2.000 heures pour un cadre 3d » willy nandrinois aujourd’hui ret

  • « 2.000 heures pour un cadre 3D » Willy Nandrinois Aujourd’hui retraité

    willy.JPGAujourd’hui retraité,Willy (70 ans) continue à soigner les plus petits détails comme il le faisait dans l’exercice de sa fonction. 
    Natif de Vielsalm, Willy s’est installé à Nandrin voici une vingtaine d’années pour retrouver le calme, la nature.

     Au terme d’une carrière comme enquêteur à la BSR (Brigade de Surveillance et de Recherche) de Seraing, Willy s’ennuyait, confie Liliane, son épouse.

    Comme son mari était bricoleur et pour l’occuper, elle lui demande de réaliser une petite boîte à cigarettes. 

    Sans modèle, sans avoir jamais travaillé le bois, Willy relève pourtant ce défi. « Oui mais j’ai monté les charnières à l’envers ! », se souvient-il en éclatant de rire. 
    C’est assez pour que le virus le gagne.

    « En fait, je me suis découvert un don, celui de travailler le bois. 
    Il faut dire que j’ai toujours aimé le bois, plus exactement le chêne car c’est un bois noble, qui sent très bon et ne présente pas d’aspérité (fibre) quand on le travaille. »
    Willy se met à créer et à réaliser diverses étagères, dévidoirs à essuie-tout etc., pour compléter la cuisine de Liliane. 
    Le garage abrite de plus en plus de chutes de parquets et autres déchets de chêne qu’il achète pour son hobby.
     Au fond du jardin, le poulailler se mue en atelier, « son paradis » comme il le qualifie. Il y installe radio, poêle à bois. Willy s’équipe de ciseaux à bois, de ponceuse, scie à onglet,râpes, limes, … 
    C’est que quand Willy se lance dans une affaire, il met tous les atouts de son côté pour la mener à bien. 
    Pour faire plaisir aux uns et aux autres, il crée des porte-photos, des nichoirs, des crèches « équipées de lumière et j’y ajoute les personnages », des socles pour statuette, des cadres (reconstitution de pièces de maison) en 3D.
    « Je passe quelques 2.000 heures par cadre 3D. » Et quand on vous dit que Willy soigne le moindre détail, jugez : « Je réalise quasi tous les éléments de décor, du barreau du lit de bébé aux bottes ou bibelot que je place dans ces cadres 3D.
     Non, je n’ai aucun modèle et ne fais aucun plan, pas plus que je ne prends de mesures.
    Dans ma tête, je visualise la conception du modèle et puis je commence la découpe.
     Je termine en vitrifiant la réalisation. » 
    Où voir ses réalisations ? Willy aime faire découvrir sa passion, aussi de temps à autre il présente ses réalisations lors de marché artisanaux. « J’adore travailler devant les visiteurs et enfants. Je montre les gestes, je parle du bois… C’est un plaisir.» l
    Article de  SONIA KOZLOWSKI dans le journal La Meuse H-W du 30 septembre 2013