bd

  • Idée lecture :L’amour entre frère et soeur se trouve aussi dans la maladie

    Lien permanent

    livre CP.pngUn Livre de Christelle Philjens.

    Cathy a voulu expliquer dans ce livre le combat de sa sœur et le sien.
    Sa sœur est malade, on lui dit même qu’elle est handicapée.
    Pour elle « handicapé » c’est juste un mot: mais pour Émilie, c’est une vérité,
    elle ne peut plus effectuer les activités qu’elle aimait faire avant la découverte de sa maladie.
    C’est bien triste, et Cathy veut lui dire par ce livre qu’elle L’AIME.

    Genre : Jeunesse
    Date de publication : 17/08/2016
    Prix : 7,99€
    ACHETER
     
  • Marco Venanzi de Nandrin sort son 3e album d’Alix

    Lien permanent

    l'or alix source sudinfo.JPGDepuis quelques jours, le nouvel album d’Alix, «L’Or de Saturne», est disponible en librairie. C’est le 35e de la série, et le 3e dessiné par Marco Venanzi, Nandrinois de 53 ans.

    « À son décès, Jacques Martin a souhaité que son œuvre lui survive, il a cédé l’exploitation de ses droits aux éditions Casterman, avec un droit de regard de ses héritiers.

    Étant donné qu’il faut plus d’un an de travail par album, et que l’éditeur a besoin d’une sortie annuelle pour que cela soit rentable, deux dessinateurs travaillent en alternance.

    MV.JPGCette fois, c’était moi », explique Marco Venanzi. L’autre dessinateur étant Marc Jailloux.
    L’habitant de Villers-le-Temple avait écrit le scénario de «son» premier Alix.

    Cette fois, il a réalisé l’adaptation technique du scénario.

    « L’histoire a été rédigée par un scénariste non professionnel, il fallait simplement l’adapter au langage BD .»

    «L’Or de Saturne», 46 pages, se déroule à l’époque où César va traverser le Rubicon pour chasser Pompée.

    Il envoie son ami Alix, un Gaulois adopté par un riche Romain, en territoire ennemi pour rallier l’influent Cicéron (à la position ambiguë dans le conflit) à sa cause.

    Pendant ce temps, une bande de mercenaires s’empare du trésor public romain (ce qu’on appelle l’Or de Saturne, car situé sous le temple de Saturne) et Alix est accusé à tort de ce vol.

    « Il y a bien sûr une part de romancé mais l’histoire se base sur des faits historiques, comme la lutte de César contre Pompée, la position peu claire de Cicéron (le scénariste, latiniste de formation, a d’ailleurs bien cerné le personnage), l’intervention de personnages qui ont réellement existé… », décrit-il.

    Lui-même né à Rome, Marco Venanzi (le frère de Bruno) a pris beaucoup de plaisir à illustrer ce nouvel opus. Il espère qu’il rencontrera les attentes des fans de la série.

    « Chaque album en français se vend environ à 50.000 exemplaires. Parmi les lecteurs, il y a les fidèles de la première heure (la base principale) et les jeunes qui s’intéressent à Alix grâce à leurs parents ou les cours de latin et d’histoire .»

    L’Or de Saturne coûte 12€.

    Article de  ANNICK GOVAERS Source Sudinfo

  • Le Nandrinois sort une BD autour du métro parisien

    Lien permanent

    JPILet.JPGJohan Pilet, de Yernée, fait son trou dans le monde concurrentiel de la BD.

    Avec « Ninn : La ligne noire », il signe son 6e album, en collaboration avec le scénariste français Jean-Michel Darlot aux éditions Kennes.

    L’élément central de l’intrigue est le métro parisien, qu’une jeune gamine, Ninn, explore lors de sa quête sur ses origines. Un univers semi-réaliste puisque le fantastique s’invite au fil des pages.

    Il s’agit du premier tome d’une série.

    « Dans le premier album, l’héroïne bébé est trouvée par des employés de la RATP qui réparent les voies. Elle est adoptée par ces deux hommes et est directement passionnée par le métro qu’elle commence à arpenter pour trouver des réponses à ses questions», résume le dessinateur de 39 ans.

    Pour ne négliger aucun détail, Johan Pilet est parti à Paris pour photographier les lignes et les stations du métro parisien sous toutes ses coutures.

    « C’était important pour m’imprégner de l’ambiance.

    On a sillonné tout le réseau pour rassembler un maximum de documentation.

    JeanMichel Darlot m’a montré beaucoup de choses intéressantes graphiquement et qui me serviront tout au long de la série », nous confie-t-il.

    Comment décrirait-il son style de dessins ?

    « Certains le comparent à un manga européen car Ninn a de grands yeux », sourit-il.

    « Ninn : La ligne noire » est sorti est librairie en septembre.

    Johan Pilet sera pré- sent au Cora de Rocourt ce samedi de 14 à 17h, à l’occasion du festival de la BD, pour dédicacer son ouvrage.

    Une autre séance de dédicaces est organisée le samedi suivant au BDscope de Liège. L’album coûte entre 10 et 15 euros.

    IL A REPRIS LA SÉRIE RATAFIA

    Diplômé en design à St-Luc, Johan Pilet finit par reprendre des études en illustration dans la même école.

    Il entre rapidement dans le journal Spirou où il dessine des histoires courtes et rencontre le scénariste Darlot.

    Il publie son 1er album, Barzoon Circus (un cirque itinérant dans les années 30 qui résout des mystères), chez Glenat en 2010.

    Puis il sort Caktus (un super-héros dans le Far West) avant de reprendre la série des pirates de Ratafia.

    Source info Sudpresse article de  ANNICK GOVAERS