cendre à domicile

  • Nandrinois,garder les cendres à domicile: plus facile

    Lien permanent

    décès,urne,cendre à domicileAlors que de plus en plus de personnes choisissent la crémation, trois députés wallons (la cdH Véronique Salvi, la socialiste Graziana Trotta et le libéral Philippe Knaepen) souhaitent adapter le décret relatif à la conservation des cendres à domicile.

    Aujourd’hui, la loi autorise la dispersion consécutivement à la crémation.

    Certaines communes interdisent donc la dispersion des cendres à des familles, quelques mois ou années après le décès, après avoir gardé l’urne à domicile.

    Il arrive donc qu’on se retrouve avec des urnes vendues sur des brocantes, ou dans des décharges.

    Une situation intolérable. Les trois députés proposent donc d’ajouter une «destination finale» sur le document légal de crémation, afin que la famille puisse, par après, disperser les cendres sur un terrain privé. Une proposition introduite ce mardi en commission.

    C’est l’ASBL Les Arbres du Souvenir à Fleurus qui a averti les députés. «On a eu le cas de parents qui ont perdu leur fille dans un accident de voiture.

    Les parents n’ont pas eu le temps de se préparer. Ils ont choisi sur le coup de garder les cendres. Mais au bout de quelques mois, ils ont décidé de faire leur deuil et pour cela, ils voulaient disperser les cendres. Or, la loi actuelle le leur a interdit» , a raconté la responsable.

    Article de A.W. Source Sudinfo