(du jardin des templiers)

  • Un marché pourrait voir le jour au printemps à Villers-le-Temple

    Voilà deux ans que Marc Pellizer, un maraîcher local du « Jardin des Templiers » à Villers-le-Temple vend des légumes naturels de sa production chaque vendredi après-midi sur la place du village de Villers-le-Temple (Nandrin), près de l’église. Il est également l’un des deux fondateurs de l’ASBL Zami, une association qui développe un maraîchage naturel sur petite surface, promouvant une démarche durable et respectueuse de l’environnement.

     

    Voilà quelques jours à peine que son ASBL et deux autres habitants du village (Vincent et Lionel), ont décidé d’initier un projet plutôt ambitieux. Celui de réunir, sur un même marché, de nombreux producteurs travaillant en agriculture biologique ou raisonnée. Une philosophie de produire qui colle aux valeurs de l’ASBL. « Lors de notre présence au point de vente à Villers-le-Temple, on a constaté que celui-ci attire très peu de gens venant de l’extérieur du village. L’idée nous est alors venue de mettre sur pied un petit marché local. L’envie étant de redynamiser aussi cette place en donnant une plus grande dimension à notre projet. Le but est aussi de montrer qu’il est possible de bien se nourrir avec des produits de chez nous, ou de près de chez nous. L’idée n’est pas de faire un gros marché, mais plutôt de réunir des producteurs en suffisance permettant d’offrir des produits de base de qualité pour un ménage », explique Marc Pellizzer.

    Pour mener à bien ce projet, Marc Pellizzer vient de lancer un sondage en ligne sur le site survio.com (« Un marché local à Villers-le-Temple ? »). L’occasion pour tout un chacun de répondre aux questions de l’ASBL mais aussi de soutenir le projet.

     

    Et même si l’initiative n’en est encore qu’à ses prémices, un premier avis favorable a été émis par la commune. « Un avis de principe a effectivement été demandé au Collège. Celui-ci n’a pas eu d’objection. Nandrin est favorable car ce projet est sur le domaine public et nous soutenons le circuit court et les producteurs », explique le bourgmestre, Michel Lemmens. « Il se pourrait que ce projet se concrétise d’ici le printemps 2018. »

    Vous pouvez suivre l’évolution du projet sur la page Facebook « ZAMI Le jardin des Templiers».

    C.L.

    ZAMI Le jardin des Templiers clic ici

     

    Source clic ici