boite à lire

  • Des idées de réalisation de boîte à livre , Fraineux en a déjà une, Nandrin ,Saint-Séverin , Villers le Temple vont il suivre

    Lien permanent

    Une boîte à livres à Fraineux Nandrin clic ici

     

    Une initiative de deux habitantes de Fraineux , Bernadette et Antoinette, fera peut- être d'autres idées d'inventions et de décorations .

     

    Voici l'idée de Verlaine en Hesbaye 

     

    frigo.JPG

    Les « boîtes à livres » ou « boîte à lire » favorisant la lecture par le biais de l’échange gratuit de livres, se développent dans nos communes et ce, depuis plusieurs années. Verlaine vient d’emboîter le pas. Elle en a inauguré quatre ce samedi. Originalité : elles ont été aménagées… dans d’anciens frigos !

    «  Ce projet de boîtes à lire a été initié par le centre culturel de Huy et le comité Culturel de Verlaine.

    A la base, Huy nous proposait d’utiliser des petites boîtes classiques.

    Mais je n’y voyais pas d’intérêt puisque, pour moi, une grande quantité de livres devait être échangés. Mon idée de départ était de transformer une cabine téléphonique, mais il n’en existe plus. Du coup, j’ai fait appel aux services d’un des magasins SOFIE.

    Celui-ci a offert à la commune 4 frigos  », explique l’échevin des travaux, Daniel Delvaux.

    Au-delà de la promotion de la lecture, ce projet a permis de mettre en place une réelle cohésion entre les services communaux, le comité culturel local et les jeunes ados de l’atelier du Lavu qui ont customisé les frigos.

    Le service travaux a, quant à lui, a pris en charge la construction du socle en béton, du toit des frigos et le boulonnage de ceux-ci. «  Nous avons fait appel à un carrossier pour la couche de vernis  », précise l’échevin.

     

     

    Les frigos peuvent contenir jusqu’à150 livres chacun. On les trouve rue de Verlaine à Seraing-le-Château, à l’espace convivial rue de Trixelette, à l’école de Verlaine et près de l’école de Chapon-Seraing.

    «  Ce projet va inciter les jeunes à lire, c’est comme si cette bibliothèque se substituait aux parents qui négligent peut-être la lecture  », précise le bourgmestre, Hubert Jonet avant d’ajouter que «  2 à 300 livres ont été déposés à la commune par les riverains, ce qui va nous permettre de remplir les frigos. »

    Un projet accueilli à bras ouverts par les enseignants. «  Ma fille Nora (13), qui a participé au projet et moi avons déposé notre premier livre et il se pourrait qu’on réalise un atelier de lecture avec mes élèves autour d’une boîte à lire », conclut Laurence Bronckart, institutrice pour les enfants de 5e primaire à l’école communale.

    C.L.

    Extrait de l'article de CL clic ici