dany poncelet

  • Les libéraux s’affichent enfin à Nandrin le MRC est né

    Lien permanent

    2012_Nandrin-MRC annonce 2012 05 07 003.jpgLe libéral, Marc Evrard (60ans), conseiller communal et président de la locale MR, ne peut que se réjouir. 

    Six élus libéraux siégeant actuellement(NDLR:sur la liste 2006 UPN, soit PS et MR réunis)l’ont rejoint pour former le MRC,qui se présentera aux suffrages du 14 octobre prochain.

    Il faut en effet se souvenir que l’échevine Sophie Vaessen a annoncé, depuis des mois, qu’elle ne sera pas candidate pour ces élections communales (par choix professionnel).

    En mars dernier,Marc Evrard rappelait que c’en était fini du partenariat(de18ans à la majorité)entre le PS et le MR (Nandrin 2000 puis Union Pour Nandrin).

    Voici deux mois donc, il laissait entendre que la section locale du MR, appelée Mouvement Réformateur Nandrinois (MRN), aurait sa propre liste mais avec quels libéraux?

    Aujourd’hui,les choses sont enfin claires.

    “Notre groupe s’appeller a MRC,pour Mobiliser,Réagir et Communiquer. 

    Des verbes qui privilégient l’action. 

    Certes,il s’agit d’une émanation du Mouvement Réformateur, lequel ne va pas soutenir une liste qui ne porte pas son nom mais... nous soutient de manière individuelle”, expliquent

    Marc Evrard, Guy Mottet, Benoît Ramelot,Marianne Delrée et Isabelle Cornelis.

    Mais alors cette liste ne sera pas uniquement libérale?

    “À ce jour, la liste n’est pas complète.

    Pas plus que l’ordre des candidats ni le programme ne sont arrêtés.

    Tout reste à faire, à construire,à élaborer avec ceux qui souhaitent nous rejoindre. 

    Nous voulons d’un vrai débat, d’un esprit ouvert à tous où tous ont le droit d’émettre un avis et des avoir.

    Le critère pour nous rejoindre n’est pas d’avoir une carte dans un parti. 

    Un indépendant est aussi le bienvenu.

    On lance l’appel.

    ”Pourtant dans les grandes lignes,ces candidats rappellent leur longue expérience en matière de politique communale (de 6 à 18 ans).

    Quand ils parlent de changement, ils indiquent que la population veut être associée aux décisions du politique.

    UN OISEAU POUR LOGO

    “On ne va cracher dans la soupe!

    Mais j’aimerais voir aboutir des projets pour la jeunesse ”, avance Guy Mottet. 

    “On veut un vrai débat démocratique comme ce la se passe au CPAS où s’il le faut on discute longtemps,tous s’expriment pour aboutir à une unanimité”,confie Isabelle

    Cornélis.

    Dès lors, ces grandes idées se répercutent au travers du logo du groupe,logo qui sera dévoilé d’ici quelques jours. “Il est de toutes les couleurs pour son esprit d’ouverture.

    L’oiseau symbolise autant l’envol que la légèreté pour en finir avec les lourdeurs.

    Il s’envole pour porter un message.

    Son aile forme une boucle pour en revenir à la façon de construire l’avenir de la commune comme à l’origine de notre implication dans la politique communale

    au début. 

    La pâquerette symbolise la ruralité que nous défendons... ”

    À ce jour, outre les cinq personnes citées ci-dessus, Jacques Daubenton et Dany Poncelet