arnaq coeur

  • Nandrin « William nous manque tous »

    william la soirée le 10 mars 2014.JPG

    Ses amis racontent le vide laissé par leur « pote » qui s’était pendu à un arbre

    La soirée à la mémoire de William Vandervoort, ce jeune Nandrinois de 13 ans qui s’était suicidé en juin dernier à cause de ses échecs scolaires, a récolté un énorme succès samedi soir.
     Ses proches étaient tous rassemblés au Centre Nobel, à Tihange (Huy).
     L’occasion pour ses amis de raconter comment William leur manque tant.
    Un tel drame humain fait réfléchir et touche inexorablement tous les adolescents du même âge. 
    Il suffisait de voir les centaines de jeunes, âgés entre 14 et 15 ans, rassemblés samedi soir à la soirée de « l’Arnaq’coeur » organisée au Centre Nobel à Tihange, pour s’en convaincre.
     Mais la situation est encore plus difficile à vivre pour tous ceux qui le côtoyaient au quotidien. Célia,une Nandrinoise de 14 ans et qui était une des meilleures amies de William, nous raconte le calvaire qu’elle a vécu.
     «Au début, je pleurais tout le temps car je pensais à lui. 
    Maintenant ça va mieux, les larmes ne coulent plus. 
    Mais on continue de parler de lui entre amis. 
    Il nous manque tous », explique la jeune fille.
    Pour rappel la soirée avait comme but de récolter des fonds pour permettre d’offrir à William une pierre tombale en forme de coeur. 
    «Je me suis rendue trois ou quatre fois au cimetière.
    Il n’y a pas de pierre tombale pour le moment.
     Cela me rend triste car c’est un peu dépouillé », poursuit Célia.
     La jeune fille était également émue par la mobilisation autour de la mémoire de son ami.
    «C’était notre ami et il fallait lui rendre hommage.
     On se rend aussi compte comme ça qu’il y avait beaucoup de gens pour lui. 
    Ce qu’il ne savait sans doute pas… »
    Du côté de ses autres proches,c’est le même son de cloche.
    «Nous sommes là pour son honneur et pour payer une belle tombe à notre pote », nous lâchent en choeur Maxime, Clément,Junior et Thomas qui étaient des copains de classe du jeune Nandrinois.
    Mais le plus bel hommage à William, vient sans doute d’Adrien, un de ses amis proches. 
    «C’était la moindre des choses qu’on pouvait faire pour lui. 
    En plus, il mérite la plus belle tombe du monde. Franchement, on ne pouvait pas imaginer quelqu’un de mieux que lui. 
    Il n’avait aucun ennemi et était tout le temps de bonne humeur ».
     Nul doute que l’argent récolté samedi soir permettra à William de reposer dans un écrin à la hauteur des qualités qui le caractérisaient.
     
    Article de TOM JENNÉ pour le journal la Meuse H-W du 10 mars 2014
     
    Des gens venus de Suisse juste pour la soirée
     
    Des gens venus de tous les horizons étaient présents samedi soir.
    Des amis de William, sa famille,de nombreux quidams et même des gens venus de Suisse ! 
    «Ils m’ont dit qu’ils voulaient témoigner de leur soutien pour notre initiative qu’ils trouvaient formidable.
    J’ai envie de dire à tous ceux qui étaient présents : merci. 
    Ils rentrent tous dans mon coeur », commente Christina, la maman du jeune Nandrinois.
     «William me disait souvent qu’il voulait un incroyable anniversaire pour ses 18 ans. 
    Samedi,c’était son incroyable anniversaire mais sans lui… », poursuit la maman.
    Nicolas, le grand frère de William,a aussi voulu rendre hommage à sa façon à son petit frère.
     Accompagné par un ami, il a chanté devant tout le monde son morceau de rap dédié à William. 
    Un grand moment d’émotion. 
    Certains représentants politiques ont aussi participé à la soirée.
     Alexis Housiaux et Christophe Collignon se trouvaient là pour représenter la Ville de Huy. 
    Bertin Mampaka, sénateur cdH issu de la communauté congolaise, avait aussi fait le chemin depuis Bruxelles. 
    T.J.