afsca

  • Nandrinois fini les mauvaises surprises avec Foodweb

    Comment savoir si le restaurant dans lequel vous projetez d’inviter votre compagne est certifié conforme par l’Afsca ? Bien sûr, un certificat de conformité est apposé sur chaque devanture mais lorsque l’on est chez soi à se demander dans quel restaurant réserver, on n’y a pas accès.

    ACCESSIBLE À TOUS

    Une plate-forme Web existe pourtant. Foodweb répertorie l’ensemble des établissements qui ont été contrôlés par l’Afsca.

    Et les résultats de ces contrôles. Peu connue du grand public car elle est en partie destinée aux professionnels du secteur, Foodweb met pourtant, depuis fin 2015, à disposition des consommateurs les résultats d’inspection, sous la forme d’un système de scores. Mieux encore, depuis 2016, la plateforme a été améliorée. Une information plus détaillée sur la signification des symboles utilisés est notamment disponible.

    En haut de la page de Foodweb.be, il suffit de cliquer sur le lien « consommateur » pour accéder à l’espace de recherche. Par secteur, ville ou nom de l’établissement, vous pouvez aisément trouver un restaurant agréé par l’Afsca et profiter ainsi d’une délicieuse soirée qui ne risque pas d’être gâchée par la mauvaise hygiène du personnel en cuisine. Quant aux professionnels, qui disposent d’un code personnel, ils peuvent désormais accéder à l’historique de leurs résultats et ainsi suivre l’évolution de l’ensemble de leurs contrôles. Les opérateurs peuvent également y imprimer directement leur agrément. Un lien bien utile pour tous !

    F.J.

    https://www.foodweb.be/

    1147395687.25.JPG

  • l’AFSCA a réalisé une action de contrôle de l’hygiène dans les communes d’Amay, Nandrin Esneux et Neupré

    i2.JPGDe lundi à samedi, 19 inspecteurs ont  fait le tour d’Amay, Nandrin, Esneux et Neupré.

    350 opérateurs de distribution, des bouchers aux restaurateurs en passant par les cuisines de collectivité et les crèches, ont vu ou vont ainsi voir leur hygiène contrôlée. Il en est de même des forains et des marchands ambulants. Ces visites ont été annoncées.

    « L’Europe interdit de prévenir mais accorde une dérogation pour un nombre limité de contrôles annoncés. Chez nous, c’est une fois par an par province. Les opérateurs ont reçu une invitation pour se rendre à une séance d’information et de sensibilisation en mars (quelles sont leurs obligations, comment se passe un contrôle) avec l’aide des communes », explique Julien Hamoir.

     

    A.G.

    1147395687.25.JPG