent que l’ambiance peut vite se dégrader au Monastère et que les bagarres sont courantes. En quelques minutes, les policiers vont aussi trouver une barre de fer, un couteau et une matraque télescopique!

    PhotoNB

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce lundi.

    Lundi 25 Mar. 2013 Clic ici 

    Lundi 25 Mar. 2013