arbre de l'année

  • Voter pour le chêne des mâcrales

    20 candidatures ont été soumises à la Fondation wallonne pour la conservation des habitats pour espérer être élu l’arbre le plus remarquable de Belgique.

    Un arbre par province a ainsi été sélectionné par un jury de trois personnes.

    « La taille et l’âge de l’arbre importaient peu », explique Olivier Noiret, conseiller scientifique à la Fondation.

    « Les critères de sélection s’orientaient plus autour de l’intérêt historique et de l’accessibilité au public. »

    Pour la province de Liège, c’est le chêne des mâcrales d’Ouffet qui a été choisi. Un arbre riche en anecdotes, comme le souligne l’échevine Renée Lardot.

    « Il y a plusieurs centaines d’années, c’était notamment un point de repère pour les militaires », dit-elle.

    Elle ajoute que l’arbre est vieux de 200 à 300 ans.

    « Dans les années 1900, les riverains portaient un clou ou frottaient un chiffon sur leur dent malade ou leur membre endolori », continue l’échevine.

    « On plantait alors le clou dans l’arbre, ou on nouait le chiffon autour du trou. En faisant cela, on pensait que l’arbre absorbait les maux. »

    Une autre légende entoure celle de l’arbre : celle, comme son nom l’indique, des mâcrales. Au 17e siècle, la cour de justice d’Ouffet a alimenté les procès de sorcellerie.

    « On les amenait là pour qu’elles soient jugées », dit-elle.

    « Mais rien n’atteste complètement de cela, c’est une légende. »

    Michel Focan, passionné par l’histoire d’Ouffet, reste lui aussi dubitatif. Vous pouvez voter pour le meilleur arbre sur le site internet www.boomvanhetjaar.be

     

    chene.JPG

    1147395687.25.JPG