cpas nandrin

  • Nandrin « Une économie de 65.000 euros »

    Lien permanent

    Article de Annick Govaers dans le journal La Meuse de H-W du 10 décembre 2013
    540108062.JPGLors du conseil communal, la présidente du CPAS Béatrice Zucca a présenté le compte-rendu du rapport établi par le comité de concertation CPAS-commune.
    Objectif : développer les synergies entre ces 2 instances.
    La présidente a cité les synergies existantes, soit la mise en commun du personnel, du matériel,des fournitures et le calcul des salaires du CPAS par la commune.
    Pas supplémentaire : l’intégration physique du CPAS au sein de la nouvelle administration communale, prévue dans le plan d’investissement communal 2013-2016.
     « Cela permettrait une économie de 50.000 à 65.000 euros/an ». « Vous disiez que ce n’était qu’un projet de synergies parmi d’autres... Or c’est le seul sur la table », lance Benoît Ramelot (TE).
     Le budget du CPAS repassera, le 17/12, au conseil communal. l (A.G.)

  • CPAS Nandrin : Didier Maka remplace la conseillère Emilie Demeuse

    Lien permanent

    DSC_6594.jpgCe soir, ce sera officiel :Emilie Demeuse démissionne de son poste de conseillère d’opposition (« Pour Nandrin ») au CPAS. 

    «J’ai déménagé à Amay, du coup je ne pouvais pas rester conseillère du CPAS à Nandrin.
    Je m’installe en fait dans la maison que mes parents ont construite. 

    Comme mon papa est décédé, cela me tenait à coeur.

    D’autant que ma grand-mère malade habite juste à côté », confie-telle.

    La jeune fille (23 ans) quitte sa fonction à regret. «Cela me tenait à coeur de par ma formation d’assistante sociale. 

    DSC_6599.jpgMais j’ai toute confiance en mon successeur, Didier Maka. »

    Le Nandrinois prêtera serment ce soir au conseil communal.

    Connu des Nandrinois comme responsable de magasin à l’Intermarché de Nandrin, Didier Maka (40 ans) est enthousiaste.

     «En octobre 2012, je me présentais pour la première fois aux élections communales.

    J’étais dixième sur la liste « Pour Nandrin » et celui qui avait reçu le plus de voix après Marc Evrard, Jeannick Piron, Bodgan Piotrowski et Emilie Demeuse.

    Dans notre groupe, on estime que c’est le citoyen qui décide qui accède aux fonctions. 

    C’est pour cette raison que je monte au conseil du CPAS à la place d’Emilie, explique ce papa de deux filles.

     Je suis très content ! J’espère apporter une contribution positive au bien-être des Nandrinois même si dans l’opposition,ce n’est pas facile. » 
    Article d'ANNICK GOVAERS dans La Meuse Huy Waremme du 19 novembre 2013