carburants en hausse

  • Carburants en hausse, sauf mercredi chez Q8 de Nandrin et dans toutes les stations Q8

    Lien permanent

    pouce-ok.gifAlors que le prix des carburants ne cessait de diminuer depuis des mois, les prix officiels de l’essence,du LPG et du gasoil de chauffage augmentent dès ce mardi. 

    Une augmentation de 2,5 et 2,6 pour l’essence et le diesel ; de 3,2 centimes pour le LPG.
     Le gasoil de chauffage augmente de 2 centimes à la pompe.
    Pourtant, il y a à peine une semaine, on pouvait trouver,pour la première fois depuis 4 ans, du diesel pour moins d’un euro le litre : 0,997 dans une station Octa+ près de Saint-Trond.
    Cette tendance à la hausse sera toutefois mise entre parenthèses pour 24h. 
    Q8 annonce en effet que, ce mercredi 21 janvier, vous pourrez remplir votre réservoir pour 20 centimes de moins au litre par rapport aux prix officiels des carburants. 
    Et ce dans toutes les stations Q8 Easy du pays.
     Soit 143 stations réparties sur toute la Belgique. 
    Pour un plein de 50 litres, cela représente tout de même une économie substantielle de 10 euros. 
    Cette opération durera 24 heures. 
     
    LES PRIX OFFICIELS REMONTENT 
     
    Une nouvelle baisse du prix de l’essence avait pourtant pris court jeudi dernier, faisant suite à une tendance qui durait depuis plusieurs semaines.
     Les spécialistes avançaient plusieurs explications à ce phénomène : la diversification de l’offre avec les techniques d’extraction non conventionnelles telles que l’exploitation de sables bitumeux, de pétrole lourd, de schiste bitumineux, en offshore profond, en conditions
    polaires et une demande inférieure aux prévisions en raison du ralentissement économique en Europe et en Chine.
     Mais il y avait aussi, selon le chroniqueur financier de la RTBF Amid Faljaoui la haine de l’Arabie Saoudite, sunnite,qui utilise le prix du pétrole comme arme politique contre son ennemi chiite,l’Iran, qui ne peut se permettre de tenir longtemps avec un baril en dessous de
    100 dollars.
    Tout ça était très bon pour notre portefeuille.
     Il semble malheureusement que les fluctuations des cotations des produits pétroliers sur les marchés internationaux inversent aujourd’hui cette tendance. 
     
    Article de V.B. pour La Meuse