andré leclère de nandrin

  • André Leclère de Nandrin garde d'excellents souvenirs de ses 35 années de présidence

    André Leclère.JPG

    Merckx et Maertens étaient à Nandrin
     
    André Leclère a passé 35 années à la tête du Sporting Club Cycliste Nandrinois, devenu Royal entre-temps. 
    L’actuel président d’honneur est l’un des membres fondateurs du club, crée en 1959 pour le coureur local José Colette.
    En 56 ans, il a accumulé de nombreux souvenirs et a eu l’occasion de côtoyer quelques grands noms du monde du cyclisme sur les épreuves nandrinoise.
    «Je me rappelle notamment qu’Eddy Merckx s’est aligné à plusieurs reprises au départ de nos courses.
     Il arrivait vers 11h et il était déjà prêt à rouler. 
    C’était un fameux coureur. 
    J’aimais aussi Freddy Maertens. 
    Il est venu s’imposer trois fois lorsqu on montait le Halleux.
     C’était un coureur tout aussi agréable après son effort. 
    Je me souviens aussi des critériums d’après-Tour que nous organisions.
    Le circuit était noir de monde », déclare-t-il.
    André Leclère a pris la présidence du club sur la demande de ses amis au début des années 1980. 
    Une requête qu’il a directement acceptée sans hésiter. 
    Et il ne regrette quasi rien de ces 35 années à la tête du club cycliste de Nandrin. 
    « La seule véritable chose que je regrette est d’être devenu vieux.
     mais j’ai travaillé durant toutes ces années avec une équipe formidable.
     Il ne faut pas les oublier car je n’étais pas tout seul à faire les choses.
     Je sais qu’il y a des personnes capables de gérer qui sont toujours là et je ne m’inquiète pas pour la suite », explique le président d’honneur. 
    Mais on peut tout de même penser que dans un coin de sa tête, il est toujours très déçu de n’avoir pu organiser le championnat de Belgique professionnel en 2009 pour les 50 ans du club. 
     
    Article de C.W. La Meuse