comminette de nandrin a pourtant tenté

  • Comminette de Nandrin a pourtant tenté... article du 18 juillet 2014

    Lien permanent

    Comminette 18 juillet.JPGStatu quo après l’étape d’Engis. La grande bataille, c’est ce vendredi

    Hier, à Engis, la victoire d’étape est revenue à l’Anversois Jef Van Meirhaeghe.
    Un autre résident de la cité portuaire, le cyclocrossman Wout Van Aert, conserve le leadership au classement général.
    Aujourd’hui, l’étape reine tracée au tour de Seraing clôturera ce 53e Tour de la Province de Liège.
     
    Un soleil rayonnant, des températures estivales et une chaleur étouffante, autant d’éléments qui auront joué sur le déroulement de cette 4e et avant-dernière étape.
    Une véritable étape de transition ponctuée par un nouveau succès anversois des oeuvres de Jef Van Meirhaeghe (22 ans).
     Le coureur de Lotto-Belisol U23, l’équipe réserve de la formation WorldTour, s’est échappé en compagnie de 3 autres coureurs à 5 kilomètres de l’arrivée. 
    Cette attaque fut d’ailleurs l’un des rares évènements marquants de la journée.
    Jusqu’ici, l’information du jour concernait surtout le retrait définitif du Néerlandais Mathieu Van der Poel, grand favori de l’épreuve et vainqueur de la première étape à Wanze, victime d’une collision avec un motard hier du côté d’Amblève.
    Touché au coude, à la jambe et souffrant d’un vilain mal de tête, le petit-fils de Raymond Poulidor et fils d’Adrie Van der Poel a été contraint de renoncer.
    Alors qu’une échappée de dizaine de coureurs, dans laquelle on retrouvait le Hervien Thomas Wertz, animait la deuxième partie de la course et était finalement reprise à vingt-cinq bornes du but, c’est un plus petit groupe qui trompait la vigilance du peloton
    et des Vastgoedservice-Golden Palace, l’équipe du maillot jaune Van Aert, bien installé aux commandes de celui-ci. Ces quatre fuyards sortaient au sommet de la côte de Yernée, dernière difficulté du jour. 
    Outre Van Meirhaeghe, on retrouvait dans ce groupe de tête les flandriens Franckaert (Team 3M) et Sweeck (Kwadro- Stannah) ainsi que le régional de l’étape, le Nandrinois Comminette (Ottignies-Perwez). C’est ce dernier, désireux d’anticiper le sprint massif tant attendu, qui fut à la base de l’échappée. 
    « J’avais envie de réussir quelque chose sur mes terres », déclare l’ancien champion de Belgique chrono dont la maison était située à trois kilomètres de la ligne d’arrivée. « Au sprint, c’était impossible. J’ai donc décidé d’attaquer dans les derniers hectomètres.
     Je n’ai finalement pas pu m’imposer mais je termine tout de même cinquième.
     A mon âge et sur une épreuve de ce niveau, c’est évidemment un très bon résultat. »
    Dans la descente direction Engis, Van Meirhaeghe réalisait un véritable exercice de style et prenait le large.
     A bloc, l’Anversois tenait bon, très légèrement inquiété par le retour de Laurens Sweeck, deuxième. De son côté, le leader du général, Wout Van Aert, a vécu une journée paisible. 
    Entouré d’une solide équipe, le champion du Monde Espoirs de cyclo-cross n’a jamais été en difficulté. 
     
    Article de RENAUD COLLETTE pour le journal La Meuse du 18 juillet 2014