braquage violent hold-up à main armée chez optique design

  • BRAQUAGE VIOLENT Hold-up à main armée chez Optique Design

    Lien permanent

    2011_Nandrin-FD Braquage Optic Desing 2011 12 27 003.jpgL’employée menacée par deux individus armés est enfermée dans les toilettes !

     

    Lundi soir, à l’heure de fermeture du centre Optique Design, situé au 125 de la Route du Condroz (près du giratoire des vaches), l’employée, J. Scheen, s’est faite agressée et menacée par deux individus encagoulés et armés.

    Vers 17h55, J. Scheen s’apprête à fermer le centre d’optique. Il n’y a plus de client. Elle sort les poubelles à l’extérieur de l’établissement. Lorsqu’elle réintègre le magasin, elle y est suivie par deux individus armés et encagoulés. Ils l’a menacent pour qu’elle donne le contenu de la caisse du magasin (montant inconnu). Elle s’exécute. Les braqueurs s’emparent encore du sac personnel de l’employée et lui volent ses cartes de banque et codes. Ils n’en restent pas là. Ils s’emparent encore d’une vidéo caméra du magasin et enferment l’employée dans les toilettes avant de quitter les lieux.

    Cette sortie ne passe cependant pas inaperçue. Un jeune homme, client d’un magasin voisin, observe la scène et trouve les deux individus suspects. Par acquis de conscience, ce jeune homme se dirige vers le centre Optique Desing et entend les cris de l’employée. Le jeune homme interpelle d’autres clients qui l’accompagnent à l’intérieur du centre d’optique. Ils libèrent l’employée choquée et avertissent les services de secours.

    Notons que depuis le déménagement du centre vers ce nouveau bâtiment (voici quelques mois), il s’agit du 1er vol à mains armées. Auparavant, lorsque le magasin était situé à quelques pas du nouvel établissement, son gérant, Claude Schyns, avait déjà été victime de deux vols toutefois sans violence ni support d’armes.

     

    Deux braquages aux méthodes similaires se sont déroulés la même soirée à Neupré,

    au magasin “ Prémaman”,ainsi que dans un centre d’esthétique à Boncelles.

    Les enquêteurs penchent actuellement pour les faits d’une seule et même bande.

    Article et photo de Sonia K