antoine demoitié de nandrin dimanche au national à wielsbeke

  • Antoine Demoitié de Nandrin dimanche au National à Wielsbeke

    ad.JPG
    Le championnat de Belgique professionnel retiendra toute l’attention des amateurs de cyclisme ce dimanche. 
    L’équipe Wallonie-Bruxelles des Liégeois Delfosse, Demoitié, Dernies et Stassen pourrait y réaliser un très beau résultat sur le circuit entièrement plat de Wielsbeke. 
    Le directeur sportif de la formation, l’Ambresinois Michel Dernies, est d’ailleurs très confiant avant ce rendez-vous très important.
    L’équipe Wallonie-Bruxelles peut nourrir de belles ambitions en vue du championnat de Belgique professionnel de ce dimanche.
    Avec le sprinter nandrinois Antoine Demoitié ainsi que son coéquipier Robin Stenuit, la formation dirigée par l’Ambresinois Michel Dernies dispose de deux belles cartes en vue d’une arrivée au sprint sur le circuit ultra-plat de Wielsbeke. 
    «Mais je ne pense pas que cela arrivera au sprint », commente directement l’ancien coureur professionnel.
    «Ce sera un championnat de Belgique très spécial. 
    Il n’y a en effet pas beaucoup d’équipes qui disposent de plus de dix coureurs. 
    Si un groupe part, la course peutêtre terminée. »
    La mission première des hommes de Wallonie-Bruxelles sera donc de se glisser dans les différentes échappées.
     «Il nous faut d’office un homme devant. 
    À Geel, en 2012, nous n’avions personne dans l’échappée et nous avons donc dû rouler.
    Avec 14 coureurs au départ, nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas être représentés », explique Michel Dernies.
    Deux situations qui permettraient peut-être à l’équipe de réaliser un rêve que Michel Dernies avait pu concrétiser en 1983 avec sa troisième place : monter sur le podium. 
    «Je rêve évidemment d’un podium.
    Mais c’est un rêve qui pourrait peut-être devenir réalité avec l’effectif que nous avons.
     La porte est en tout cas grande ouverte pour un tel résultat.
    Mais nous devons faire attention à ce qu’il n’y ait pas de courant d’air et qu’elle se reclape dans la figure. »
    Michel Dernies a d’ailleurs des difficultés à déterminer le scénario de la course, et surtout à faire un pronostic sur le nom du vainqueur. «Tous ceux qui seront présents au départ peuvent faire quelque chose. 
    Il s’agit en effet de l’un des championnats de Belgique les plus ouverts », conclut l’Ambresinois. 
    L’espoir est donc permis de voir un de nos représentants liégeois sur le podium.
     
     
    Article de CÉDRIC WILLEMS dans le Jounal La Meuse de H-W du 27 juin 2014