arnaque

  • Nandrinois : Faite attention à vos états des dépenses mensuel par carte crédit

    Tous les jours, des clients belges de Visa se plaignent de retraits mensuels de 15 € indiqués par la mention : « WLY- *PLEINSREDUCS.BE ».

    Après en avoir fait les frais, nous avons demandé des comptes.

    Worldline parle d’une « arnaque »… même si elle n’est pas illégale.

    Explications.

    Cette histoire pourrait vous arriver comme elle est arrivée à l’auteur de cet article.

    Il a beau être journaliste, il s’est dit, en relisant son état des dépenses mensuel envoyé par Visa, qu’il aurait dû être plus vigilant.

    Dans les « achats » de mai, il constate un prélèvement de 15 €, d’une société s’appelant « WLY*PLEINSREDUCS.BE ».

    Il avait déjà vu ce retrait il y a quelques mois, mais avait oublié de vérifier.

    Là, il tape le nom du commerçant sur internet et il constate que beaucoup de gens se plaignent. Nous appelons Worldline, au 02/205.85.85.

    Après 15 minutes d’attente, on demande des explications sur ces 15 €. On nous apprend qu’on est débité de la sorte depuis octobre 2016, soit 120 € ponctionnés pour on ne sait quel service !

    On nous parle d’une arnaque bien connue et on nous conseille de bloquer immédiatement la carte Visa en appelant le 070/344.344 de Card Stop.

    Ce que nous avons fait en remplissant par ailleurs un formulaire qui nous permettra, espère-t-on, de récupérer les trois derniers mois, soit 45 euros. Cela ferait donc 75 € de perdus.

    Nous appelons ensuite l’attachée de presse de Worldine, Sarah Thomas, en parlant de notre expérience.

    Elle se renseigne et nous rappelle rapidement.

    « Il s’agit bel et bien d’une arnaque. Chaque jour, nous avons plusieurs appels de personnes qui se plaignent de ces retraits. C’est une arnaque à l’abonnement quand vous effectuez un achat on-line et que vous marquez votre accord pour avoir de futurs avantages en cochant une case proposée par un site partenaire ».

    RYANAIR, LA REDOUTE, ETC.

    Ce site partenaire, c’est Webloyalty, une société américaine qui est basée en Suisse. Nous avons fait d’autres recherches.

    Ils sont aussi présents en France avec « Remises & Réductions » où on propose le même « service » de cashback.

    Elle est aussi active au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas, en Espagne et en Turquie.

    En Italie, sa filiale (Acquisti e Risparmi) a été condamnée en 2015 à 800.000 € d’amendes, ainsi que ses partenaires marchands, pour avoir abonné à leur insu des milliers 15 euros, c’est trop peu pour alerter le consommateur.

     

    SOYEZ VIGILANTS !

    Comment je me suis fait avoir de… 120 € Un conseil : vérifiez bien vos états des dépenses ! Tous les jours, des clients belges de Visa se plaignent de retraits mensuels de 15 € indiqués par la mention : « WLY- *PLEINSREDUCS.BE ».

    Après en avoir fait les frais, nous avons demandé des comptes. Worldline parle d’une « arnaque »… même si elle n’est pas illégale. Explications. de clients. Parmi les partenaires, il y avait Ryanair, eBay, TicketOne ou encore Alitalia.

    Notre euro tombe. Ces partenaires sont aussi actifs en Belgique. Il nous est arrivé d’effectuer des achats en ligne sur le site de Ryanair, mais aussi d’Amazon qui en fait partie. Dans la liste, on retrouve d’autres grands noms comme Cdiscount, La Redoute ou Priceminister.

    Bien entendu, sur les huit mois de versements à notre insu, nous n’avons bénéficié d’aucune remise, ni de chèque même si nous avons effectué d’autres achats sur ces sites. Cette pratique flirte avec l’illégalité, sans être vraiment illégale.

    Il est mentionné, en tout petit, que le service auquel on adhère est gratuit le premier mois puis payant. Personne, évidemment, ne lit ni ne voit cette remarque.

    « DIFFICILE À DÉTECTER »

    Quand nous demandons à Worldline pourquoi ils ne pré- viennent pas les gens grugés, on nous répond ceci : « C’est très difficile à détecter, car il s’agit de petits montants.

    En plus, il y a un accord même si les gens ne sont en général pas au courant qu’il est payant après un mois ». Bref, on nous conseille et on vous conseille de bien lire l’état de vos dépenses.

    Vendredi à 15h35, l’auteur de cet article a envoyé un mail de mécontentement à l’adresse « serviceclient@pleindereducs.be ». Il a beau regarder sa messagerie ce dimanche soir, il n’y a ni accusé de réception, ni réponse… 

    Article de 

    PIERRE NIZET

    1147395687.25.JPG

     

    http://www.sudinfo.be/1861336/article/2017-06-11/clients-visa-soyez-vigilants-cette-arnaque-vous-coute-15-euros-tous-les-mois

     

     

     

     

     

     

    Lameuse.be - Actualité régionale et nationale belge

  • Nandrinois attention à l'arnaque

    attention.pngFausse taxe sur les tondeuses robots !

    Le document est bluffant, mais méfiez-vous, c’est une arnaque.

    La Région wallonne n’a jamais instauré de redevance sur les tondeuses automatiques (les tondeuses robot) ! Tout courrier vous réclamant de l’argent à ce sujet est un faux.

    Si vous recevez quoi que soit, alertez la Région wallonne au numéro gratuit du SPW, le 1718. Dernièrement, un habitant de Gembloux a reçu dans sa boîte aux lettres une invitation à payer 199 euros, en guise de redevance sur sa tondeuse automatique. Le document, daté du 24 mars et qui utilise le logo officiel de la Région wallonne avec l’en-tête « Direction générale opération de la fiscalité », ressemble à un vrai.

    Il explique même que le gouvernement wallon a adopté ce nouveau décret en date du 16 février dernier et il mentionne, pour les différentes communes de l’arrondissement de Namur, les montants des redevances par commune.

    Le propriétaire d’une tondeuse robot à Gembloux devra s’acquitter d’une redevance de 199 euros tandis que ce sera 170 euros pour un habitant de Floreffe, 155 pour Sambreville, 182 pour Sombreffe, 163 pour Eghezée, 185 pour Fernelmont, 146 pour Fosse-la-Ville, 168 pour La Bruyère, 185 pour Namur, 125 pour Jemeppe-surSambre, etc.

    PLAINTE EN JUSTICE

    Alerté par le citoyen de Gembloux, via son numéro gratuit, le Service Public de Wallonie (SPW) a porté plainte entre les mains d’un juge d’instruction à Namur.

    Cela s’appelle une tentative d’escroquerie !

    « Aucune taxe wallonne ne vise ce type d’engins », insiste le SPW. En espérant que cela reste vrai, de nombreuses années encore… -

    Article de F. DE H

    1147395687.25.JPG

  • Nandrinois un nouveau style d'arnaque sur les aires d'autoroute

    alerte.jpgStéphane, un Liégeois, a fait part sur les réseaux sociaux de sa mésaventure: l’homme a été arnaqué sur l’aire d’autoroute de Spy, en venant en aide à de pseudo-Irlandais en détresse.

    Il s’agissait en fait d’une escroquerie très bien rodée, qui a déjà fait plusieurs victimes en Belgique et dans le reste de l’Europe… Début de semaine, le Liégeois est accosté sur l’aire d’autoroute de Spy par un jeune garçon, très vite rejoint par son père.

    Tous deux parlent anglais et expliquent être dans une situation délicate.

    «Ils sont irlandais, on leur a tout piqué dans la voiture et ils n’ont plus de papiers ni de cash, sauf le passeport du fils» , explique Stéphane.

    Ils ont la carte de visite de leur société, mais ont besoin d’argent pour reprendre le ferry à Calais et rejoindre l’Angleterre, puis l’Irlande.

    RETRAIT D’ARGENT

    Touché par cette situation de détresse, le Liégeois se rend au distributeur le plus proche et retire de l’argent pour le duo.

    Le père et le fils s’en vont, après avoir promis de faire un virement à leur généreux donateur, l’avoir serré dans leurs bras et pris quelques photos souvenirs.

    Quelques instants plus tard, le Liégeois se rend compte de la supercherie en tapant le nom de la pseudo-société irlandaise sur le net.

    UNE ARNAQUE BIEN RODÉE

    Car cette arnaque n’est pas un fait isolé; plusieurs personnes ont ainsi relaté avoir été arnaquées de manière similaire sur les autoroutes wallonnes, notamment au niveau de Barchon et de Mons.

    Stéphane a en tout cas porté plainte, et reconnaît aujourd’hui avoir été «très naïf».

    «Je travaille dans le web et les arnaques sur internet, je les sens à des kilomètres.

    Mais ici, ils avaient besoin d’un coup de main, ils m’ont pris par les sentiments»

    Article de  .L.P. Source Sudinfo