chef de corps

  • La procédure pour remplacer le chef de corps Philippe Prévot sera lancée en février

    Lien permanent

    philippe dubois prévot source ag sudpresse.JPGLe dernier discours du chef de corps.

    Philippe Prévot a adressé ses derniers voeux à la zone de police du Condroz, ce mercredi. Le chef de corps ff a rappelé le rôle des zones de police, y compris dans le Condroz, dans la lutte contre le terrorisme et a félicité ses équipes en citant les statistiques.

    En place depuis la création de la zone de police il y a quinze ans, l’Ouffetois de 62 ans cédera bientôt sa place. Le prochain Conseil de police, début février, lancera la procédure de recrutement.

     

    «Nous avons connu en 2016 une série d’attentats, y compris sur notre sol. Garantir la sécurité, lutter contre l’intégrisme islamiste, assurer l’avenir du vivre-ensemble avec différentes religions, représente un défi de taille.

    Nous, zones de police, avons notre carte à jouer.

    Si la zone du Condroz n’est pas directement impactée par le phénomène, il est important de s’y intéresser et de veiller pour prévenir toute situation qui pourrait dégénérer », a déclaré Philippe Prévot devant le personnel actuel et retraité et les politiques, réunis ce mercredi après-midi pour les traditionnels «bons voeux» de la zone de police.

    Un appel du pied au monde politique communal pour soutenir la création de Cellules de Sécurité Intégrale Locale, pour le moment il n’en existe une qu’à Comblain-au-Pont.

    Et le chef de corps faisant fonction d’enchaîner en mettant en avant le bon bilan 2016 de la zone. « Les vols ont diminué de 50% entre 2013 et 2016; nous avons connu peu de vols avec violence (dont un seul dans un commerce, c’était à Ferrières et est élucidé); en sécurité routière, nous enregistrons six décès et il y a eu 122 accidents graves (contre 129 en 2015). »

    Âgé de 62 ans, Philippe Prévot a terminé son troisième mandat de chef de zone le 19 novembre dernier. Depuis, il fait fonction.

    L’homme ne rempilera effectivement pas pour un nouveau round. Le nom de son successeur devrait être connu pour fin 2017, voire début 2018.

    « Nous allons lancer la procédure au prochain Conseil de police, début février.

    Nous allons déclarer la place vacante, fixer le profil recherché et désigner les sept membres de la commission de sélection », explique Philippe Dubois, président du Collège de police. L’offre d’emploi sera relayée par les canaux du Fédéral qui effectuera une première sélection.

    Puis, la commission de sélection locale entendra et départagera les candidats. Candidats qui ne seront pas de la zone du Condroz.

    « Aucun ne remplit actuellement les conditions », confirme-t-il.

    Philippe Prévot quitte ses équipes avec un sentiment partagé. « Je suis à la fois heureux d'avoir plus de liberté grâce à la retraite mais en même temps, c’est comme une mère qui voit son enfant partir... », glisse-t-il.

    L’Ouffetois a en effet participé à la création de la zone de police du Condroz en 2002, il l’a faite évoluer et grandir.

    « C’était un sacré défi, professionnel, financier, humain, que je suis fier d’avoir relevé avec mes collaborateurs », conclut Philippe Prévot.

    Article de ANNICK GOVAERS source Sudinfo