classes vertes

  • les éléves de l’école St-Martin de Nandrin sont partis en classes vertes à... bicyclette retour Aujourd'hui

    Lien permanent

    St Martin vélo source CL sudinfo.JPG

    45 élèves de 3e et 4e primaire ont roulé 37 kilomètres à vélo

    S i 1km à pied ça use, 37 km à vélo quand on a 9 ans, usent encore plus ! Parcourir cette distance, c’est le défi que se sont lancé, ce lundi, 45 élèves de 3e et 4e années primaire de l’école St-Martin de Nandrin et de l’école Ste-Reine de Tinlot. Ils ont enfourché leur vélo afin de se rendre à leur lieu de classes vertes à Faulx-les-Tombes.

    « Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins… à bicyclette. » C’est un peu l’air qui résonnait dans la tête des élèves et professeurs de l’école St-Martin de Nandrin et Sainte-Reine de Tinlot ce lundi matin.

    Professeurs, parents et enfants sont partis à vélo de Tinlot pour rejoindre Faulx-lesTombes, à Gesves.

    Le but ?

    Se rendre en classe verte.

    « Cela fait près de 18 ans que les deux implantations se réunissent pour faire quelques kilomètres à vélo », explique Nicolas Haot, professeur de 4e primaire à Saint-Martin. « Nous partons pour une semaine en province namuroise pour réaliser des activités autour de la découverte de la nature, de la faune et de la flore. »

    9 ET 10 ANS

    C’est ainsi que pas moins de 45 élèves, casque sur la tête, ont enfourché leur vélo pour réaliser une ascension longue de 37 km ! Cela n’a l’air de rien mais quand on a entre 9 et 10 ans, cela relève d’une réelle épreuve.

    Un défi pour lequel, enfants et professeurs se sont préparés.

    « Nous avons réalisé des activités préparatoires avec une partie pratique et une théorique. Certains ont même appris à rouler à vélo ! », souligne Michaël Mélon, professeur à Saint-Martin.

    Et les parents ont aussi mouillé le maillot. « Ils nous ont aidés pour tout ce qui est logistique, ont transporté les valises, le matériel et nous ont aidés pour encadrer les groupes », ajoute Nicolas Haot.

    « C’est vraiment une belle expérience. De plus, les élèves apprennent ainsi la sécurité routière. Et puis, c’est une chouette activité à faire en famille », explique Aurélie Hardy, parent d’élève venue encadrer le groupe dans lequel sa fille, Sophia, roule.

    Trois groupes de 15 élèves ont ainsi pris le départ à intervalle espacé de 15 minutes. Une voiture commençait la course et clôturait celle-ci.

    Un enseignant et 3 parents et une stagiaire encadraient chaque groupe. Une logistique digne de la Flèche Wallonne pour les enfants du Condroz. « Cela leur permet de faire du sport dans un cadre autre que scolaire, en toute sécurité puisque nous utilisons des chemins de remembrement ainsi que le RAVeL », conclut Nicolas Haot.

    Article de  C.L. source sudpresse Sudinfo page 8 journal du 10 mai 2016 http://journal.sudinfo.be/

    Blog de Tinlot Clic sur l'image