clash au mr de nandrin : « ce bureau n’est pas équitable »

  • Clash au MR de Nandrin : « Ce bureau n’est pas équitable »

    Lien permanent

    me.JPGLe MR nandrinois n’est pas près de s’unir à nouveau.
    La séparation, consommée aux élections communales, est toujours d’actualité malgré les mots d’apaisement prononcés par Guy Mottet, nouveau trésorier de la section locale du MR et conseiller communal Tous Ensemble.

    «Je suis le premier à déplorer la scission du MR nandrinois.

    Si nous avions été unis, nous ne serions pas aujourd’hui sur les bancs de l’opposition, analyse Marc Evrard, conseiller Pour Nandrin et ancien président de la locale 18 années durant (battu à une voix par Marianne Delrée en janvier dernier NDLR). 

    Mais force est de constater qu’on met une partie du MR, celle favorable à Pour Nandrin (PN), de côté. 

    Nous étions 3 PN à postuler sur 9 postes au sein du bureau. 

    Je n’ai pas obtenu la vice-présidence, la candidature de Jeannick Piron à la trésorerie n’a même pas été discutée et Justine Heynen, une jeune de 22 ans, n’a eu que le secrétariat-adjoint,une fonction secondaire.

    D’ailleurs, c’est la présidente qui a choisi les membres du bureau, or ce devrait être une élection !

     Et qu’on ne me parle pas de neutralité puisque Guy Mottet est un vieux routard de la politique et de surcroît conseiller communal. »

    Marc Evrard vit ces nominations comme une injustice.
    «Voilà une occasion manquée de réunir toutes les tendances au sein du MR local... »
    Il se défend d’une quelconque ambition personnelle.

    «Je n’ai d’animosité, j’avais même suggéré de mettre Marianne Delrée en tête de liste du MR uni. 

    Elle aurait pu devenir bourgmestre. 

    J’ai toujours été conseiller communal et ne demande rien d’autre, mais il faut être juste avec tout le monde.»

    Le Nandrinois restera affilié au parti libéral mais compte se consacrer à Pour Nandrin. 

    «Si l’ostracisme continue et qu’on me rejette, je ne vais tout de même pas tendre le bâton pour me faire battre. » 
    Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse H-W du 15 oct 2013


    D'autres article sur le sujet