commune par commune

  • Le nombre de décès survenus avant 65 ans, Nandrin est en 15 ème place

    Lien permanent

    L’Observatoire wallon de la santé a étudié, de 2004 à 2012, le nombre de décès survenus avant 65 ans, commune par commune, ainsi que les causes de ces morts prématurées. Il en ressort que les Marchinois et les Donceelois sont les plus touchés, à l’inverse des Remicourtois. À Huy-Waremme comme ailleurs, les femmes s’en sortent mieux que les hommes.

    Commençons par les hommes. En Wallonie, le taux moyen de morts précoces (c’est-à-dire le nombre de décès survenus avant l’âge de 65 ans par rapport à l’ensemble des décès) entre 2004 et 2012 était de 27,9 %. Et les habitants de Huy-Waremme ?

    De 26,5 %. Mais quelque-unes de nos communes se démarquent. Ainsi Marchin et Donceel atteignent un pourcentage moyen de décès avant 65 ans de… 36,8 %. Soit la valeur la plus élevée de Wallonie, record également constaté dans 11 onze autres communes wallonnes.

    Sept communes de Huy-Waremme enregistrent, elles, un taux de décès prématurés de 30,85 %, 14 autres de 26,8 % et 7 de 22,75 %. Seule Remicourt, avec 17,5 %, tire son épingle du jeu : elle fait partie des 14 communes wallonnes au taux le plus faible.