décés

  • Avis de décès Monsieur Genot Léon de Nandrin

    Monsieur Léon GENOT (91 ans)

    de Nandrin, décédé le 14/01/2018.

    Centre funéraire Georis - 04 336 25 76

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille  .

  • Avis de décès Madame Colette Mouton de Nandrin

    Madame Colette MOUTON

    Née 25/08/1950 (Liège)

    Décédée 04/01/2018 (Liège)

    Elle reposera au centre funéraire Georis à Neupré à partir de samedi 6 janvier jusque lundi 8 janvier. 

    L'enterrement aura lieu mardi 9 janvier à Nandrin.

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille  .

    50082531244_condoleancecard.jpg

     

    Domicilié(e) à Nandrin

  • Le présent avis tient lieu de faire-part du décès de Monsieur Robert Marchand Ancien échevin communal de Nandrin

    Je quitte ceux que j'aime

    pour retrouver ceux que j'ai aimés.

    Madame Marguerite MARCHAND-THIJS,

    son épouse;

    Annick et Hervé MARCHAND-VINCENT,

    Chantal et Pol MARCHAND-ETIENNE,

    Alain et Danièle MARCHAND-FRÈRE,

    ses enfants et beaux enfants;

    Nathalie et Johan,

    Jérôme et Julie,

    Laurine et Pierre,

    Vanessa,

    Adrien (†),

    ses petits-enfants;

    Arthur, Oscar, Julia et Coline,

    ses arrière-petits-enfants;

    Christine, Stéphane, Jérôme et Adrien (†),

    ses filleuls;

    Nous remercions tout particulièrement:

    Maria SCHOEBRECHTS-THIJS,

    Lambert et Yvonne THIJS-BLINDEF,

    Gaston et Elisabeth THIJS- OLIVIER,

    Gérard et Jacqueline THIJS-CROONEN

    Baudouin et Paulette THIJS-LORGE,

    ses beaux-frères, belles-soeurs, neveux et nièces;

    Les familles MARCHAND-THIJS et apparentées,

    ont l'immense tristesse de vous faire part du décès de

    robert Marchand.JPG

    Monsieur Robert MARCHAND

    Ancien échevin communal de Nandrin

    né à Nandrin le 6 octobre 1936 et y décédé le 2 janvier 2018.

    Le défunt repose à son domicile, 36, rue de la Gendarmerie, où les visites auront lieu de 16 à 19 heures.

    Les funérailles auront lieu en l'église Saint-Martin, à Nandrin, le samedi 6 janvier 2018 à 10 heures, suivies de l'inhumation au cimetière de Nandrin.

    Une veillée de prières aura lieu le vendredi 5 janvier 2018 à 18 heures.

    La famille remercie le docteur Meunier, Laurine, son infirmière, Davy Gillet son kiné.

    Le présent avis tient lieu de faire-part

    sur www.enmemoire.be

    robert marchand , décès ,avis de décès ,nandrin ,échevin ,

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille de Robert Marchand .

  • Avis de Décès Monsieur Robert Marchand mandataire communal à Nandrin pendant de nombreuses années.

    robert Marchand.JPGNous sommes au regret de vous annoncer le décès de Monsieur Robert Marchand époux de Madame Thijs Margaretha . 

    Monsieur Marchand est décédé ce mardi 2 janvier 2018.

    Monsieur Robert MARCHAND a été un mandataire communal pendant de nombreuses années

    Il était échevin des travaux de 1971 à 1976 puis de 1983 à 1994

     

    Le corps repose au domicile, rue de la Gendarmerie n°36 à NANDRIN.

    Visites de 16h à 19h.

    Les Funérailles 

    Samedi 6 janvier à 10 h – Messe Eglise Saint-Martin à Nandrin, ensuite cimetière de Nandrin.

     

    les Noces d'Or de Robert et Marguerite clic ici

    rm.JPG

    robert.jpg

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille de Robert Marchand .

     

     

  • Les maisons cambriolées lors des visites au funérarium dans le Condroz

    Mercredi après-midi, la famille d’un défunt a été cambriolée

    Le code d’honneur des bandits de grands chemins n’est plus qu’un vague souvenir. Les policiers du Condroz l’ont constaté mercredi dernier puisque la famille qui se rendait au funérarium afin d’honorer la mémoire d’un défunt a été cambriolée. Hasard du calendrier ? Les policiers n’y croient pas trop. «  Nous rencontrons régulièrement ce genre de vols. Le phénomène existe depuis quelques années déjà mais il est vrai que, ces derniers temps, il tend à se répéter de plus en plus souvent  », nous confirme-t-on à la police.

    Ainsi, mercredi, entre 15h30 et 19h05, un ou des malfrats se sont introduits, par effraction, dans une habitation sise rue du Perron à Ouffet. Ils ont profité de l’absence des occupants, qui étaient au funérarium, pour forcer une porte-fenêtre, fouiller les lieux et emporter leur butin qui n’a pas encore été répertorié.

    Dans le cas du cambriolage commis mercredi, rue du Perron à Ouffet, le défunt, un habitant du village, reposait au funérarium situé rue de Petit Ouffet, à Ouffet, à seulement deux rues de l’endroit du cambriolage. On pourrait très bien imaginer que l’un des complices guettait la sortie du funérarium pendant que le ou les autres fouillaient l’habitation…

    Il ne s’agit pas du premier cambriolage qui se déroule de la sorte. Le Condroz et ses villages de campagne en font très souvent les frais avec, notamment, quelques exemples à Ferrières. Comme l’ignominie ne connaît que très peu de limites, dans certains cas, ce sont les maisons des défunts qui sont, elles-mêmes, visitées.

    En région liégeoise, les vautours avaient brisé les scellés de la police judiciaire fédérale et ils avaient emporté une collection de 450 montres anciennes, une collection de fusils et des bijoux.

    Un service existe

    Comment éviter ce genre de cambriolage ? C’est quasiment impossible. Et pourtant, un système est mis en place mais comme tous les systèmes, il possède ses limites. Caroline Cassart, la députée fédérale et bourgmestre d’Ouffet, nous le confirme. «  Lorsque notre service population apprend un décès, il communique l’information à la police locale qui organise alors une surveillance particulière autour de la maison du défunt afin de prévenir d’un éventuel cambriolage.

    Ce service, je l’estime important et je le juge efficace. Cependant, il faut comprendre qu’il nous est tout simplement impossible de surveiller les habitations de tous les membres de la famille du défunt. Dans le cas du cambriolage survenu hier (NDLR : lisez mercredi), à Ouffet, ce n’était pas dans la maison du défunt mais dans celle de sa famille immédiate. »

     A. BISSCHOP

    Article complet clic ici 

  • Avis décès Madame Georgette Delincé fille et soeur d'une famille bien connue de Saint-Séverin Nandrin

    Madame Georgette DELINCÉ

    Épouse de Francis Huet 

    Née 16/07/1949 (Saint Séverin)

    Décédé 29/10/2017 (Yvoir)

    Domicilié(e) à Jemeppe-sur-Meuse

    Source info clic ici 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis décès Madame Annette Degrève de Nandrin

    Domiciliée à Nandrin (4550)
    Née à Nandrin (4550)

     le samedi 30 décembre 1950

     
    Décédée à Huy (4500)

     le mardi 17 octobre 2017 à l'âge de 66 ans

    Visites, au salon "Picasso" de 16 à 19 heures à partir du mercredi 18 octobre 2017
    La cérémonie (la liturgie des funérailles avec eucharistie)
    église Saint-Martin de Nandrin le samedi 21 octobre à 10 heures
    cimetière de Hamoir le samedi 21 octobre à 11 heures 45
     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis décès Monsieur Roger Poncin fils et petit fils d'une famille bien connue du Condroz

     Il faut dire que la famille Poncin est très bien intégrée dans son village. Son grand-père, dont il porte le nom, a créé une entreprise spécialisée dans la charpente et les ouvrages d’arts : les Ateliers Poncin, aujourd’hui repris. De plus, sa mère Francine Poncin-Remacle a été échevine (MR), de 1994 à 2000, à Clavier. Mais aussi conseillère provinciale de 2000 à 2012. De 2006 à 2012, elle était cette fois conseillère communale, toujours à Clavier. « J’ai témoigné mon soutien à Francine Poncin, ce vendredi », a indiqué le bourgmestre de Clavier, Philippe Dubois, qui souligne : « La famille Poncin est une famille honorable, longtemps pourvoyeuse d’emplois dans la commune. » Un dernier adieu est possible au domicile familial

    C’est vers 22h30 jeudi soir que Roger Poncin a trouvé la mort sur la N97 entre Hamois et Havelange.

    Il a croisé la route d’un convoi agricole et il ne tenait pas assez sa droite. « Le premier véhicule s’est écarté mais la voiture l’a quand même légèrement percuté. Elle s’est ensuite encastrée dans le second engin », a précisé le parquet de Namur.

    L’homme est mort sur le coup. L’expert envoyé sur place par le parquet n’a pu que constater le décès de Roger. « Il était seul dans son véhicule donc il est impossible de savoir s’il s’est endormi ce qui pourrait expliquer qu’il a dévié vers la voie réservée aux véhicules venant en face. Quant à la possibilité qu’il ait bu, nous ne pouvons pas nous prononcer là dessus », explique la police. Dans le village dont il est originaire, Ocquier (Clavier), tout le monde connaissait Roger Poncin.

    Tous le décrivent comme un bon vivant. « J’ai eu Roger dans mon unité scout quand il était gamin. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’était un garçon actif ! Toujours volontaire ! Il était tellement actif que quand on faisait des tours à vélos, il crevait la roue de son vélo avant tout le monde », raconte Jean-Louis Alexandre, Président du Patro d’Ocquier à l’époque où Roger y était.

    Roger qui travaillait toujours dans l’Horeca comme cuistot dans la région de Huy, a tenu un temps un restaurant à Somme-Leuze.

    Olivier, l’un de ses voisins explique que c’est tout un village qui est en deuil : « C’était aussi une personne très aimable et très souriante . »

    Il laisse derrière lui une petite fille de 5 ans.

    Son corps est exposé au domicile familial. -

    L.M.

    http://www.enaos.net/P1230.aspx?IdPer=456572&IdAN=231766

    Article complet dans notre édition http://huy-waremme.lameuse.be/133119/article/2017-09-30/clavier-roger-poncin-tue-par-un-convoi-agricole

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis décès Monsieur Joseph Parmentier de Villers Le Temple Nandrin

    Domicilié à Villers-le-Temple (4550)
    Né à Hermalle-sous-Huy (4480) le jeudi 9 septembre 1943 
    Décédé à Liège (4000) le mercredi 27 septembre 2017 à l'âge de 74 ans

    Source info clic ici 

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis décès Madame Hubertina Lambert de Nandrin

    Madame Hubertina Lambert 

    Domiciliée à Nandrin (4550)
    Née à Maastricht (Pays-Bas) le vendredi 11 août 1944 
    Décédée à Liège (4000) le samedi 16 septembre 2017 à l'âge de 73 ans 
    Epouse de Monsieur Guido DE MICHELE

    Visites, 16 à 19h dès ce dimanche

    Funérailles  le mercredi 20 septembre à 9 heures 45 

    Le rassemblement funérarium à 8 heures 30

    rue Antonin Delville 146
    4101 Jemeppe-sur-Meuse

    rue Antonin Delville 146

    cimetière des Housseux à Jemeppe-sur-Meuse le mercredi 20 septembre à 10 heures 30

    rue Léon Blum 
    4101 Jemeppe-sur-Meuse

    Source info 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

     

  • Avis décès monsieur Jules Pregardien époux de madame Antoniette Tittaferrante de Nandrin

    Avis décès Jules Pregardien

    époux de madame Antoniette Tittaferrante de

    24/06/1940 (Esneux)

    08/09/2017 (Nandrin)

    Domicilié(e) à Nandrin

    Source info clic ici 

    jules.JPG

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

     

  • Avis décès Madame Gisèle Siquet de Villers le Temple Nandrin

    Décédé le 6 septembre 2017  

    Villers le Temple 

    à l'âge de 82 ans 

    Centre funéraire Dubois & Tanier ,

    rue de Tatonville ,10 à 4557 Tinlot

    ou la famille recevra les visites

    le jeudi 7 septembre de 16h00 à 19h00

    Funérailles vendredi 8 septembre 2017

    levée du corps au funérarium à 14h00

    sera suivi de l'inhumation au cimetière de Villers le Temple à 14h30

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis de Décès Monsieur Charles Debraz ancien musicien de la Lyre Nandrinoise Royal Fanfare

    On nous prie d'annoncer le décès de

    MONSIEUR

    Charles DEBRAZ

    Epoux de Madame Denise REITER

    Né à Liège, le 09 aout 1937 et décédé à Ouffet, le 31 aout 2017.

    L'absoute, suivie de l'inhumation au cimetière d'OUFFET, aura lieu en l'église de WARZEE, le mardi 05 septembre 2017 à 10 heures 30.

    Charles repose au funérarium LARDAU-JEANJEAN & Fils, Rue Petit-Ouffet, 67 à 4590 OUFFET, où la famille sera présente de 17 à 19 heures.

    Le jour des funérailles, réunion au funérarium à 10 heures.

    Cet avis tient lieu de faire-part.

    Vos condoléances sur www.enaos.net
    Code d'accès : 307-20170831

    Pompes Funèbres LARDAU-JEANJEAN & Fils
    Funérariums et fleurs
    Melreux, Marche, Bonsin, Ouffet, Barvaux s/O, Anthisnes
    086/36.75.82

    LARDAU-JEANJEAN & fils

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis de décès Monsieur Frédéric Gillon époux de Madame Isabelle Gurnade d'Ouffet bien connu à Nandrin

    Isabelle GURNADE,

    son épouse;

    Stéphanie,
    Chloé,

    ses filles;

    Bernard et Josiane GILLON - STEINWEG,

    ses parents;

    Albert et Angèle GURNADE - BLOMMAERS,

    ses beaux-parents;

    Ses frère, beaux-frères, belles-soeurs, neveux et nièces,

    Les familles GILLON - GURNADE et apparentées

    ont la tristesse de vous annoncer le décès de

    MONSIEUR

    Frédéric GILLON

    Epoux de Madame Isabelle GURNADE

    Né à Chênée le 15 octobre 1972
    et décédé à Ouffet le 29 juin 2017

    Le défunt repose au salon "Picasso" du Centre Funéraire Dubois & Tanier, rue de Tantonville, 10 à 4557 Tinlot, où la famille recevra les visites à partir du vendredi 30 juin 2017 de 16 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles avec Eucharistie, suivie de l'inhumation au cimetière de Jenneret, aura lieu en l'église Saint-Pierre à Villers-le-Temple le mardi 4 juillet 2017 à 10 heures.

    Le jour des funérailles, levée du corps au funérarium
    à 9 heures 30.

    Vos condoléances sur : www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Pompes Funèbres DUBOIS & TANIER

     

    source info http://www.enaos.net/P1230.aspx?IdPer=445632&IdAN=225677

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis de décès Monsieur Joseph Gurnade veuf de Madame Madeleine Lejeune de Villers le Temple Nandrin

    Domicilié à Villers-le-Temple (4550)
    Né à Villers-le-Temple (4550) le mercredi 11 septembre 1929 
    Décédé à Villers-le-Temple (4550) le jeudi 29 juin 2017 à l'âge de 87 ans 
    Veuf de Madame Madeleine LEJEUNE

    Source info Clic ici 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

     

  • Avis de décès Madame Nelly Haot de Nandrin

    Madame Nelly HAOT (89 ans) de Nandrin,

    décédée le 22/06/2017.

    Centre Funéraire Bemelmans - 04 336 59 29

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis décès Monsieur Carmelo Paganessi époux de Madame Alma Gambini de Fraineux Nandrin

    16/07/1929 (Vertoval)

    31/05/2017 (Waremme)

    Domicilié(e) à Yernee-Fraineux

    Source info clic ici 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

     

     

  • Avis de Décès Madame Marie HERCEGFALVI épouse Monsieur Ivan Malevic de Nandrin

    Madame Marie HERCEGFALVI

    25/11/1936 (CSOLNOK)

    16/05/2017 (Liège)

    Domicilié(e) à Nandrin

    Source info clic ici 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis de décès Monsieur Jules Dubois de Nandrin

    jd.JPG

    Monsieur Jules DUBOIS

    12/03/1929 (Fraiture) - 03/04/2017 (Nandrin)

    Domicilié(e) à Nandrin

    On nous prie de vous annoncer le décès, à l’âge de 88 ans, de Monsieur Jules DUBOIS Le défunt repose au funérarium Georis, 11 rue Tige Manchère à Neupré, où les visites auront lieu de 18 à 19 heures.

    La cérémonie religieuse aura lieu en l’église de Villers le Temple, le jeudi 6 avril 2017 à 14 heures, suivies de l’inhumation au cimetière de Villers le Temple.

    Réunion au funérarium Georis à 13 heures.

    Vos condoléances sur www. centrefuneraire-georis

    Centre funéraire GEORIS

    Seraing-Neupré Tél. : 04/336.25.76 georis@dela.be

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis décès Madame Marie-Henriette Delforge veuve de Monsieur Marcel Prévot de Nandrin

    7x0rg8ta.2.gif

    Madame Marie-Henriette DELFORGE (76 ans) de Nandrin,

    décédée le 03/04/2017.

    Centre funéraire Dubois et Tanier - 085 21 18 64

    marie-henriette delforge,décès,nandrin

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

    Source info 

     

  • Dans tous les esprits le souvenir d’Antoine Demoitié

    Antoine.JPG«Antoine était avec nous…» Hilaire Van der Schueren et l’équipe Wanty-Gobert ont vécu une journée particulière, ce dimanche entre Deinze et Wevelgem.

    Un an moins un jour après le décès d’Antoine Demoitié, mortellement percuté par une moto lors du Gand-Wevelgem 2016, la formation wallonne a livré bataille pour honorer la mémoire du jeune coureur condrusien, décédé à 25 ans.

    Sur le podium de départ, en présence du manager Jean-François Bourlart, l’épouse d’Antoine a reçu de l’organisation un chèque de 2.500 euros, qu’Astrid a choisi de remettre à une association de Mont-Godine venant en aide aux personnes ayant subi une transplantation du poumon.

    voir aussi La Meuse.JPG

     

  • Avis de décès Monsieur Freddy Debatty de Nandrin

    7x0rg8ta.2.gif

    Monsieur Freddy DEBATTY (89 ans) de Nandrin,

    décédé le 18/03/2017.

    Centre funéraire Georis - 04 336 25 76 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis de décès Madame Camille Alfanus de Nandrin

    7x0rg8ta.2.gif

    Madame Camille ALFANUS (96 ans) de Nandrin, décédée le 14/03/2017.

    Centre funéraire Georis - 04 336 25 76 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Avis de décès de Madame Marthe Guillaume de Nandrin

    Marthe Guillaume Décès.JPG

    MADAME Marthe GUILLAUME

    née à Bertogne le 27 mai 1935 et décédée à Liège le 17 mars 2017.

    La défunte repose au salon « Picasso » du Centre Funéraire Dubois & Tanier, rue de Tantonville, 10 à 4557 Tinlot, où la famille recevra les visites ces dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 mars 2017 de 17 à 19 heures.

    La bénédiction, suivie de la cérémonie d’incinération au crématorium du Cœur de Wallonie à Ciney, sera célébrée en la chapelle du crématorium le mercredi 22 mars 2017 à 13 h 15.

    L’inhumation des cendres est prévue à 16 h 30 au cimetière de Nandrin.

    Le jour des funérailles, levée du corps au funérarium à 12 h 15.

    Vos condoléances sur : www.dubois-tanier.net Cet avis tient lieu de faire-part.

    Centre funéraire DUBOIS et TANIER à Tihange, Huy, Marchin, Tinlot, Ampsin et Wanze. Tél. 085/21.18.64 - E-mail : info@pftanier.be

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

  • Une minute de silence au départ de Gand-Wevelgem pour Antoine Demoitié le 26 mars 2017

    gand-wevelgem,antoine demoitié,nandrin,décès,hommage,minute de silenceDans quelques jours, la mémoire d'Antoine Demoitié Nandrinois  venait de rejoindre la formation WantyGroupe Gobert sera évidemment honorée.

    Au départ de la course, une minute de silence sera ainsi observée par le peloton.

    Au kilomètre 192 (dans le secteur pavé de Plugstreets), un arbre sera planté, pour que le souvenir d’Antoine vive et traverse les générations.

    Par ailleurs, son épouse Astrid remettra un chèque de 2.500 euros àune œuvre caritative. Infirmière de formation (elle travaille au CHU de Liège et, on vous l’a révélé en janvier dernier, exercera son métier sur Liège-Bastogne-Liège notamment, en avril prochain, concrétisant ainsi un projet qui lui tient beaucoup à cœur), elle a choisi une association qui vient en aide aux personnes ayant subi une transplantation du poumon. La force et le sourire d’Antoine seront ainsi transmis et partagés.

    La superbe lettre du père d'Antoine Demoitié de Nandrin pour Stig Broeckx

    Un t-shirt en hommage à Antoine Demoitié de Nandrin au Tour des Flandres

    Les amis d'Antoine Demoitié sont en deuil

    Le cycliste nandrinois Antoine Demoitié, fauché en pleine course à Gand-Wevelgem, est décédé

    Article de E.C.

    Un article complet et payant sur le même sujet dans 

    voir aussi La Meuse.JPG

     

  • Après votre mort, une solution pour l’animal

    i2.JPGConfrontée sur les réseaux sociaux à de nombreux cas d’abandons à la suite de décès, Joëlle Parmentier, coiffeuse à Huy, a créé une page Facebook («Si tu m’aimes, met moi à l’abri» (sic!) autour d’une question souvent négligée: que devient le chien une fois que son maître décède?

    Pour la Hutoise, il faut rédiger un papier comprenant des possibilités d’adoption, de son vivant.

    « Je constate que, souvent, la famille abandonne l’animal ou le recase chez le premier venu, sans se tracasser.

    Je ne trouve pas ça respectueux envers la personne décédée. De plus, l’animal n’est pas un vulgaire mouchoir qu’on jette.

    Je propose donc que chaque maître convienne avec ses proches, où l’animal vivra quand il ne sera plus là. Il peut imaginer deux-trois possibilités de mise à l’abri.

    Il faut évidemment que ce contrat ait une valeur d’engagement, pour que ce ne soit pas une promesse en l’air» , souligne-t-elle.


    APPEL AU MINISTRE

    Au-delà de la sensibilisation, la Hutoise a été plus loin. Elle a obtenu, lundi dernier, un rendez-vous au cabinet du ministre wallon du Bien-Être animal, Carlo Di Antonio.

    « La rencontre avec ses deux adjointes s’est très bien déroulée.

    Elles nous ont assuré que l’animal ne sera bientôt plus considéré comme un objet mais comme un être sensible.

    Concernant notre projet, elles nous conseillent d’abord de contacter une société spécialisée en funérailles, assurance d’obsèques pour voir s’il est possible d’ajouter une clause au contrat où la personne inscrit ses dernières volontés concernant la garde des animaux.

    Elles me demandent aussi de tâter le terrain auprès des gens.

    Quand j’aurai des réponses, nous pourrons nous revoir» , rapporte-t-elle. Va-t-on légiférer?

    « C’est envisageable, oui .»

    Article ANNICK GOVAERS Source Sudinfo 

    jp facebook.JPG

  • Avis de décès de Madame Irène Laboul de Nandrin

    7x0rg8ta.2.gif

    Madame Irène LABOUL (95 ans) de Nandrin,

    décédée le 18/02/2017.

    Centre Funéraire Pol Laffut & Heerwegh

    - 084 46 62 11 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.

    Source Sudinfo 

  • L’ancien bourgmestre de Hamoir est décédé

    hamoir Aurelien lacroix source SI.JPGYves Ranscelot, l’ancien bourgmestre de Hamoir, est décédé ce jeudi soir, à l’âge de 93 ans. Père de deux enfants, il avait été bourgmestre de Hamoir de 1953 à 1971 et de 1976 à 1993.

    À l’époque, il avait passé le relais à Patrick Lecerf (MR).

    Affilié au PSC, Yves Ranscelot avait rallié le PRL en 1985.

    Ses funérailles se dérouleront ce lundi dès 10 heures 30 heures en l’église Notre-Dame de Hamoir. Sa dépouille repose à son domicile, au château Lassus à Hamoir où les visites sont souhaitées samedi et dimanche de 16 à 19 heures.


    «UN REBELLE»

    Patrick Lecerf, l’actuel bourgmestre de Hamoir mis en congé suite à sa nomination de député fédéral, a bien connu Yves Ranscelot, qui exerçait la profession d’avocat: «J’ai été échevin lorsqu’il était bourgmestre», préciset-il.

    Il se souvient d’un homme au caractère bien trempé, amoureux de la nature et de la chasse.
    Un homme qui incarnait une autre époque et qui pourtant, menait des combats qui résonnent étrangement dans l’actualité: «Il était très rebelle par rapport aux intercommunales! lance Patrick Lecerf.

    Il estimait qu’elles vivaient dans la luxure alors que les communes souffraient, c’est pourquoi il a toujours refusé que sa commune mette les pieds dans les intercommunales.»

    Fumeur de pipe, Yves Ranseclot a eu le plus grand mal à ne plus fumer dans les lieux publics: «Lui faire arrêter de fumer au conseil communal n’a pas été simple, rigole Patrick Lecerf.

    Il a finalement accepté de ne plus fumer en séance publique, mais comme il était un avocat astucieux, il a trouvé un arrangement: il affirmait que, comme le huis clos n’était pas public, il pouvait fumer à ce moment-là.»

    Et Patrick Lecerf de conclure: «Le décès d’Yves Ranscelot, c’est la fin d’une époque.»

    Article de A.BT source Sudinfo 

  • L’épouse de Antoine Demoitié de Nandrin brise le silence «Tant qu’on parle de lui, il sera un peu là.»

    Le 27 mars dernier disparaissait tragiquement Antoine Demoitié, accidentellement percuté par une moto, fauché par le destin lors de Gand-Wevelgem. Comment ses proches se reconstruisent-ils après un tel drame?

    Entretien 

    Astrid Collinge Epouse d’Antoine Demoitié.

    PROPOS RECUEILLIS PAR ÉRIC CLOVIO Source SUDINFO 

    Astrid,les souvenirs,les photos dans votre nid douillet, c’est douloureux ou plutôt réconfortant?

    Cela m’a toujours fait du bien… en me faisant du mal. En fonction du moment de la journée, cela fait sourire, à d’autres ce sont les larmes qui coulent. Parfois ce sont les deux émotions qui se mélangent au même moment… Je sais que j’ai besoin de ces souvenirs, c’est vital. Parfois, je suis même envahie par la peur d’oublier certains détails de notre vie, des intonations de voix… Au fond de moi, je sais que cela n’arrivera pas.

    Le jour du drame,rien ne vous avait alerté? Pas de mauvais pressentiment?

    Si, une inquiétude diffuse.

    Quelques jours plus tôt, la Belgique avait été frappée par les attentats terroristes de Zaventem et Maelbeek. Une jeune fille du village de Nandrin (NDLR: Mélanie Defize) y avait perdu la vie. Personne n’était serein en voyant partir ses proches. Son «au revoir», le jeudi, était très fort.

    Le vendredi, il avait fait une supercourse lors du GP de l’E3, son tout premier rendez-vous WorldTour. J’étais rentrée dare-dare du boulot au CHU de Liège pour le voir dans l’échappée (elle sourit, regard embué). Le samedi, veille de Gand-Wevelgem, on s’est appelé par téléphone plein de fois, plus souvent qu’à l’habitude. Avec le recul, les mots paraissent encore plus forts… Ses derniers messages par SMS, avant le départ de la course, étaient très intenses. Antoine était dans une super dynamique, elle s’est brutalement brisée…

    Être présente lors des courses,comme vous avez continué à l’être en 2016 après le décès d’Antoine,ça fait partie de votre deuil?

    De votre recherche de nouvel équilibre? Pleinement. Dès les premiers moments qui ont suivi le drame, j’ai eu peur de perdre la famille du vélo, en ayant perdu Antoine. Le cyclisme faisait partie de notre vie depuis très longtemps, et a pris une part sans cesse plus large dans notre vie au fil du temps. Heureusement, je me suis vite rendu compte que c’est une famille au grand cœur et qu’ils (NDLR: les anciens équipiers et compagnons d’entraînement d’Antoine) ne me lâcheraient pas de sitôt. Sans tarder, j’ai en effet ressenti le besoin de me replonger dans l’ambiance, de les voir… Je suis ainsi allée à l’hôtel de l’équipe la veille de l’Amstel (NDLR: moment très fort puisque trois semaines après l’accident, Enrico Gasparotto offrait un premier succès en WorldTour à l’équipe Wanty-Groupe Gobert), puis sur le Tour de Wallonie, sur le Giro avec Laure et Max (Monfort), à l’Eneco… Être présente aux courses est très important pour moi, pour rester en contact avec ses amis, avec nos amis. Vous savez, Gaëtan Bille était le témoin de mariage d’Antoine, c’est un ami commun. Maxime Monfort, Grégory Habeaux, Anthony Lafourte, Hophra Gérard, Jérôme Gilbert, toute la bande… ils mesont précieux.

    Le vélo a sans cesse fait partie de votre relation?

    On avait 14 ans à peine, Antoine venait en ami à Terwagne, où j’habitais avec mes parents. On se baladait dans le Condroz, comme des ados amis, en vadrouille. Toute notre vie a été orientée vers le vélo, vers le métier d’Antoine, sans regret aucun. Mon papa et mon frère étaient passionnés de cyclisme eux-mêmes, je roulais beaucoup moi aussi, par passion, jusqu’à ce que je sois renversée par une voiture dans le village.

    La peur vous a-t-elle toujours habitée?

    Sans le montrer, un stress m’a constamment accompagné, oui. Il avait d’ailleurs pris une épaisseur et de l’ampleur suite au décès de Jonathan Baratto, quelques mois plus tôt (NDLR: jeune cycliste du Pôle Continental Wallon mortellement renversé à l’entraînement). Cela pouvait donc arriver, je me rendais pleinement compte que mes angoisses étaient justifiées. Antoine avait toujours dans sa poche un carton avec mes coordonnées, au cas où… Jusqu’à ce qu’il rentre de l’entraînement, je n’étais pas totalement sereine. En course, cela m’inquiétait moins car il y avait les collègues, les suiveurs, le public… Et c’est finalement là que l’horreur s’est produite…

    Dix mois plus tard, cherchez-vous encore à mieux comprendre ce qui s’est passé?

    Ou la fatalité a-t-elle réussi à vous convaincre? Difficile à dire. J’ai eu besoin de comprendre absolument, c’est pour ça que j’ai plusieurs fois parlé à Hilaire Van der Schueren, le directeur sportif, le dernier à avoir vu Antoine en vie. Mais j’ai besoin aussi que ce drame soit reconnu. Antoine n’est pas tombé de sa faute, c’était un super pilote, il n’a pas fait d’erreur. La chute fait partie du job de coureur, forcément. Mais la fatalité est un terme qui ne peut pas me satisfaire. Trop simple, réducteur. C’est trop grave pour que je m’arrête là.

    En termes de sécurité,cela bouge-t-il suffisamment à votre goût?

    Le temps passe et efface… C’est une crainte, effectivement, mais je sais qu’Antoine n’est pas oublié dans le monde du vélo. Je suis au courant des quelques avancées par mes amis, par Jean-François Bourlart… Il y a eu des réunions, avec Tom Boonen et Maxime Monfort notamment. Cela progresse doucement (voir encart ci-contre). J’espère que la reprise de saison va permettre de mesurer les leçons qui ont concrètement été tirées de ces drames.

    Chez Wanty-Groupe Gobert, le projet de création d’une fondation portant le nom d’Antoine reste dans les esprits.Sa raison d’être serait de travailler à une meilleure sécurité des cyclistes.

    Ce serait la manière la plus concrète de porter mon combat. Seule, je ne pourrais pas y arriver. On n’en est encore qu’au stade de la déclaration d’intention, mais je sais que ce projet est important pour Jean-François Bourlart, le manager de l’équipe… Pour bien faire les choses, il ne faut pas se précipiter et réfléchir posément. Quand ce sera mûr, l’idée se concrétisera, je n’en doute pas.

    Dans deux mois,lors de Gand-Wevelgem,tout le monde va forcément reparler de ce drame.Qu’attendez-vous de cette date symbolique?

    Elle sera très, très importante pour moi, forcément. Au niveau émotionnel, affectif. Mais en termes de sécurité, je ne me suis pas mis de date en tête. L’essentiel est que cela bouge, j’ai confiance en l’équipe Wanty, en ceux qui aiment Antoine… Sans trop tarder évidemment car combien d’accidents faudra-t-il encore déplorer? Je suis trop triste pour être dans l’impatience. J’ai trop le cœur en miettes pour me détruire encore avec des échéances comme celle-là.

    Antoine a très peu couru chez Wanty.Une équipe pourtant mortifiée par ce drame.

    Ça fait chaud au cœur de voir qu’ils sont toujours là, aujourd’hui, dix mois plus tard. Ils avaient créé un groupe WhatsApp dans lequel j’ai été ajoutée très rapidement, on se félicite, on pense les uns aux autres… Au-delà, j’ai vu par la suite que j’avais reçu des messages de soutien de Tom Boonen, Fabian Cancellara, Marc Sergeant, l’équipe AG2R, Peter Sagan après sa victoire, même Lance Armstrong…

    La présence d’Antoine sur les véhicules de l’équipe,via la mention «#RideforAntoine», autre symbole fort.

    Cela me touche au cœur. Et si ce n’avait pas été le cas, cela m’aurait fait mal… Il reste en course avec eux, même au Tour.

    Astrid,comment se reconstruit-on?

    Je ne sais pas… Je me fais confiance, je fais confiance à Antoine, qui m’aide de là où il est. Parler d’Antoine, j’en ai besoin, j’aime que les gens l’évoquent. Tant qu’on parle de lui, il sera un peu là. Évoquer ce qu’il a fait, se souvenir sans cesse de la belle personne qu’il était.

    Le sourire d’Antoine,c’est l’image que tout le monde garde de lui dans le peloton.

    Sa joie de vivre, c’est en effet sa marque de fabrique. Antoine était hyper taquin, positif. Mais il était aussi très fort, physiquement et mentalement. Tous les souvenirs font partie de moi, ceux qu’on avait forgés depuis notre mariage six mois plus tôt mais aussi tous ceux qu’on avait partagés avant cela, depuis plusieurs années. On adorait tous les deux rire, rire d’une vie simple et des plaisirs qu’elle peut offrir. 

    Aujourd’hui,avez-vous réussi à reprendre le cours de votre vie?

    Je suis tout le temps en train de penser à ce qu’Antoine pourrait dire ou penser. Il serait fier de toi, oui ou non? D’une seconde àl’autre, tous nos projets se sont écroulés. Tout le monde a la chance de voir les siens avancer et se concrétiser. Pour nous, c’est détruit, c’est fichu. Cela fait très mal. Des projets, j’en ai toujours eu. Ceux qui me tiennent le plus à cœur désormais, c’est de concrétiser ceux qu’on entretenait à deux, et que je suis capable de réussir seule. J’ai confiance en la vie, je n’ai plus rien à perdre. La moitié de moi est partie, je n’ai d’autre choix que de continuer. Dans quelques jours, je reprendrai mon boulot d’infirmière au CHU de Liège, dans le service d’oncologie. Un pas de plus. 

    Quel était le rêve sportif d’Antoine?

    Il en avait accompli un premier en gagnant sa première course pro au Tour du Finistère, en 2014. Un deuxième en disputant de premières épreuves du WorldTour, il se faisait d’ailleurs une joie de disputer la Flèche Wallonne, dans son jardin. La suite, c’était une victoire significative. Je l’entends encore me dire: «Astrid, un jour j’en claquerai une… Une belle!»

    PROPOS RECUEILLIS PAR ÉRIC CLOVIO Source SUDINFO 

    «Plus de sécurité, c’est aussi pour ça que je me bats» 

     

    Le 26 mars prochain, lors de la 79e édition de la classique GandWevelgem, le dossard 192 ne sera pas porté au départ, pas plus que lors des éditions ultérieures de l’épreuve. 192 était bien sûr le dossard porté par Antoine en ce funeste dimanche de compétition. Par ailleurs, au kilomètre 192, un sprint intermédiaire sera désormais organisé, avec trophée et prime à la clé.

    Une somme d’argent équivalente sera systématiquement reversée à une œuvre caritative. Alors que Stig Broeckx se bat après de longs mois de coma (accident pour des raisons similaires lors du Tour de Belgique)et que le souvenir d’Antoine Demoitié demeure vivace, les coureurs attendent des mesures fortes, pour pratiquer un métier par nature dangereux dans des conditions, disons, plus rassurantes. Astrid Demoitié reste attentive aux mesures de sécurité qui doivent être prises.

    « J’y suis très sensible, évidemment », explique-t-elle. « C’est pour cela que je dois me battre. Il y a eu Antoine, puis Stig, c’est déjà beaucoup trop et ça ne doit plus arriver. Les progrès de sécurité qui doivent être fournis donnent un sens à mon combat. » Où en est-on?

    « Lors de l’Eneco Tour, les organisateurs ont testé une formule qui est une des pistes à creuser sans hésiter », nous expliquaient récemment Gaëtan Bille (Willems Vérandas Crelan) et Grégory Habeaux (Wallonie-Bruxelles Veranclassic).

    « Les motos ont emprunté des itinéraires bis, des déviations,sans être constamment obligées de remonter et dépasser le peloton. On limite ainsi les risques. »  

    L’UCI, par la voix de son président Brian Cookson, annonce des mesures concrètes, bientôt mises en œuvre. Le travail entrepris par plusieurs experts du monde du vélo (dont l’ancien directeur de course du Tour Jean-François Pescheux) va en théorie déboucher sur une réduction du nombre de voitures en compétition et sur l’utilisation de motos plus légères.

    Pour rappel, c’est après avoir été percuté par une moto suiveuse qu’Antoine Demoitié avait perdu la vie.

    Article de E.C. source Sudinfo 

  • Un projet de lutte contre les vols chez les défunts

    illustration SP SudInfo.JPGLa zone de police du Condroz imagine un partenariat avec l’état civil des communes

    Les cambriolages commis dans les maisons de défunts sont beaucoup trop fréquents. Au sein de la zone de police du Condroz, on imagine mettre en place un partenariat avec les services État civil des communes, en vue de les prévenir.

    Un malheur peut en entraîner un autre… Et c’est tristement qu’un cambriolage a souvent lieu dans une habitation, vide, lors des funérailles (ou des visites au funérarium) de l’un de ses occupants. C’est ce qui est encore arrivé dans une maison de Nandrin la semaine dernière, rue du Bosquet.

    Alors que la famille assistait à l’enterrement de son défunt, des individus ont profité de cette absence pour entrer par effraction dans le bâtiment et y commettre un vol. « Les malfrats consultent les rubriques nécrologiques pour repérer leurs prochains lieux d’action. Ils ont sans doute eu la puce à l’oreille via un avis mortuaire », commente l’inspecteur principal Laurent Wagner, de la zone de police du Condroz. Au moyen d’un tournevis et/ou d’un pied de biche, les voleurs ont forcé une fenêtre avant de fouiller et retourner la totalité des lieux. Impossible, pour l’instant, d’évaluer le préjudice subi.

    Ce type de fait n’est pas rare. D’où l’idée de Laurent Wagner de mettre en place un partenariat avec les services État civil de nos communes.

    « Le projet en est encore au stade embryonnaire mais les administrations pourraient nous informer de tout décès de citoyen résidant sur son territoire afin que nous portions une attention particulière à l’habitation concernée.

    Pourquoi ne pas orienter nos patrouilles dans le quartier de la maison? Notamment aux heures de visites au funérarium ou lors des funérailles? », explique-t-il.

    Des agents de la zone ont déjà rédigé un «projet-type» à remettre aux administrations communales.

    « C’est en bonne voie, l’élaboration se met en place après le feu vert de nos supérieurs », précise l’inspecteur principal.
    Reste que diverses réflexions doivent encore être menées. « N’y aurait-il pas, légalement, une entorse à la protection de la vie privée qu’une commune nous signifie un décès?

    Je ne sais pas. Il faut soulever la question. Mais ce serait bête de ne pas essayer de le faire! » En attendant, la zone de police condruzienne appelle à la vigilance sur les réseaux sociaux.

    « Nous ne pouvons qu’encourager les familles et proches des défunts à activer tous les dispositifs de sécurité des habitations concernées et avertir une personne de confiance dans le voisinage afin d’avoir un œil sur l’habitation durant les heures et jours critiques. (…)

    N’hésitez pas à prendre contact avec nos services en cas d’appels suspects au domicile du défunt ou si vous remarquez des agissements suspects aux abords du domicile d’une telle personne. » Soyez prudents!

    Article de E.D. Source Sudinfo 

    «Ce n’est qu’un projet mais les administrations pourraient nous informer de tout décès de citoyen résidant sur son territoire» 

    Laurent Wagner Inspecteur principal ZP du Condroz