comminette de nandrin

  • Comminette de Nandrin veut se battre pour son équipe! article du 12 juillet 2014

    Lien permanent

    12 juillet cw.JPG

    Lundi prochain, Jean-Michel Comminette, prendra le départ du Tour de la Province de Liège au sein du Team Ottiginies-Perwez. 
    Comme il sera difficile de jouer une place au classement général vu la forte concurrence, le Nandrinois va tenter une échappée ainsi qu’aider un maximum ses équipiers
     
    Ce 14 juillet, jour de fête nationale en France, marquera le début d’un autre événement, celui du Tour de la Province de Liège.
     Une épreuve à étapes à laquelle va participer le champion provincial, Jean-Michel Comminette. 
    Ses chances de bien figurer au classement final restent tout de même infimes.
    «Ce n’est pas le tour qui me convient le mieux », explique-til.
    «Le but pour moi sera de gagner en rythme et de préparer le tour du Brabant Flamand. »
     Dès lors, les objectifs seront ailleurs pour le Nandrinois.
    «Je vais aider mes équipiers. 
    Quand on n’est pas capable de se mettre en évidence, c’est toujours bien de se sacrifier pour l’équipe. 
    On n’y pense peut-être pas toujours, mais les coéquipiers en ont besoin.»
    Cependant, le coureur d’Ottignies ne veut pas en rester là.
    «Si c’est possible, j’essaierai d’aller dans une échappée. 
    Il y a des possibilités d’aller chercher le maillot des SIT. 
    C’est la seule chance d’en obtenir un pour l’équipe via moi ou un autre coureur.
    » Jean-Michel et certains compagnons de route ont un avantage sur leurs concurrents.
    «Je connais, à l’exception de l’étape d’Amel, toutes les routes que nous allons emprunter.
    Jeudi dernier, avec Dimitri Fauville, nous avons repéré l’étape d’Engis et nous pouvons dire précisément où se trouve la ligne. »
    Comme il vient de le dire, Jean-Michel Comminette maîtrise déjà très bien les routes de cette 53e édition du tour.
    Des routes d’entraînement au sujet desquelles il attire notre attention lors de la 1ère étape, celle de Wanze notamment. 
    «Il faudra tenir compte de la météo. 
    Le vent peut jouer un rôle important lors de la première journée. 
    On va traverser la Hesbaye et prendre des routes fortement exposées à travers les champs. »
    Avec une épreuve qui se professionnalise par la présence en nombre des équipes continentales, la course risque de devenir plus dure qu’à l’accoutumée.
    «Un garçon comme Mathieu Van Der Poel sera présent pour jouer la gagne, c’est un jeune coureur très talentueux, il est souvent dans le top 5 des kermesses pro. 
    Je ferai ce que je pourrai », précise-t-il.
     «La chose la plus simple, sera de profiter.» l
     
     
    Article de AMAURY CUPPENS dans le journal La Meuse du 12 juillet 2014