administration communale

  • Nandrin Sur RTC Liège

    i2.JPGMême RTC Liège est venu sur notre place faire un reportage !!! 

    60 ans d'histoire partis en poussière.

    Les travaux de construction commenceront dès le mois de juin, l'ouverture officielle est prévue pour Juin 2018.

    Voir l'article et vidéo clic ici 

     

     

  • Les pelleteuses ont entamé leur ballet destructeur sur la place Musin de Nandrin

    Ce jeudi dès 8h30, les engins de démolition sont entrés en action place Ovide Musin à Nandrin.

    L’entreprise Legros, de Seraing, est chargée de désosser l’administration communale (celle située entre l’ancien tribunal et Musin).

    Un bâtiment moderne, regroupant les services communaux et du CPAS, va y être construit à la place.

    Le personnel communal, une partie du Collège, quelques Nandrinois dont l’ancien bourgmestre Joseph Nandrin, et les opposants au projet se sont regroupés, jeudi matin, place Ovide Musin pour assister au début des travaux de démolition du bâtiment de l’administration communale de Nandrin. Geste symbolique, Monique Dizier, petite-fille d’Armand Dizier, ancien mayeur de Nandrin qui avait initié en 1954 la construction du bâtiment qu’elle-même avait inauguré enfant, a porté le premier coup de pelleteuse.

    «Je me rappelle avoir coupé le cordon d’inauguration à l’âge de 5 ou 6 ans. Cela me rend forcément un peu triste de voir tomber le bâtiment car je m’y suis aussi mariée mais j’en comprends les raisons. Ce qui va être bâti sera super beau.

    demolition batiment ,administration communale ,nandrin ,expressions communes ,lemmens michel ,john wery ,nandrin ,politique ,

    Je suis très contente d’avoir été invitée aujourd’hui», confie Monique Dizier, à présent âgée de 65 ans. La Nandrinoise s’est déplacée avec son mari, sa fille et deux petits-enfants, pour assister à l’événement. Les engins de chantier de la société Legros, à Seraing, ont méticuleusement désossé le bâtiment qui abritait jusqu’il y a peu encore le bureau du bourgmestre/salle du Collège et le secrétariat, notamment.

    Les travaux de démolition ont duré toute la journée, et se poursuivent ce vendredi. «Tout devrait être par terre vendredi. Cela va assez vite.

    Si les pelleteuses travaillent avec précaution, c’est parce que l’entreprise qui démolit devient propriétaire de tous les matériaux qu’elle peut revendre, comme les encadrements de fenêtres en pierre bleue», éclaire John Wery, architecte du nouveau projet d’administration communale. Pour rappel, le bâtiment actuel est rasé en prévision d’une nouvelle construction, plus moderne et moins énergivore.

    C’est le choix de la majorité nandrinoise (Expressions Commune(s) qui a prévalu, malgré les derniers rebondissements (les deux groupes d’opposition avaient inscrit in extremis un point à l’ordre du jour au conseil communal visant à suspendre les travaux.

    Le point n’avait finalement pas été approuvé NDLR).

    «En réalité, cela fait plus de deux semaines que les travaux de désamiantage sont en cours.

    Maintenant qu’ils sont terminés, la phase la plus spectaculaire (la destruction) a lieu. C’est parti pour 200 jours ouvrables de travaux.

    Fin juin, la structure sera visible et fin août le bâtiment devrait être fermé», commente Michel Lemmens, bourgmestre de Nandrin qui assume l’option choisie (destruction/reconstruction et non rénovation).

    « Je reste persuadé que nous avons choisi la solution la plus pérenne pour la commune. À l’heure où il n’y a plus de tabou sur l’avenir des intercommunales voire peut-être des communes, avoir une administration communale neuve et moderne consolide un pôle d’activité à Nandrin et pérennise l’emploi sur la place .»

    Article de ANNICK GOVAERS source Sudinfo H-W


    Démolition de la maison communale de Nandrin... par sudpresse

     


    Nandrin: la destruction de la maison communale... par sudpresse

     

     

     

  • Nandrin «Picasso en plein Rubens»

    André Jaminon AG.JPGAndré Jaminon, conseiller CPAS Ecolo de 69 ans, est toujours remonté contre son groupe Expressions Commune(s).

    Il est venu prendre des photos de la démolition et n’a pas manqué de rappeler son mécontentement au bourgmestre.

    Plaignant lors de l’enquête publique, le Nandrinois avait introduit un recours en annulation contre la nouvelle administration.

    Ce recours n’étant donc pas suspensif, les travaux peuvent se poursuivre.

    Il est actuellement toujours pendant au Conseil d’État.

    « Je suis amoureux du patrimoine local et voir ça me rend malade.

    Dans notre programme, nous avions inscrit la préservation du caractère rural et condruzien de Nandrin.

    Ici, nous aurons un Picasso au milieu de Rubens!» 

    Article de Annick G Source Sudinfo H-W 

    Article sur le recours au conseil d'Etat 

    Un recours contre la nouvelle administration clic ici de Nandrin

     

     

     

  • L’opposition «Pour Nandrin» inquiète

    uPN.JPG«Et si on retrouve des ossements?»

    Deux membres du groupe d’opposition «Pour Nandrin» étaient présents pour observer les travaux de démolition. Ils sont inquiets: « Le bâtiment se situe exactement à la place de l’ancien cimetière de Nandrin, transféré en 1887 rue Famioul.

    En 1928, lors de la construction de l’église, des ossements humains avaient été retrouvés.

    Cela a aussi été le cas en 2010 lorsque le nouveau pavement a été réalisé .

    Il est donc possible que l’entrepreneur tombe sur d’anciens ossements. Nous espérons que si c’est le cas, les autorités communales entreprendront les démarches nécessaires », déclare Marc Evrard.

    Dans l’espoir de stopper le chantier?

    « Tout dépend de la nature des ossements.

    Il faudra voir avec la Région wallonne.

    Et si ces ossements ne sont pas d’intérêt archéologique, au moins les placer dans une fosse commune ».

    « C’est une question de respect des morts», ajoute Bodgan Piotrowski.

    Article de Annick G Source Sudinfo H-W 

    La démolition du bâtiment de l’administration n’est pas suspendue à Nandrin

     


    Destruction de la maison communale à Nandrin... par sudpresse

     

  • La CSC défend la nouvelle administration communale de Nandrin,réaction de l'opposition

    ADN Source Sudinfo.JPGCe mardi soir, les édiles nandrinois se rendront à un conseil communal extraordinaire convoqué par les deux partis d’opposition, Union Pour Nandrin et Tous ensemble.

    Unique point à l’ordre du jour: la préservation du bâtiment de l’administration communale, qui devait être rasé incessamment pour construire à la place un bâtiment neuf.

    Un point qui pourrait passer, compte tenu de l’étroite majorité et du vote inconnu de la conseillère Muriel Brandt, la potentielle nouvelle échevine (cdH) qui ne l’est toujours pas.

    La Confédération des Syndicats Chrétiens a décidé de monter au créneau pour soutenir ses affiliés(environ un tiers du personnel communal).

    Elle a envoyé un communiqué pour dénoncer l’attitude de l’opposition qu’elle juge «incompréhensible» et « irrespectueuse envers le personnel communal .»

    « Pourquoi une réaction si tardive?

    La dépense a été budgétisée, l’accord de subsides a été reçu, le marché a été attribué. On s’insurge contre ce manque de respect envers le personnel.

    Il a droit à de bonnes conditions de travail dans des bâtiments qui répondent aux normes de sécurité et de bien-être, ce qui n’était plus le cas (pas de sortie de secours au 2e étage, problème de chauffage, d’électricité, pas d’accès PMR etc.).

    Tout remettre en question aussi près du but aura de lourdes conséquences, notamment financières, qui se répercuteront sur l’administration », dénonce Gaston Merkelbach, secrétaire régional CSC Services Publics.

    « En outre, l’entreprise de construction Cop & Portier (de Flémalle) perdrait un chantier qui représente l’équivalent de 8 à 10 emplois pendant un an, ce n’est pas rien », abonde Pol Gilles, secrétaire régional CSC bâtiment, industrie et énergie.

    La CGSP, elle, n’entre pas dans le débat.

    « Il y a beaucoup de manipulation politique dans ce dossier, nous ne prenons pas parti.

    Ce qui importe pour nous, c’est que le personnel bénéficie de conditions de travail satisfaisantes.

    Nous restons vigilants », assure Philippe Lizin, secrétaire régional intersectoriel pour la CGSP de Huy.

    Si la CSC ne se déplacera pas au Conseil, plusieurs membres du personnel devraient y mener une action.

    Le directeur général, chef du personnel, Pierre Jamaigne, n’a pas souhaité faire de commentaire.

    Article de ANNICK GOVAERS Source Sudinfo

     

    Réaction de l’opposition

    «Au détriment des Nandrinois»

     

     

    Marc Evrard, chef de file d’uPN, s’est indigné à la lecture du communiqué de la CSC et surtout de la signature de Gaston Merkelbach, ancien co-organisateur du Nandrin Rock Festival et fils de du président de la section nandrinoise du cdH.


     « Il est lié à Michel Lemmens par le festival et son papa est le meilleur soutien du bourgmestre...


    Cette intervention est cousue de fil blanc », accuse-t-il.


    En dehors de la personne du secrétaire régional CSC, qui n’habite pas Nandrin, des membres du personnel communal prévoient de manifester leur désaccord au Conseil.

    Entend-il ce mécontentement?

    « Quand on vous propose le top, forcément ça donne envie.

    Mais pas au détriment des Nandrinois.

    La commune n’a pas les moyens de se payer un tel luxe, assène-t-il.


    Le bâtiment visé par la destruction n’accueillait que 8 personnes
    ,dont , le bourgmestre et le directeur général.


    S’il avait été insalubre, Michel Lemmens l’aurait déclaré comme tel depuis longtemps.
    Certes, il n’est plus aux normes et énergivore mais on pourrait le rénover et investir dans les écoles.

    Cette pression sur l’opposition est scandaleuse ».

    Le groupe Tous Ensemble se réunissait lundi soir pour adopter une position concertée.

    « Le personnel a toute notre attention mais il faut envisager le dossier dans sa globalité.

    Une administration publique vise à accueillir le public...


    L’objet du point n’a rien à voir avec le personnel.»

    Article du 12 septembre 2013

    Nouvelle administration ? clic ici « Mais où va-t-on ?... »

     

     

     Convocation d’un conseil communal extraordinaire à Nandrin clic ici  le 22 novembre 2016

    L’emprunt d’un million d’euros clic ici passe à la trappe à Nandrin

    Nandrin Administration clic ici : la CCATM rend un avis négatif

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Nouvelle administration ? cli ici« Mais où va-t-on ?... »

     Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

     

  • la CSC dénonce «un manque de respect» de l'opposition envers le personnel communal dans le dossier polémique de la nouvelle administration à Nandrin

    CSC ADN Source Sudinfo.JPG

    La CSC (qui représente un tiers de l’administration communale et du CPAS de Nandrin) a envoyé un communiqué de presse pour dénoncer « le manque de respect de l’opposition envers le personnel communal. »

    Il vise uPN et TE qui ont convoqué un conseil communal d’urgence ce mardi soir pour annuler le chantier de démolition du bâtiment de l’administration communale.

     

    Nandrin: la CSC dénonce «un manque de respect» de l’opposition envers le personnel communal dans le dossier polémique de la nouvelle administration - lameuse.be '); 

    Voici le contenu du communiqué de presse de la CSC :

    «Alors que le personnel de l’administration communale de Nandrin entrevoyait enfin de meilleures conditions de travail, celles-ci risquent de lui échapper… En effet, les groupes d’opposition au conseil communal semblent remettre en cause la démolition du bâtiment qui devait commencer incessamment pour permettre la construction d’une aile moderne et adaptée aux réalités d’une administration du 21e siècle. Du moins, le point a été porté à l’ordre du jour d’un conseil communal de ce 22 novembre.

     

    Pourquoi une réaction si tardive ? La dépense a été budgétisée, l’accord de subsides a été reçu, le marché a été attribué. Du côté du personnel, c’est l’incompréhension la plus totale. «Non seulement, on ne comprend pas pourquoi une réaction aussi tardive, mais surtout on s’insurge contre ce manque de respect envers le personnel ! s’exclame Gaston Merkelbach, secrétaire régional CSC Services Publics. Le personnel a droit à de bonnes conditions de travail : il doit évoluer dans des bâtiments qui répondent aux normes de sécurité et de bien-être, ce qui n’était plus le cas. Il a mis beaucoup d’espoir dans la construction d’un nouvel immeuble, il a participé au déménagement et il travaille à l’étroit dans l’attente de ce nouveau bâtiment. Tout remettre en question aussi près du but aura de lourdes conséquences : les mandataires locaux doivent en prendre conscience ! »

    En effet, le personnel serait contraint de vivre dans du provisoire pour un temps très long et, en plus, il risque de payer la note à terme: la non-réalisation du projet entraînera, en effet, des coûts importants pour la commune qui, in fine, se répercuteront sur l’administration.

    «Et en outre, une entreprise de la construction de la région perdra un chantier qui représente l’équivalent de 8 à 10 emplois pendant 1 an, intervient Pol Gilles, secrétaire régional CSC bâtiment, industrie&énergie. Ce secteur est en souffrance : chaque chantier qui lui échappe aggrave le mal qui le gangrène. Nous demandons aux élus de Nandrin d’y réfléchir à deux fois avant de remettre en question le projet ».

    Plus d’infos et de réactions dans La Meuse Huy-Waremme de ce mardi.

     Convocation d’un conseil communal extraordinaire à Nandrin clic ici  le 22 novembre 2016

    L’emprunt d’un million d’euros clic ici passe à la trappe à Nandrin

    Nandrin Administration clic ici : la CCATM rend un avis négatif

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Nouvelle administration ? cli ici« Mais où va-t-on ?... »

     Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

     

     

     

     

     

  • Les travaux vont débuter à Nandrin pour la nouvelle administration

    Depuis quelques jours, une construction en bois, type chalet, a été adossée à la façade avant de l’administration communale (maison Musin) de Nandrin.

    En réalité, il s’agit d’un sas de température qui servira d’entrée dès le début des travaux de démolition et construction de la nouvelle administration communale.

    Laquelle regroupera à la fois les services communaux et ceux du CPAS.

    « L’entrée se fera de ce côté pendant les travaux pour une question de sécurité , confirme le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens.
    L’entrée sur le côté ne sera plus accessible puisque la nouvelle administration sera accolée au bâtiment Musin .» On ne pourra donc plus passer entre ce dernier et le bâtiment datant de 1954 qui abrite le bureau du bourgmestre et le secrétariat, notamment.

    Bâtiment qu’il est prévu de raser, pour rappel.

    L’installation d’un chalet annonce des travaux imminents.

    « Le sas n’est pas encore utilisé mais le sera.

    Nous avons notifié le marché à l’entreprise, chantier qui va être mis en œuvre », indique le mayeur sans avancer de date précise.

    Du côté de l’opposition, on tire la sonnette d’alarme.

    « On a tout lieu de penser que les travaux sont sur le point de démarrer.

    Aménager une entrée provisoire au bâtiment Musin est un signe clair.

    Or, nous n’approuvons pas la destruction du bâtiment de l’administration, rénové à grands frais il y a peu », rappelle Marc Evrard, chef de file d’Union Pour Nandrin.

    Qui a décidé d’agir de concert avec l’autre groupe d’opposition, Tous Ensemble, pour convoquer un conseil communal extraordinaire sur la question (rénovation/extension vs démolition/reconstruction).

    Sept conseillers (sur 17) ont signé cette demande de convocation, soit un tiers des élus, ce qui rend la tenue de ce Conseil inévitable pour la majorité.

    L’objet du point unique à l’ordre du jour porte sur la préservation dudit bâtiment.

    « Nous sommes toujours mis devant le fait accompli.

    Le dossier de la nouvelle maison communale est venu sur la table du Conseil en 2013 (lancement d’une étude de projet), puis en 2015 (désignation d’un auteur de projet) et tout à coup, en 2016, on nous présente des plans terminés sans avoir eu l’occasion d’en débattre en amont.

    Or, le Conseil avait approuvé une étude objective sur l’opportunité de conserver ou non le bâtiment de l’administration communale. Il était normal que les résultats de cette étude soient communiqués au Conseil.

    Cela n’a jamais été le cas », reproche Marc Evrard.

    « Il devait y avoir une analyse de plusieurs options: rénover, détruire etc. Nous n’avons pas eu d’explications quant à la décision prise. Nous ne sommes pas d’accord avec cette méthode.

    On a l’impression qu’ils se disent que le plus important est de mettre le train en route et qu’après, il n’y aura plus moyen de l’arrêter », abonde Benoît Ramelot, chef de groupe Tous Ensemble.

    Si ce dernier se dit prêt à entendre des arguments objectifs en faveur d’une destruction/ reconstruction (« quitte à être convaincu »), Marc Evrard et son groupe s’affichent en défaveur d’une telle option.

    Ils souhaitent la suspension des futurs travaux.

    N’est-ce pas trop tard? « Mieux vaut tard que jamais.

    Et on ne peut pas nous incomber la faute de la précipitation.

    Il fallait faire les choses dans l’ordre.

    Le projet actuel de près de 2 millions est démesuré. »

    Le bourgmestre, en Collège ce lundi à propos de la convocation sollicitée, n’a pas commenté le fond du dossier. «Nous sommes en train d’en débattre.

    Nous préparons notre réponse pour la semaine prochaine. »

    Article ANNICK GOVAERS source Sudinfo.

     

    L’emprunt d’un million d’euros clic ici passe à la trappe à Nandrin

    Nandrin Administration clic ici : la CCATM rend un avis négatif

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Nouvelle administration ? cli ici« Mais où va-t-on ?... »

     Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

     

  • Nandrin Administration : la CCATM rend un avis négatif

    adnsource sudpresse.JPGL’enquête publique concernant l’aspect urbanistique de la nouvelle administration communale s’est terminée le lundi 9 mai.

    Un seul habitant s’est manifesté, nous apprend le service urbanisme.

    Sa remarque concernait l’architecture du bâtiment non adaptée au caractère rural de la place de Nandrin.

    Il s’inquiète également du débordement du ruisseau qui passe en dessous de la maison communale et regrette que la population n’ait pas eu l’occasion de s’exprimer plus tôt sur l’orientation du projet.

    Quant à la Commission consultative d’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM) de Nandrin, elle a rendu un avis défavorable ce mercredi. Un avis qui n’est que consultatif mais qui sera remis au fonctionnaire délégué de la Région qui tranchera dans ce dossier.

    « J’étais présente à la réunion en tant qu’invitée puisque je suis représentante politique. Les remarques portaient sur l’architecture, l’intégration du bâtiment à son environnement, les matériaux (ils auraient préféré des briques au bois), la forme des baies, la gestion du ruisseau.

    Ils avaient énormément de questions sur la manière dont les choses ont été travaillées », rapporte Charlotte Tilman, échevine de l’aménagement du territoire.

    Regrettent-ils de ne pas avoir été associés en amont?

    « Il y a eu des discussions en ce sens, mais cela n’a pas été mis dans le dossier.

    Le Collège a respecté la procédure. Et il y a eu une réunion d’info. »

    Article  A.G source Sudpresse Sudinfo 

  • Des tensions politiques au sein de la majorité à Nandrin ?

    5p99c-smile_point_d_interrogation.pngLors du vote pour la nouvelle Administration Communale du lundi 2 mai 2016 à Nandrin , le vote a été de 8 Pour et 9 abstentions ! Une abstention au sein de la majorité par la CDH Murielle Brandt !

    les 8 autres absentions viennent des groupes d'opposition "Tous Ensemble" et "Pour Nandrin".


    Nous apprenons par nos confrères du journal "L'Avenir " de mercredi 4 mai 2016,que la Conseillère CDH de la majorité auteur de l'abstention aurait du devenir échevine fin 2015 ,en raison d'un accord avec les Socialistes (PS) qui forme la majorité dans une tripartite portant le nom "d'Expressions Commune(s)" .

    Nous somme à presque la mi 2016 et les accords ne sont toujours pas respecté selon les informations de nos confrères du journal "L'avenir".

    Bien entendu, s'abstenir ne signifie pas Non ! donc, le projet est passé !!!

     

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

     

    Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Conseil Communal et réunion conjointe de Nandrin aujourd’hui lundi 2 mai 2016 à 19 h 30

  • Modernisation de l'Administration Communale de Nandrin et intégration du CPAS dans une structure commune enquête publique

    acn2.JPG

    Clic sur l'image pour agrandir 

    Enquête publique clic ici.JPG

    Modernisation de l'Administration Communale de Nandrin et intégration du CPAS dans une structure commune enquête publique 

    Une réunion d'information sera organisée dans la salle du conseil communal

    Place Arthur Botty ,n°1 Nandrin 

    Le 3 mai 2016 à 20 h 

    vision du projet clic ici.JPG

    vision du projet clic ici.JPG

     

  • Nandrinois attention Pas de bus, ni de train ce lundi en Province de Liège

    atten.jpg

    Ce lundi 19 octobre, la première des « grèves tournantes par province », décrétée par la FGTB, va toucher celle de Liège (et celle de Flandre-Orientale).

    Les syndicats CSC et CSLB ont décidé de ne pas y participer.

    « L’objectif est que la province soit à l’arrêt durant 24 heures, explique-t-on à la FGTB. Il y aura des piquets de grève devant les entreprises et, partout où on pourra arrêter, on arrêtera. »

    En clair, il ne sera donc pas possible d’aller travailler à moins de forcer le piquet. Il est vraisemblable que les affiliés aux deux autres syndicats respecteront le piquet.

    Seuls les nonaffiliés pourraient être tentés de les forcer.

    À moins que des procédures d’extrême urgence ne soient demandées en justice pour lever les piquets ? « Les patrons ne pourront pas demander l’extrême urgence vu que la grève est annoncée bien à l’avance », commente-t-on à la FGTB en espérant qu’il n’y en ait pas.

    « Même si Infrabel y a eu recours la semaine dernière pour la grève de la SNCB à Bruxelles. »

    Concrètement donc, il faut s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de bus en province de Liège lundi, les piquets empêchant le personnel d’entrer dans tous les gros dé- pôts (Jemeppe, Robermont…) Il n’y aura pas de train non plus, ils seront limités à Bruxelles et à Namur, y compris les Thalys.

    Il y aura des perturbations prévues dans l’enseignement officiel (le libre étant plus souvent épargné car davantage occupé par les affiliés au syndicat chrétien). Du côté des hôpitaux, il devrait y avoir un service minimum et d’urgence (pas ou peu de consultations donc).

    Les administrations communales devraient être fermées (en tout cas celles situées sur des communes à majorité socialiste).

    Et tout le bassin sidérurgique sera à l’arrêt (ArcelorMittal, FN, Techspace, CMI…) Le Parc Scientifique du Sart Tilman devrait à nouveau avoir la visite des piquets volants.

    Y aura-t-il aussi des barrages filtrants sur les routes et autoroutes comme il y a un an ? « Ce n’est pas prévu prioritairement car il faudra d’abord organiser les piquets un peu partout.

    Mais cela pourrait arriver… »

    Autant prendre ses précautions !

     

    Source SudPresse article de LUC GOCHEL

     

     

    Attestation de perturbation TEC

     

    Une attestation de perturbation sera disponible en ligne dès mardi matin.