3 home-jackers

  • 3 home-jackers à Nandrin et Anthisnes risquent au moins 5 ans ferme

    voleur.gifTrois hommes suspectés de plusieurs faits de braquages violents ont comparu lundi devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Liège. 
    Ces trois Liégeois âgés de 42 à 44 ans, membres présumés d’une association de malfaiteurs, sont poursuivis pour avoir principalement volé des véhicules de valeur en menaçant parfois les propriétaires d’une arme sur la tempe. 
    Des peines de 5 ans de prison ont été requises par le parquet contre deux des prévenus.
    Contre un troisième, déjà condamné antérieurement à une peine de 6 ans de prison,le parquet a réclamé une peine d’un an de prison complémentaire dans le cadre de l’absorption de ces faits par les précédents.
    Les braquages s’étaient déroulés entre décembre 2010 et mai 2011 à Liège ainsi que dans la région située à proximité de la route du Condroz. 
    Les auteurs des faits, agissant selon les circonstances à deux ou trois, s’attaquaient aux propriétaires de voitures de valeur.
     Ces véhicules auraient été dérobés dans le but de commettre d’autres braquages.
    Les auteurs faisaient usage de détermination et de violences extrêmes, menaçant parfois les propriétaires d’une arme sur la tempe en les attaquant sur des parkings ou même lors de home-invasion. 
    Des personnes habitant Liège, Nandrin et Seraing avaient été les cibles de ces attaques.
     Parmi ces victimes, figure un vétérinaire qui avait été agressé sur le parking du CHU de Liège par deux hommes encagoulés. 
    Une famille de personnes travaillant dans une carrière d’Anthisnes avait également été la cible d’une tentative de vol alors que le gérant d’une sandwicherie avait été kidnappé dans le cadre d’une tentative de vol de sa recette.
    Le jugement sera prononcé le 2 mars.
     
    Dans La Meuse