2 ours nandrin

  • La guerre entre les Deux Ours fait rage à Nandrin

    2 ours.JPG

    La commune de Nandrin comptera-t-elle bientôt deux salles de concerts portant le nom de Deux Ours ?

    C’est en tout cas le souhait de Gérard Miller, patron de l’Industrie de Nandrin (devenue Barbacoa).

    Il a posté sur sa page Facebook le certificat d’enregistrement de la marque « Deux ours » auprès de l’Office Benelux de la propriété intellectuelle, pour un piano-bar cabane à copains à l’étage de son resto. Ce nom est pourtant déjà utilisé par Fred Macquet, programmateur et fer de lance du projet musical, qui est en train de réaliser des travaux pour ouvrir sa propre salle de concerts route du Condroz, à côté de la pizzeria Chez Luigi, soit à 600 mètres de l’ancienne tanière...

    L’AMITIÉ A TOURNÉ AU VINAIGRE

    Le projet initial était pourtant prometteur : aménager l’étage de l’Industrie, au rond point des vaches, pour y organiser des concerts intimistes dans une ambiance décontractée, style repère-cabane au goût des deux « ours » qu’ils étaient.

    Le public a rapidement répondu présent et Fred Macquet a constitué une ASBL qui a obtenu la reconnaissance culturelle de la Fédération WallonieBruxelles et de la Province, synonyme de subsides.

    L’aventure a tourné au vinaigre au printemps dernier, suite à un différend entre les deux hommes.

    «J’ai décidé de déposer le nom « Deux Ours » début juillet car c’est moi qui l’ai trouvé. Je n’apprécie pas que Fred Macquet s’approprie le concept, alors que nous l’avons créé ensemble. Je lui ai demandé de partir suite à nos soucis relationnels et il m’a laissé beaucoup de problèmes.

    Je compte ouvrir une cabane à copains à l’étage où on peut boire un bon cognac entre amis, en écoutant un groupe sympa, en laissant plus de place à l’improvisation.

    C’était l’objectif de départ des Deux Ours, il n’était pas prévu qu’on en fasse une salle de spectacles !», lâche Gérard Miller. L’ouverture des Deux Ours du rondpoint des vaches est prévue à la mi-octobre, quelques jours après le lancement des Deux Ours de son rival...

    « J’ouvrirai quoi qu’il arrive la nouvelle salle le week-end qui suit le 16 octobre, avec une nouvelle programmation et sous le nom « Deux Ours ».

    Chacun a le droit d’ouvrir ce qu’il veut, mais il y a des lois et je compte bien les faire respecter », réagit Fred Macquet.

    Bref, un combat de coq qui prend en otage le public, plus confus que jamais.

    Source Sudpresse article de  ANNICK GOVAERS