Écrire à la famille royale

  • Nandrinois Le saviez-vous ? Écrire à la famille royale, c’est gratuit !

    Lien permanent

    i2.JPGOn savait que les lettres envoyées à saint Nicolas arrivaient toujours à destination, quelle que soit l’adresse mentionnée, et même sans timbre.

    Plus sérieusement, savez-vous que les Belges peuvent bénéficier de la franchise de port lorsqu’ils écrivent au roi Philippe et aux membres de la famille royale.

    Pas besoin de timbre donc !

    Et c’est pareil aussi si vous écrivez aux services de la Cour.

    L’adresse à retenir pour le roi Philippe et la reine Mathilde, le prince Laurent, la princesse Astrid, etc., c’est « Palais royal, rue Brederode, 16 à 1000 Bruxelles ».

    Pour le roi Albert et la reine Paola, c’est « Château du Belvédère, avenue du Parc Royal, 100 à 1020 Bruxelles ».

    La gratuité est valable pour eux aussi.

    Le roi Philippe n’a donc pas besoin de timbre ! Ce privilège date, paraît-il, de la création de la Belgique et il a été maintenu, sans que l’on sache trop pourquoi. Certaines institutions peuvent également bénéficier de la franchise de port comme les présidents, questeurs, secrétaires des parlements régionaux, des communautés, de la Chambre des représentants, du Sénat… Vous avez connu l’époque du « Port payé par le destinataire », où la lettre que vous envoyiez sans timbre était payée par celui qui la recevait ?

    Et bien, oubliez !

    C’est fini depuis belle lurette.

    Mais au fait, qu’arrivet-il si vous n’affranchissez pas un courrier ?

    « Si l’adresse de l’expéditeur est mentionnée sur l’enveloppe, on la renvoie à l’expéditeur, sans frais », répond Fred Lens, le porte-parole de bpost.

    « Si par contre, aucune adresse n’est mentionnée, ça va dans les plis perdus ». DES PETITS MALINS « OUBLIENT »…

    Certains petits malins ont compris depuis longtemps que pour éviter de payer un timbre (0,77 euro), il leur suffit de ne pas affranchir et de mentionner comme adresse d’expéditeur l’adresse… du vrai destinataire.

    « On se doute bien que cela arrive de temps en temps », précise M. Lens. « Mais si l’on constate que certains abusent du système, on porte plainte.

    Car c’est de la fraude ! Mais cela n’est jamais arrivé ». S’il le dit.

    Source info Sudpresse article de  F. DE H.

    Journal en PDF