b. ramelot reprend la présidence à nandrin

  • B. Ramelot reprend la présidence à Nandrin

    Lien permanent

    b ramelot.JPG« Étoffer notre programme de courses »
     
    Le Sporting Club Cycliste Nandrinois entame un nouveau pan de son existence.
    Après 35 années à la tête du club,André Leclère a décidé de passer la main à Benoit Ramelot, figure bien connue dans le monde du cyclisme provincial et dans la commune condruzienne. 
    Un changement de président, mais pas de cap.
     
    L’émotion était grande samedi soir en la salle communale de Saint-Séverin à l’occasion du souper annuel du Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois.
    André Leclère, président depuis 35 années et membre fondateur de l’association, a décidé de céder la main à la jeunesse.
    Une décision difficile à prendre, mais qui s’imposait au vu de son âge, 87 ans.
     Il ne quitte cependant pas le club puisqu’il en devient le président d’honneur.
    Son successeur est une autre figure bien connue de la commune de Nandrin. 
    Il s’agit de l’ancien échevin des sports, Benoît Ramelot. 
    Une désignation qui coulait un peu de source au sein du comité nandrinois.
    «Lors de la dernière assemblée générale, la question de la succession à André Leclère est venue sur la table. 
    Personne n’a émis le désir de reprendre cette fonction.
    Je n’ai de mon côté pas réfléchi longtemps avant de dire oui.
     J’ai posé une seule question : Qu’attendez-vous d’un président ? 
    Je ne voulais pas assumer tout ce qu’André faisait, comme rechercher des publicités par exemple.
    D’autres personnes du comité s’en charge », explique le nouveau président.
     
    DES DÉBUTS COMME SPEAKER
     
    Benoît Ramelot connaît déjà bien le Royal Sprinter Club Cycliste Nandrinois, même s’il ne fait partie du comité depuis longtemps. 
    «Mon intégration s’est faite progressivement.
     J’ai tout d’abord commencé comme speaker sur les organisations.
    je me suis ensuite de plus en plus impliqué. »
    Le nouveau président veut installer une certaine continuité par rapport aux actions menées par André Leclère. 
    Il a cependant quelques nouvelles idées dans la tête.
    «Mon premier objectif sera que l’on ne remarque pas ce changement de présidence. 
    Ensuite, j’aimerais peut-être encore un peu étoffer le programme, notamment en y introduisant des épreuves que l’on n’a jamais organisées ici à Nandrin. 
    La plus plausible serait la mise sur pied d’un cyclo-cross. 
    Mais je dois d’abord en discuter avec le comité.
     Pourquoi ne pas travailler en collaboration aussi avec d’autres clubs pour organiser, par exemple, une course en ligne entre deux clubs existants ? »
    Benoît Ramelot a aussi plusieurs envies, un peu moins sportive, mais toujours en rapport avec le monde du cyclisme.
    «Mon ambition serait aussi de pouvoir redonner un capital sympathie aux courses cyclistes. 
    Le côté sportif du vélo est contraignant et a un côté dérangeant pour la population.
     Il faudrait que cela redevienne une fête.
     Dans ce sens-là, je me réjouirai lorsque la rue Saint-Donat, entre Yernée et Saint- Séverin, sera réparée. 
    Cela nous permettrait de soulager le village de Villers-le-Temple. 
    Enfin,je veux aussi que notre club garde son aura qu’il a dans la province », conclut le nouveau président du Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois. 
     
    Article de 
    CÉDRIC WILLEMS pour La Meuse 
     
     
    LE PORTRAIT
     
    Benoit Ramelot
    PRÉSIDENT DU CLUB DE NANDRIN
     
    Age : 52 ans.
    Lieu d’habitation : Villers-le-Temple.
    Profession : indépendant.
    Carrière cycliste : dans les catégories débutant, junior et amateur de 1978 à 1987
    . « J’ai toujours été affilié au sein de l’Union Cycliste Seraing durant ma carrière, entre mes 16 ans et mes 25 ans », confie Benoit Ramelot.
    Palmarès : aucune victoire en dix années. 
    C’est surtout dans la catégorie amateur que Benoît Ramelot s’est mis en évidence.
     En 1981, il prenait la 7e place de Liège - Saint-Séverin. 
    En 1982, il est devenu champion du club,champion provincial interclubs avec l’UC Seraing à Hannut, il a pris la 7e place du championnat provincial qui se déroulait à Nandrin et il a été élu espoir de l’Union Cycliste Seraing.
    Mais son plus grand souvenir est sa 11e place à la Flèche Ardennaise en 1985.