calamité

  • Nandrinois Le rapport des météorologues transmis au service « calamités »

    Lien permanent

    neige nandrin.jpg

    Les chutes de neige survenues le week-end des 15, 16 et 17 janvier derniers seront-elles reconnues par le Gouvernement wallon comme calamité ? L’IRM vient de rendre son rapport : elles n’ont rien d’exceptionnelles, estime les météorologues. En province de Liège, 23 communes, dont 18 dans l’arrondissement de Huy-Waremme, avaient été privées d’électricité et d’eau suite à ces chutes.

    Pour les 30.000 foyers de la province de Liège touchés par les coupures d’électricité et d’eau, le rapport que vient de rendre l’Institut Royal Météorologique n’est pas de bon augure.

    Les chutes de neige de la mi-janvier n’ont rien d’exceptionnel pour les météorologues qui ont aussi analysé d’autres éléments. Comme l’équivalent en eau, mis en avant par RESA pour justifier l’ampleur des dégâts.

    C’est, disait-il, parce que la neige était trop humide et trop lourde qu’elle aurait réussi à dé- crocher des fils électriques et à casser de nombreuses branches d’arbres tombées sur les câbles.

    Là encore, les scientifiques estiment que cette teneur en eau n’est en rien exceptionnelle. Leur rapport a été transmis ce lundi matin au service « calamités » de la direction générale des pouvoirs locaux et de la santé (DG05).

    Ses membres vont instruire le dossier sur base de ce rapport de l’IRM mais aussi des informations fournies par le Centre de crise dirigé par Paul Dewil.

    « Tout au long de ce weekend, nous avons été en contact avec les services du gouverneur de Liège. Nous leur avons remis tous les éléments contextuels qui ont été portés à notre connaissance », explique ce dernier.

    Une fois instruit, le dossier sera alors transmis au Gouvernement wallon qui tranchera. C’est effectivement à lui et à lui seul que revient la décision de reconnaître ou non ces chutes de neige comme calamités. « En général, lorsque le rapport final lui est communiqué, la décision ne tarde pas », assure Paul Dewil.

    Il faut savoir que dans la liste des calamités, la neige n’est jamais reprise en tant que telle. « Sont reconnues comme calamités les inondations, les tempêtes, les tornades ou encore les tremblements de terre pour lesquels c’est l’observatoire de Belgique qui est alors consulté, mais pas la neige », confirme Paul Dewil.

    Il faut donc que ces chutes revêtent un caractère tout à fait exceptionnel pour que les habitants des 18 communes de l’arrondissement de Huy-Waremme puissent obtenir une indemnité publique. Mais, à ce stade de la procédure, ce n’est pas gagné.

    Article de  MARIE-CLAIRE GILLET Source Sudpresse 09-02-2016

    http://journal.sudinfo.be/

  • Nandrinois Les orages de juin 2014, une calamité publique

    Lien permanent

    DSC_0268.jpg

    Les abondantes pluies qui ont frappé les communes d’Anthisnes, Marchin, Nandrin mais aussi Bütgenbach et Esneux les 7, 8 et 9 juin 2014 ont été reconnues calamité publique par le Conseil des ministres.

    La grêle qui s’est abattue aux mêmes dates bénéficie de la même reconnaissance, cette fois sur l’ensemble de la province de Liège.

    Cela signifie que les sinistrés peuvent déclarer les dommages non couverts par leur assurance, en vue d’une éventuelle indemnisation.

    « Normalement, l’assurance intervient. Cependant, il arrive que certains dégâts ne soient pas couverts, par exemple les voitures qui ne sont pas à l’abri dans un garage ou sous un carport ou des biens agricoles comme des récoltes non engrangées, les cheptels vifs hors bâtiments etc.

    Cela concerne aussi les biens qui ne sont pas assurés en raison de l’état de fortune du sinistré (qui percevait un revenu d’intégration sociale)», explique Maryline Laffut, assistante administrative.

    « Nous avons connu quelques dégâts à la suite de ces orages, nous avions d’ailleurs envoyé un toutes-boîtes à la population pour recenser les préjudices et transmis les infos au SPF Intérieur.

    Il s’agissait surtout de vérandas abîmées et de récoltes impactées», se souvient Marc Tarabella, bourgmestre anthisnois.

    Si vous êtes concernés, vous pouvez introduire une demande d’intervention financière jusqu’au 30/ 09 via votre administration communale ou les services du Gouverneur de la province de Liège. Infos au 04/220.51.44 ou 04/220.95.75.

     

    Il s’agit là des deux dernières calamités traitées au niveau fédéral puisque le Fonds des calamités est désormais régionalisé.

     

    Source Sudpresse

    Article de  ANNICK GOVAERS

    Violent orage sur Nandrin lundi 9 juin 2014 à 19 h clic ici pas trop de dégâts

     

    Orage sur Nandrin clic ici  dans la nuit de dimanche 8 à lundi 9 juin 2014 grêlons

     

    Journal en PDF

    Vendredi 18 Sept. 2015

    Vendredi 18 Sept. 2015