chez lui

  • Avant le déplacement au FC Bruges lundi, Igor De Camargo nous a reçus chez lui, à Villers-le-Temple(Nandrin)

    Lien permanent

    3528505242.2.jpg

    Igor De Camargo veut apporter son vécu et son professionnalisme à une équipe du Standard qui visera, durant les playoffs, une place dans le top 3.

    Motivé et concentré, l’attaquant belgo-brésilien l’est assurément.

    « J’ai à 100 % confiance en cette équipe », dit-il

    Le rendez-vous est fixé au domicile d’Igor De Camargo, une superbe bâtisse qu’il loue à Villersle-Temple, sur la commune de Nandrin, à une quinzaine de kilomètres de l’Académie Robert Louis-Dreyfus.

    C’est ici que depuis son retour à Sclessin, à l’été 2013, le Belgo-Brésilien partage son bonheur aux côtés de Giovanna, son épouse, d’Enzo et Gabriella, ses enfants. Au calme, en famille.

    « C’est tout ce qu’il me faut », dit-il, en nous invitant à entrer dans l’imposant salon.

    Pour Igor De Camargo, la famille, c’est sacré !

    Papa d’Enzo, âgé de cinq ans et demi, et de Gabriella, qui fêtera dans quelques jours ses quatre mois, Igor De Camargo dévoile en quatre mots ce que ses deux enfants lui ont apporté.

    « Patience, amour, sérénité, responsabilité », dit le Belgo-Brésilien, qui comprend donc parfaitement le choix opéré, en janvier dernier, par son équipier Laurent Ciman de rallier le club canadien de l’Impact de Montréal.

     

    Souce Sudpresse 

    UN REPORTAGE DE DIDIER SCHYNS

    voir les deux page dans le journal La Meuse 

     d'Aujourd'hui 3 avril 2015

    Journal en PDF

    Vendredi 3 Avr. 2015

    Vendredi 3 Avr. 2015