buvette

  • Nandrin: on est loin du but!

    Lien permanent

    restnbuvette.JPG

    CLUB DE FOOT LES TEMPLIERS CHANTIER À L’ARRÊT

    Depuis des années,il est question de réaménager le site du club de football Les Templiers:nouveaux vestiaires et buvette, augmentation du nombre de terrains.

    Un investissement important pour ce club qui compte pas moins de 300 jeunes et qui devrait, d’ici quelques mois, prendre vocation de Centre de Formation de la Province de Liège.

    La convention qui porte sur l’utilisation des terrains devrait bientôt être signée. 

    Et pour répondre à une de ses clauses, dès le printemps,il faudra entamer la création de terrains synthétiques. 

    Le calendrier prévoyait de faire coïncider la fin de ces travaux avec l’achèvement de la construction de la nouvelle infrastructure devantabriterbuvette,vestiaires,salle de réunion,...

    Malheureusement il ne sera pas respecté car, si le chantier a bien démarré, il est depuis des mois à l’arrêt. 

    Plus rien n’évolue. 

    Pire vu l’abandon du chantier,un pande murs’est effondré!“Nous connaissons sur ce chantier plus d’un an de retard. 

    Et, nous sommes loin d’être sortis de cette situation! ”

    déplore l’échevin des Finances nandrinois, Michel Lemmens.

    LE RÊVE DEVIENT CAUCHEMAR 

    La commune avait confié ce chantier à la société E., laquelle l’a confié à des sous-traitants. 

    “Mais il y a eu conflit. 

    Le sous-traitant s’est retourné contre la société parce qu’il n’a pas été payé et il a cessé son travail.

    Nous avons fait constater l’arrêt des travaux. 

    Fin 2011,nous avons intenté une action au Tribunal en référé (qui n’a pas encore été traitée) pour que la société de construction couvre le chantier.

    Cela n’a pas été fait et, sous l’effet du vent, un pignon de la construction s’est effondré. 

    Maintenant avec ce gel et ces conditions climatiques, le risque de dégradation est accru. ”

    Les responsables communaux ont pris une décision rare,celle de révoquer (décharger de ses missions)la société de construction.

    Il faut alors relancer la procédure d’adjudication. 

    Pour Roger Mossoux, coordinateur des jeunes à Templiers (300 jeunes footballeurs), il est bien difficile d’expliquer cette situation aux parents des jeunes footballeurs. 

    “Ils ont du mal à comprendre ”, dit-il.

    D’autant que cette saison devait enfin connaître un aboutissement heureux pour ces jeunes, leurs parents, les responsables du club et au-delà pour les responsables de la Province. 

    “Nous allions gagner notre label en tant que super-équipe, avec des installations dignes de ce nom. 

    Pour le Condroz, nous aurions été une image demarque,une référence,la seule en cette région à disposer de telles installations. 

    Pensez, nous sommes en provinciale mais nous allons redescendre en régionale à cause de cette situation.

    Nous rencontrons des équipes telles que Tilleur,Aywaille,Sprimont ou encore le Football Club Liégeois qui disposent de superbes infrastructures,nous allions pouvoir les accueillir et être égal ”.Mais voilà le rêve vire au cauchemar.“

    Pour l’heure,nos anciennes installations sont pitoyables.

    Sont elles même encore conformes en matière d’hygiène? Lesparents ne veulent plus que leurs enfants prennent de douche... ”

    Depuis le début de l’hiver une pétition montée par les parents des jeunes sportifs circule. 

    Elle sera bientôt déposée aux responsables communaux

    Article de Sonia K 

    Article dans la Meuse papier du vendredi 3 février 2012