co: attention au tueur silencieux! à nandrin aussi !!!

  • CO: attention au tueur silencieux! à Nandrin aussi !!!

    Lien permanent

    co.gifChaque hiver, les intoxications au monoxyde de carbone (CO) concernent des milliers de personnes et provoquent de nombreux décès. Comment se chauffer en toute sécurité?
     
    Quand les températures plongent dehors, vous vous réfugiez bien au chaud. Votre maison prend alors des allures de confortable forteresse. Mais soyez prudents! Quel que soit votre type de chauffage, votre installation peut libérer du monoxyde de carbone. Son inhalation dans un espace clos – une salle de bain par exemple – peut être responsable d’une intoxication potentiellement mortelle en moins d’une heure.
     
    Qu’est-ce que le monoxyde de carbone?
     
    Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant. Invisible, inodore, et non irritant, il est dangereusement indétectable. Il peut se former en cas de combustion incomplète d’une matière organique (gaz, essence, bois, charbon, mazout, pétrole, ...) au sein de votre appareil de chauffage. Inhalé, il provoque notamment maux de tête, somnolences, vertiges, nausées et vomissements. Face à de tels symptômes, ouvrez immédiatement les fenêtres et composez le numéro d’urgence 112.
     
    L’intoxication au CO est la première cause de décès par intoxication en Belgique. Les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sont des sources possibles de CO dans la maison.
     
    Comment reconnaitre une intoxication au CO?
     
    Les signes d’une intoxication au CO sont peu spécifiques. Si on ne pense pas au CO, il est facile de passer à côté du diagnostic. Ce sont les circonstances d’apparition des symptômes qui doivent alerter l’entourage.
     
    Un membre de famille présente un malaise dans une salle de bain équipée d’un chauffe-eau au gaz.
     
    Plusieurs personnes se plaignent de maux de tête, vertiges et nausées à la maison, et ces symptômes se présentent toujours dans le même espace et disparaissent lorsqu’on quitte cet endroit.
     
    Intoxication aiguë
     
    En cas d’exposition à une concentration très importante de CO, il peut y avoir d’emblée un arrêt respiratoire. En cas d’exposition plus faible, la victime présente d’abord des signes de malaise avec nausées, vertiges et maux de tête. À ce stade, on peut confondre les symptômes avec une intoxication alimentaire ou un début de grippe. La personne présente ensuite une grande faiblesse, des difficultés à se déplacer, parfois un peu de confusion. Elle peut perdre connaissance et si les secours n’interviennent pas à temps, la victime va sombrer dans le coma.